Ralph Bunche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ralph Bunche
Image dans Infobox.
Fonction
Président
American Political Science Association
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Parentèle
Ralph J. Bunche III (en) (petit-fils)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
UCLA Library Special Collections (d) (Collection 2051)Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Ralph Bunche
signature

Ralph Johnson Bunche (né le - mort le ) est un politologue et un diplomate afro-américain qui reçut en 1950 le prix Nobel de la paix pour sa médiation en Palestine. Il devient ainsi la première personne de couleur à être honoré dans l'histoire de ce prix. En 1963, il reçoit la médaille présidentielle de la Liberté du président Lyndon B. Johnson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bunche[1] est né à Détroit[2], dans l'État du Michigan[3], dans une famille afro-américaine aux racines irlandaises. Son père, Fred Bunche, est coiffeur[4], sa mère, Olive, née Johnson, musicienne en amateur[5]. Afin que l'état de santé de la femme s'améliore, ils décident de déménager pour Albuquerque, dans le Nouveau-Mexique[6]. À la suite de la mort de la mère survenue peu après, et l'abandon et la disparition du père (il semble qu'il se soit remarié plus tard) Ralph, orphelin, est élevé par sa grand-mère Lucy Taylor Johnson à Los Angeles[7], où elle était devenue membre active de la communauté afro-américains.

Ralph Bunche, 1951.jpg

Bunche est un élève brillant de la Jefferson High School[8], il en sort avec le titre prestigieux de valedictorian[9]. Il est admis à l'Université de Californie à Los Angeles et diplômé summa cum laude en 1927 après avoir été major de sa promotion. Utilisant l'argent rassemblé par sa communauté, il part étudier à l'Université Harvard, où il obtient un Master of Arts en science politique en 1928 et un Ph.D en 1934, bien qu'il soit en même temps professeur à l'Université Howard de 1928 à 1950.

En 1936, il se rend à la London School of Economics, en Grande Bretagne pour poursuivre des recherches postdoctorales en anthropologie, puis à l'Université du Cap, en Afrique du Sud, pour poursuivre ses recherches[10].

En 1936, il est l'auteur d'un pamphlet intitulé A World View of Race[11].

Pendant la Seconde Guerre mondiale, exempt du service militaire par raisons de santé, il travaille pour l'Office of Strategic Services avant de rejoindre le Département d'État des États-Unis en 1943. Il participe à la Conférence de San Francisco en 1945.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Bunche participe, avec la délégation américaine, à l'élaboration de la Charte des Nations unies en 1945. Il participe également, du côté américain, avec Eleanor Roosevelt, à l'élaboration de la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Au début de 1947, Bunche est entraîné dans les négociations concernant le conflit israélo-arabe[12]. Il devient alors assistant du comité spécial des Nations unies pour la Palestine, puis secrétaire général de la Commission pour la Palestine des Nations unies.

En 1948, il travaille avec le comte Folke Bernadotte, médiateur de l'ONU en Palestine. En septembre, Bernadotte est assassiné par des activistes extrémistes juifs du Lehi. Bunche devient alors son remplaçant, et organise les négociations qui mènent à la signature des Accords d'armistice israélo-arabes de 1949, travaux pour lesquels il reçoit le Prix Nobel de la paix[13] en 1950[14].

Buste au Palais des Nations à Genève.

Il continue de travailler pour l'ONU, notamment au Congo, au Yémen, au Cachemire, et à Chypre. Il devient Secrétaire général adjoint des Nations unies en 1968.

Il décède en 1971 à New York. Son épouse Ruth décède en 1988 à 82 ans[15]. Ils reposent au Woodlawn Cemetery du Bronx[16].

