Élection présidentielle américaine de 1956

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Élection présidentielle américaine de 1956
Type d’élection Élection présidentielle[a]
Corps électoral et résultats
Population 168 903 031
Inscrits 104 515 000
Votants 62 027 040
59,35 %[1],[2],[3]  −2,3
Eisenhower 1957.jpg Dwight D. Eisenhower – Parti républicain
Colistier : Richard Nixon
Voix 35 579 180
57,36 %
 +2
Grands électeurs 457  +3,4 %
CAC CC 001 18 6 0000 0519.jpg Adlai Stevenson – Parti démocrate
Colistier : Estes Kefauver
Voix 26 028 028
41,96 %
 −2,5
Grands électeurs 73  −18 %
Collège électoral
Carte
Président des États-Unis
Sortant Élu
Dwight D. Eisenhower
Parti républicain
Dwight D. Eisenhower
Parti républicain

L'élection présidentielle américaine de 1956 est la quarante-troisième élection présidentielle depuis l'adoption de la Constitution américaine en 1787. Elle se déroule le mardi . Elle a vu la réélection du président républicain sortant Dwight D. Eisenhower face à son adversaire de 1952, le démocrate Adlai Stevenson.

En Alabama, le grand électeur démocrate W. F. Turner (en), qui devait voter pour Stevenson et Kefauver, choisit de voter pour le juge Walter Burgwyn Jones (en) et le sénateur Herman Talmadge, tous deux ségrégationnistes, et répondit aux autres grands électeurs démocrates de l'Alabama que[4],[5]:

I have fulfilled my obligations to the people of Alabama. I'm talking about the white people.

« J'ai rempli mes obligations envers le peuple de l'Alabama. Je parle du peuple blanc. »

Conditions d'éligibilité[modifier | modifier le code]

Ne peuvent se présenter, selon l'article II section première de la Constitution[b], que les citoyens américains:

  • Américains de naissance ;
  • âgés d'au moins 35 ans ;
  • ayant résidé aux États-Unis depuis au moins 14 ans.

Depuis l'adoption du XXIIe amendement en 1947 par le Congrès et sa ratification en 1951, les anciens présidents qui ont déjà été élus deux fois ne sont plus éligibles[c].

L'ancien président Herbert Hoover, qui n'a effectué qu'un seul mandat complet, était donc éligible pour se présenter. Harry S. Truman aurait pu se présenter en 1952 car l'amendement avait été adopté peu de temps auparavant. Cependant, il ne pouvait pas se présenter cette fois-ci.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats du vote populaire de l'élection présidentielle américaine de 1956[6]
Inscrits 104 515 000
Abstentions 42 487 960 40,65 %
Votants 62 027 040 59,35 %
Bulletins enregistrés 62 027 040
Bulletins blancs ou nuls 0 0 %
Suffrages exprimés 62 027 040 100 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage
Dwight D. Eisenhower Parti républicain 35 579 180 57,36 %
Adlai Stevenson Parti démocrate 26 028 028 41,96 %
Autres candidats - 419 832 0,68 %
Résultats du collège électoral de l'élection présidentielle américaine de 1956[6],[7]
Inscrits 531
Abstentions 0 0 %
Votants 531 100 %
Bulletins enregistrés 531
Bulletins blancs ou nuls 0 0 %
Suffrages exprimés 531 100 %
Candidat Parti Suffrages Pourcentage
Dwight D. Eisenhower Parti républicain 457 86,06 %
Adlai Stevenson Parti démocrate 73 13,75 %
Walter Burgwyn Jones (en) Dixiecrat 1 0,19 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Élection au suffrage universel indirect. Le vote populaire permet aux grands électeurs désignés par les différents partis de voter pour le candidat arrivé en tête dans chaque État.
  2. Conditions requises par la clause 5 de l'article 2 de la Constitution des États-Unis.
  3. Auparavant, Theodore Roosevelt avait été élu comme vice-président en 1900, avant de succéder à William McKinley après son assassinat, puis réélu en 1904. Il s'est présenté en 1912 comme candidat du Parti progressiste après avoir rompu tout lien avec son successeur William Howard Taft. Avant lui, Martin Van Buren et Millard Fillmore se sont représentés après leur départ de la Maison-Blanche, tandis que Ulysses S. Grant y a renoncé en 1880. Il fut d'ailleurs le seul à l'envisager avant Theodore Roosevelt après avoir effectué deux mandats, de 1869 à 1877.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Voter Turnout in Presidential Elections », sur www.presidency.ucsb.edu (consulté le 29 décembre 2019).
  2. (en) « National General Election VEP Turnout Rates, 1789-Present », sur www.electproject.org (consulté le 6 novembre 2020).
  3. William R. Schonfeld et Marie-France Toinet, « Les abstentionnistes ont-ils toujours tort ? : La participation électorale en France et aux États-Unis », Revue française de science politique, vol. 25, no 4,‎ , p. 645-676 (lire en ligne, consulté le 23 août 2020).
  4. (en) Nina Agrawal, « All the times in U.S. history that members of the electoral college voted their own way », sur los Angeles Times (consulté le 7 juillet 2019)
  5. Valérie Cantié, « États-Unis : Trump sera-t-il vraiment élu ? », sur france Inter, (consulté le 7 juillet 2019)
  6. a et b (en) David Leip, « 1956 Presidential General Election Results », sur www.uselectionatlas.org (consulté le 22 décembre 2020).
  7. (en) « 1956 Electoral College Results », sur www.archives.gov (consulté le 21 décembre 2020).