Bataille de Chumunjin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bataille de Chumunjin
Description de cette image, également commentée ci-après

Le croiseur léger USS Juneau (CL-119) à Kagoshima (Japon), le 25 juin 1950.

Informations générales
Date
Lieu Chumunjin, Corée
Issue Victoire américano-britannique
Belligérants
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord
Commandants
États-Unis: capitaine Jesse D. Sowell
Forces en présence
2 croiseurs
1 frégate
4 torpilleurs
2 canonnières
10 cargos
Pertes
aucune 2 torpilleurs coulées et un endommagé
7 cargos coulés

Guerre de Corée

Batailles

Offensive nord-coréenne :
(juin 1950 - septembre 1950)
Operation Pokpoong (en) · Chuncheon (en) · Séoul (1re) (en) · Gorangpo (en) · Kaesong-Munsan (en) · Combat au large de Pusan · Ongjin (en) · Uijeongbu (en) · Suwon Airfield (en) · Air Battle of South Korea (en) · Andong (en) · Chumunjin · Osan · Pyeongtaek · Cheonan · Chochiwon · Daejeon · Sangju · Yongdong · Hwanggan · Hadong (en) · Notch · Périmètre de Busan
Contre-offensive de l'ONU :
(septembre 1950 - octobre 1950)
Haeju (en) · Incheon · Bombardement de Pyongyang · Séoul (2e) (en) · Colline 282 (en) · Action of 12 October 1950 (en) · Sariwon (en) · Yongju (en) · Kujin (en) · Chongju (en)
Intervention chinoise :
(octobre 1950 - avril 1951)
Onjong · Unsan · Pakchon (en) · Chongchon (Wawon) · Réservoir de Chosin (Task Force Faith (en)) · Séoul (3e) (Uijeongbu (en)) · Wonju (en) · Opération Thunderbolt (en) · Twin-Tunnels · Hoengsong (en) · Jipyeong-ri · Wonju (3e) (en) · Chuam-ni (en) · Wonsan (en) · Opération Killer (en) · Opération Ripper (en) · Maehwa-San (en) · Opération Courageous (en) · Opération Tomahawk (en) · Opération Rugged (en) · Opération Dauntless (1951) (en) · Offensive chinoise du printemps (en) · (Imjin · Yultong (en) · Kapyong · Soyang)
Impasse :
(août 1951 - juillet 1953)
Bloody Ridge (en) · Minden (en) · Punchbowl (en) · Crèvecœur · Fleuve Han · Opération Commando · Maryang San · Haktang-ni (en) · Polecharge (en) · Suncheon · Hill Eerie (en) · Attaque sur le barrage de Sui-ho · Old Baldy (en) · Opération Blaze (en) · White Horse (en) · Triangle Hill · Hook (1re) (en) · Hook (2e) (en) · Chatkol (en) · Vegas (en) · Pork Chop Hill (en) · Hook (3e) · Harry (en) · Kumsong (en) · Fleuve Samichon · Armistice de Panmunjeom
Post armistice :

DMZ(1966-1969) (en) · Raid sur la Maison Bleue · 1969 EC-121 shootdown incident (en) · Incident du peuplier · Infiltration de Gangneung · Guerre du crabe · 2013 in North Korea (en)

La bataille navale de Chumunjin est livrée le , pendant la guerre de Corée (1950-1953).

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Affiche de propagande sur la destruction annoncé du USS Baltimore par quatre torpilleurs.

Le 25 juin 1950, les forces de la Corée du Nord envahissent la Corée du Sud, balayant impitoyablement toute résistance. Le même jour, en l'absence de l'Union soviétique qui a décidé de boycotter la séance, le conseil de sécurité des Nations unies vote une résolution demandant le retrait des assaillants et le 28, recommande aux États membres de l'organisation, d'assister la République de Corée.

Alors que les premières forces terrestres américaines n'arrivent en Corée que le 1er juillet, l'United States Navy intervient dès le 26 juin, avec l'évacuation de 700 personnes du port d'Inchon tandis que la première action de guerre est accomplie le 29 par le croiseur USS Juneau (CL-119) (en) de 6 000 t., qui bombarde les positions nord-coréennes à Bokuko Ko, sur la côte est.

Déroulement de la bataille[modifier | modifier le code]

Vedette lance-torpille no 21 de la marine nord-coréenne dans un musée.

Le 2 juillet suivant, le Juneau patrouille le long de cette côte, en compagnie de deux navires de la Royal Navy : le croiseur HMS Jamaica (C44) de 8 770 t. et la frégate HMS Black Swan (L57) (en) de 1 250 tonneaux. Au large de Chumunjim (en), la petite escadre intercepte un convoi de 10 petits cargos nord-coréens chargés de munitions et escorté par quatre torpilleurs classe G-5 (en) de 14 t. de construction soviétique (numéros 21, 23, 24 et 25) et deux canonnières/chasseurs de sous-marin classe Od-200 (en) de 55 t[1]. Dès l'apparition des bâtiments alliés et nonobstant la disparité de puissance, les vedettes nord-coréennes engagent immédiatement le combat, pendant que les cargos et les canonnières tentent de fuir[2]. Les vedettes 23 et 24 sont coulés par les navires alliés tandis que la 21 endommagée doit s'échouer pour évité le même sort. La flottille alliée s'en prend ensuite au convoi, dont ils détruisent sept cargos[3].

Les pertes humaines coréennes sont inconnues ; deux marins sont recueillis par le Jamaica. Aucun des bâtiments alliés n'est touché lors de l'engagement, qui est par ailleurs la seule action purement navale du conflit qui implique un navire américain[4].

La propagande nord-coréenne prétend avoir coulé le croiseur USS Baltimore (CA-68) (en) dans cette bataille alors que ce navire n'a pas participé à ce conflit et est resté en service jusqu'en 1956, puis démoli à Portland en 1972.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Red fleet "Small Naval Hunters" - military motor boats », sur http://wio.ru/ (consulté le 11 octobre 2016).
  2. George, History of Warships, page 296.
  3. Frédéric Sthal, « 1950 : Le début de la guerre de Corée : La poche de Pusan et le débarquement à Pohang », Navires & Histoire, no 96,‎ , p. 50.
  4. Sweetman, American naval history, page 219.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • James L.George, History of Warship, from Ancient Times to the Twenty-First Century, page 299, Naval Institute Press, Annapolis, 1998, (ISBN 1-55750-312-5).
  • Jean Moulin, US Navy, tome II, Marines éditions, 2004, (ISBN 2-915379-03-3).
  • Jack Sweetman, American naval history, Naval Institute Press, Annapolis, Maryland, 1991, (ISBN 1-55750-785-6).