Les archives de Ralph Bunche sont déposées à la bibliothèque publique de New York[17].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

(sélection)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Alex Morales et U. C. Newsroom, « Ralph Bunche: The peacemaker », sur University of California, (consulté le )
  2. (en) « Ralph Bunche | American diplomat », sur Encyclopedia Britannica (consulté le )
  3. (en-US) « Bunche, Ralph | Detroit Historical Society », sur detroithistorical.org (consulté le )
  4. (en-US) « Ralph J. Bunche Biography at Black History Now », sur Black Heritage Commemorative Society (consulté le )
  5. (en-US) « Ralph Johnson Bunche | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le )
  6. (en-US) « Ralph J. Bunche (ca. 1903-1971) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le )
  7. (en-US) © Stanford University et Stanford, « Bunche, Ralph Johnson », sur The Martin Luther King, Jr., Research and Education Institute, (consulté le )
  8. (en) « Ralph Bunche », sur www.jewishvirtuallibrary.org (consulté le )
  9. (en-US) « Ralph Bunche-African American Poltical Leaders », sur www.myblackhistory.net (consulté le )
  10. (en-US) « Who was Ralph Bunche? Everything You Need to Know », sur www.thefamouspeople.com (consulté le )
  11. (en-US) « Ralph Bunche | Teacher's Guide | Biography », sur www.pbs.org (consulté le )
  12. (en-US) « Ralph Bunche Biography - life, family, childhood, children, parents, name, school, young », sur www.notablebiographies.com (consulté le )
  13. (en) « Ralph Bunche », sur Nobel Prize
  14. (en-US) « Ralph Bunche », sur Biography (consulté le )
  15. (en-US) « Ruth H. Bunche, 82, Widow of Statesman », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  16. (en-US) « Ralph Johnson Bunche », sur Find a grave
  17. (en-US) « archives.nypl.org -- Ralph Bunche papers », sur archives.nypl.org (consulté le )
  18. (en-US) « NAACP | Spingarn Medal Winners: 1915 to Today », sur NAACP (consulté le )
  19. « Ralph Bunche, médiateur des Nations Unies en Palestine durant le conflit arabo-israélien de 1948 », sur www.un.org, (consulté le )
  20. (en-US) « Scouting magazine: List of Silver Buffalo recipients », sur Scouting magazine (consulté le )
  21. (en-US) « Calisphere: President Johnson awarding the Medal of Freedom to Ralph J. Bunche », sur Calisphere (consulté le )
  22. (en-US) « Office of Strategic Services Society », sur www.osssociety.org (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kugelmass, J. Alvin, Ralph J. Bunche: Fighter for Peace, éd. Messner, 1962.
  • Mann, Peggy, Ralph Bunche: UN Peacemaker, Coward, éd. McCann & Geoghegan, 1975.
  • Cornell, Jean G., Ralph Bunche: Champion of Peace, éd. Garrard, 1976.
  • Johnson, Ann Donegan, The Value of Responsibility: The Story of Ralph Bunche, éd. Value Communications, 1978
  • Jakoubek, Robert, Ralph Bunche, éd. Chelsea House, 1989.
  • Rivlin, Benjamin, Ralph Bunche: The Man and His Times éd. Holmes & Meyer, 1990,
  • Edgar, Robert R., An African American in South Africa: The Travel Notes of Ralph J. Bunche, - . , éd. Ohio University Press, 1992
  • Urquhart, Brian, Ralph Bunche: An American Life, éd.W.W. Norton, 1993
  • Henry, Charles P, Ralph J. Bunche: Selected Speeches and Writings, éd. Ann Arbor: University of Michigan Press, 1995,
  • Urquhart, Brian, Ralph Bunche: An American Odyssey, éd. W. W. Norton Company, 1998
  • Henry, Charles P. Ralph Bunche: Model Negro or American Other? éd. New York University Press, 1999,
  • Schraff, Anne E. Ralph Bunche: Winner of the Nobel Peace Prize, éd. Enslow, 1999.
  • McNair, Joseph D., Ralph Bunche, éd. Child's World, 2001,
  • Hill, Robert A. et Keller, Edmond J., Trustee for the Human Community: Ralph J. Bunche, the United Nations, and the Decolonization of Africa, éd. Ohio University Press, 2010,
  • Ben-Dror Elad, Ralph Bunche and the Arab-Israeli Conflict: Mediation and the UN, 1947-1949, éd. Routledge, 2015

Liens externes[modifier | modifier le code]