Élection présidentielle américaine de 2024

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle américaine de 2024
538 membres du collège électoral
(majorité absolue : 270 membres)
Voir et modifier les données sur Wikidata
Type d’élection Élection présidentielle
Suffrage universel indirect
Président des États-Unis et vice-président des États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sortant
Joe Biden
Démocrate

L'élection présidentielle américaine de 2024 aura lieu le afin d'élire le président et le vice-président des États-Unis au scrutin indirect. Les électeurs éliront 538 membres du collège électoral des États-Unis, dits « grands électeurs », qui à leur tour éliront le président et vice-président en . Il s'agira de la soixantième élection présidentielle américaine.

Le président démocrate en fonction depuis le , Joe Biden, élu en 2020 face au président sortant républicain Donald Trump durant la pandémie de Covid-19, est éligible à un second mandat.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'élection présidentielle américaine de 2020 donne lieu à une alternance avec la victoire du candidat démocrate Joe Biden, qui l'emporte avec 51,3 % des suffrages populaires et 56,9 % des suffrages des grands électeurs face au candidat républicain, le président sortant Donald Trump.

En accord avec la Constitution des États-Unis, Joe Biden et Donald Trump sont éligibles à un second mandat de quatre ans.

Système électoral[modifier | modifier le code]

L'élection présidentielle américaine est une élection au suffrage universel indirect. Les citoyens électeurs américains élisent 538 grands électeurs qui vont à leur tour voter pour un candidat précis. Ces grands électeurs sont répartis à travers les différents États des États-Unis selon une clé de recensement en partie démographique. Le nombre de grands électeurs d'un État est en effet égal au nombre de représentants — liés à la population de l'État — et de sénateurs — deux par État. Pour l'emporter, un candidat doit remporter la majorité des 538 grands électeurs, donc au moins 270. Chaque État reçoit autant de grands électeurs qu'il possède de représentants et de sénateurs au Congrès, soit respectivement 435 représentants et 100 sénateurs, auxquels s'ajoutent trois représentants du district de Columbia, donnant un total de 538.

Dans presque chaque État, la majorité simple au scrutin uninominal majoritaire à un tour suffit pour remporter la totalité des grands électeurs, à l'exception du Maine et du Nebraska, où chaque grand électeur est désigné dans le cadre d'un district congressionnel. De même, dans le Maine ainsi qu'en Alaska, le système utilisé est celui du vote à second tour instantané.

L'élection présidentielle de 2024 est la première à avoir lieu sur la base d'une répartition fondée sur le recensement de 2020.

Conditions d'éligibilité[modifier | modifier le code]

Les conditions d'éligibilité à la fonction de président des États-Unis sont définies par le cinquième alinéa de la section de l'article II de la Constitution. Ne peuvent se présenter que les citoyens américains de naissance âgés d'au moins 35 ans. Il faut en outre qu'ils aient résidé pendant au moins quatorze ans aux États-Unis. Les conditions de candidature du vice-président sont identiques, mais celui-ci ne peut être un résident du même État que celui du président[1].

Le mandat est de quatre ans, renouvelable une seule fois de manière consécutive ou non. À l'origine, il n'est pas prévu de limite au renouvellement du mandat du président. Le XXIIe amendement de la Constitution des États-Unis, adopté par le Congrès en 1947 et ratifié en 1951, instaure de manière officielle une limitation à deux mandats, à la suite de la quatrième élection de Franklin Delano Roosevelt en 1944, dont la première élection avait pris place en .

Candidats[modifier | modifier le code]

Parti démocrate[modifier | modifier le code]

Dès , le président Joe Biden, membre du Parti démocrate, indique qu'il entend être candidat à sa propre succession[2]. Élu dans un contexte de pandémie de Covid-19, il a pour vice-présidente Kamala Harris, qui est la plus impopulaire à cette fonction depuis « au moins les années 1970 »[3],[4].

Parti républicain[modifier | modifier le code]

Dans les rangs du Parti républicain, Donald Trump, président des États-Unis de 2017 à 2021 et qui fait figure de grand favori aux primaires, envisage de concourir à nouveau en 2024[5]. Mike Pence, vice-président durant le mandat de Trump, prend ses distances avec ce dernier à la suite de l'assaut du Capitole en . Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, est souvent mentionné comme potentiel colistier de Trump, voire présenté comme le favori des primaires si celui-ci décide de ne pas se représenter[6].

