Woluwe-Saint-Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Woluwe et Saint-Pierre.
Woluwe-Saint-Pierre
(nl) Sint-Pieters-Woluwe
La maison communale.
La maison communale.
Blason de Woluwe-Saint-Pierre
Héraldique
Drapeau de Woluwe-Saint-Pierre
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Bourgmestre Benoît Cerexhe(Woluwe+ - cdH)
Majorité Woluwe+ (cdH), FDF+IC, Ecolo-Groen et Gestion communale
Sièges
LB (MR)
Woluwe+ (cdH)
FDF+IC
Ecolo-Groen
Gestion communale
PS-sp.a
33
14
9
4
3
2
1
Section Code postal
Woluwe-Saint-Pierre 1150
Code INS 21019
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Woluwéen(ne)
(Wolu)sanpétrusien(ne)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
40 044 (1er janvier 2014)
46,58 %
53,42 %
4 525 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
20,03 %
60,21 %
19,75 %
Étrangers 29,84 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 10,09 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 15 345 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 49′ N 4° 27′ E / 50.817, 4.4550° 49′ Nord 4° 27′ Est / 50.817, 4.45  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
8,85 km2 (2005)
6,51 %
7,10 %
84,18 %
2,21 %
Localisation
Situation de la commune au sein de la Région de Bruxelles-Capitale.
Situation de la commune au sein de la Région de Bruxelles-Capitale.

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Woluwe-Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Woluwe-Saint-Pierre
Liens
Site officiel www.woluwe1150.be

Woluwe-Saint-Pierre [wɔly(w)esɛ̃piɛʁ][2] (en néerlandais Sint-Pieters-Woluwe) est une commune de Belgique située dans la région de Bruxelles-Capitale. Comme les autres communes de cette région, elle est officiellement bilingue (français et néerlandais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le sud-est de Bruxelles, elle est considérée comme l'une des communes résidentielles les plus huppées et les plus vertes de la capitale et de Belgique. Située à la limite de la forêt de Soignes, elle recèle de nombreuses zones vertes : étangs Mellaerts, parc de Woluwe, parc Parmentier, promenade de l’ancien chemin de fer Bruxelles-Tervuren etc.

La commune culmine à 110 m (Quatre-bras et Les Trois Couleurs); le point le plus bas est à 44 m (le long du Boulevard de la Woluwe.)

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Woluwe-Saint-Pierre est traversée par la Woluwe, un ruisseau non navigable qui lui donna son nom. On trouve aussi de nombreux étangs dans les différents parcs de la commune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Woluwe-Saint-Pierre est limitrophe des communes bruxelloises d'Etterbeek, d'Auderghem et de Woluwe-Saint-Lambert. Elle est également limitrophe de Kraainem, commune à facilités de la Région flamande et de Tervuren.

Communes limitrophes d’Woluwé-Saint-Pierre
Woluwé-Saint-Lambert Kraainem
Etterbeek Woluwé-Saint-Pierre Tervuren
Auderghem

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est né au bord de la vallée du Woluwe, sur la place où l'on trouve aujourd'hui l'église Saint-Pierre dans la rue Félix Poels, éloigné de 400 mètres du village adjacent, Woluwe-Saint-Lambert.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Greater Coat of arms Woluwe-Saint-Pierre.svg
Le sigillium scabinorum domini de Crainhem et Woluwe, dont l'empreinte en cire se trouve au Cabinet des médailles de la Bibliothèque royale de Belgique, montre un écu ovale aux armes des Hinnisdael qui possédaient de nombreux biens dans la localité du XVIIe au XIXe siècles.
Blasonnement : De sable au chef d'argent, chargé de trois oiseaux de sable, becqués et membrés de gueules, rangés. L'écu sommé d'une couronne à cinq fleurons et supporté par deux lévriers d'argent, colletés de gueules bouclés d'or.



Curiosités[modifier | modifier le code]

Parmi les monuments historiques protégés de la commune, le Palais Stoclet, inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco est le plus remarquable. La vie culturelle repose sur plusieurs centres culturels, à la maison communale (avec la bibliothèque) et dans les quartiers, ainsi que des musées (comme celui du Tram) et la Bibliotheca Wittockiana.

Ambassades[modifier | modifier le code]

Un grand nombre d'ambassades auprès de la Belgique, de l'Union européenne et de l'OTAN sont établies à Woluwe-Saint-Pierre, principalement le long de l'avenue de Tervuren, notamment, les ambassades d'Iran, d'Indonésie, de Malaisie, de Tunisie, de Pologne, de Lituanie, de Géorgie, du Saint-Siège, du Botswana, d'Ouganda, d'Éthiopie, de Namibie, du Nigeria, de Madagascar, du Pérou, du Salvador, du Togo, de Sierra Leone, de Papouasie-Nouvelle-Guinée, de Trinité-et-Tobago, de Sao Tomé-et-Principe,du Rwanda etc.