Sondages[modifier | modifier le code]

Hypothèse Joe Biden contre Donald Trump[modifier | modifier le code]

Sondeur Date Échantillon Marge d'erreur Biden (D) Trump (R) Autres/indécis
Susquehanna Polling & Research Inc.[7] 03 au 09/02/2022 800 46 % 39% 11%
Redfield and Wilton Strategies[8] 06/02/2022 1500 36% 37 % 27%
YouGov/Yahoo News[9] 20 au 24/01/2022 1568 ± 2.8% 42 % 40% 18%
Morning Consult[10] 22-23/01/2022 2005 ± 2.0% 45 % 44% 11%
Echelon Insights[11] 21 au 23/01/2022 1098 47 % 43% 10%
Marquette Law School[12] 10 au 21/01/2022 1000 43 % 33% 24%
Harvard/Harris[13] 19-20/01/2022 1815 40% 46 % 14%
McLaughlin & Associates[14] 13 au 18/01/2022 1000 44% 49 % 7%
Rasmussen Reports[15] 22/11/21 1200 3% 32% 45 % 23%

Hypothèse Joe Biden contre Ron DeSantis[modifier | modifier le code]

Sondeur Date Échantillon Marge d'erreur Biden (D) DeSantis (R) Autres/indécis
Morning Consult[16] 22-23/01/2022 2005 ± 2.0% 44 % 39% 17%
Marquette Law School[17] 10 au 21/01/2022 1000 41 % 33% 26%
Harvard/Harris[18] 30/11 au 02/12/2021 1989 43 % 36% 21%
Emerson College[19] 30/08 au 01/09/2021 1200 ± 2.7% 48 % 36% 16%
Echelon Insights[20] 16 au 23/04/2021 1043 45 % 28% 27%
Ipsos/Reuters[21] 12 au 16/04/2021 1105 41 % 25% 34%

Hypothèse Hillary Clinton contre Donald Trump[modifier | modifier le code]

Sondeur Date Échantillon Marge d'erreur Clinton (D) Trump (R) Autres/indécis
Echelon Insights[11] 21 au 23/01/2022 1098 43% 44 % 13%
McLaughlin & Associates[14] 13 au 18/01/2022 1000 41% 51 % 8%

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « USA en bref ÉLECTIONS », sur fr.usembassy.gov (consulté le ).
  2. (en) « Joe Biden says he expects to run for reelection in 2024 », sur cnbc.com, 25 mars 2021 (consulté le 16 mai 2021).
  3. (en) « Harris's bad polls trigger Democratic worries », sur thehill.com, 29 juillet 2021 (consulté le 8 août 2021).
  4. (en) « Future president? Kamala Harris now 'underwater' as sinking popularity alarms Democrats », sur telegraph.co.uk, 31 juillet 2021 (consulté le 8 août 2021).
  5. (en) « Trump says he is ‘beyond seriously’ considering 2024 White House run », sur nypost.com, 20 avril 2021 (consulté le 16 mai 2021).
  6. (en) « Trump Weighs 2024 Run Without Mike Pence, Allies Say », sur bloomberg.com, 3 mars 2021 (consulté le 16 mai 2021).
  7. (en-US) « GOP Takes 6-Point Generic Ballot Lead In New FDRLST/Susquehanna Poll », sur The Federalist, (consulté le )
  8. (en-GB) « Joe Biden Administration Approval Ratings and Hypothetical Voting Intention (6 February 2022) », sur Redfield and Wilton Strategies, (consulté le )
  9. (en-US) « Poll: Nearly 6 in 10 Republicans say they will not vote for any candidate who admits Biden won 'fair and square' », sur news.yahoo.com (consulté le )
  10. (en-US) eyokley, « DeSantis Looks Competitive Against a Trump in 2024 — It’s Just Not the One You’re Thinking Of », sur Morning Consult, (consulté le )
  11. a et b (en-US) « January Verified Voter Omnibus - 2024 and Party Dynamics Update », sur Echelon Insights, (consulté le )
  12. « MLSPSC06Toplines.knit », sur law.marquette.edu (consulté le )
  13. (en) Max Greenwood, « Poll: Trump leads 2024 Republican field with DeSantis in distant second », sur TheHill, (consulté le )
  14. a et b (en) « National Survey Results », McLaughlin & Associates,‎ (lire en ligne [PDF])
  15. (en) « Sondage 2024 » Accès libre, (consulté le )
  16. (en-US) eyokley, « DeSantis Looks Competitive Against a Trump in 2024 — It’s Just Not the One You’re Thinking Of », sur Morning Consult, (consulté le )
  17. « MLSPSC06Toplines.knit », sur law.marquette.edu (consulté le )
  18. (en) « Harvard Caps Harris Pool », The Harris Pool - Caps,‎ (lire en ligne)
  19. « Emerson Polling - September National Poll: Americans Say US Lost War in Afghanistan; Blame Bush », sur emersonpolling.reportablenews.com (consulté le )
  20. (en-US) « April Verified Voter Omnibus - Political Updates », sur Echelon Insights, (consulté le )
  21. (en) « PUBLIC POLL FINDINGS AND METHODOLOGY », Ipsos,‎ (lire en ligne)