Politique[modifier | modifier le code]

Conseil communal[modifier | modifier le code]

Le conseil communal compte 33 sièges. Depuis le 7 décembre 2012, à la suite des élections communales du 14 octobre 2012, il est composé de :

  • Liste du Bourgmestre (LB) : 14 conseillers
  • Woluwe+ : 9 conseillers
  • FDF + IC : 4 conseillers
  • Ecolo-Groen : 3 conseillers
  • Gestion communale (GC) : 2 conseillers
  • PS - sp.a : 1 conseiller

Le Conseil communal est présidé, depuis le 7 décembre 2012, par Francis Delpérée (Woluwe+).

Collège des Bourgmestre et Échevins[modifier | modifier le code]

La commune compte huit échevins et le bourgmestre. La majorité mise en place suite aux élections communales de 2012 comprend les listes Woluwe+, FDF+IC, Ecolo-Groen et Gestion communale.

Le Collège a été mis en place le 7 décembre 2012 (à l'exception de l'échevin Helmut De Vos, qui a prêté serment le 26 février 2013 et du bourgmestre, Benoit Cerexhe, le 8 mars 2013[3]) et est composé de :

  • Benoît Cerexhe (Woluwe+ - cdH) : bourgmestre, chargé de la police, la sécurité, la prévention, l'état civil, la population, les cultes, la coordination des politiques, le protocole, les relations publiques, l'information, le personnel communal, les sports, les classes moyennes et indépendants.
  • Serge de Patoul (FDF+IC - FDF) : enseignement francophone, académies francophones, éducation permanente, parascolaire, jumelages, relations extérieures.
  • Damien De Keyser (Woluwe+ - cdH) : travaux publics, propreté publique, mobilité, urbanisme, emploi, patrimoine et propriétés communales non liées à la politique du logement, affaires juridiques, assurances, secrétariat.
  • Pascal Lefèvre (Ecolo-Groen - Ecolo) : logement, agence immobilière sociale, propriétés communales liées à la politique du logement, relations européennes, droits de l'homme.
  • Christophe De Beukelaer (Woluwe+) : petite enfance, crèches, jeunesse, famille, troisième âge, affaires sociales y compris la santé, les personnes handicapées, l'égalité des chances et les pension, informatique.
  • Caroline Persoons (FDF+IC - FDF) : culture francophone, bibliothèques francophones, médiathèque francophone, centre de quartier, animation.
  • Dominique Harmel (Gestion communale) : finances, budget, tutelle sur le CPAS.
  • Caroline Lhoir (Ecolo-Groen - Ecolo) : environnement, politique des déchets, énergie, développement durable, Agenda 21, espaces verts.
  • Helmut De Vos (Woluwe+ - CD&V) : enseignement, académie, culture, bibliothèques et crèches néerlandophones.

Bourgmestres depuis l'indépendance de la Belgique[modifier | modifier le code]

Evolution de la population[modifier | modifier le code]

Année 1830 1846 1856 1866 1876 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1947 1961 1970 1980 1990 2000 2010
Habitants 975 1.318 1.300 1.336 1.533 1.634 1.976 2.686 5.307 8.072 13.512 18.455 32.749 40.884 39.166 38.396 37.922 39.077
Index 100 135 133 137 157 168 203 275 544 828 1.386 1.893 3.359 4.193 4.017 3.938 3.889 4.008
chiffres INS - 1830 = Index 100

Religion[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre.

Plusieurs paroisses se divisent le territoire: la plus ancienne, Saint-Pierre, au centre du noyau historique de la commune ; Notre-Dame de Stockel, également d'origine ancienne, dessert l'ancien hameau de Stockel; les paroisses de Saint-Paul, Sainte-Alix et Notre-Dame des Grâces, créées lors des grands développements urbanistiques de la commune à la fin des années 1930 jusque dans les années 1960.

Enseignement & sports[modifier | modifier le code]

Woluwe-Saint-Pierre accueille sur son territoire plusieurs établissements scolaires francophones et néerlandophones, la commune possède également un des centres sportifs les mieux équipés de la capitale: le Sport City.

Transports[modifier | modifier le code]

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Woluwe-Saint-Pierre est bien desservie par les transports en commun bruxellois: aux stations de métro Montgomery et Stockel s'ajoutent plusieurs lignes de tramway en site propre et de bus.

Routes[modifier | modifier le code]

Son territoire est traversé par deux voies principales: l'avenue de Tervuren (aménagée pour l'exposition universelle de 1897), menant du centre de Bruxelles à la forêt de Soignes ainsi que le boulevard de la Woluwe, aménagé dans la vallée du ruisseau qui a donné son nom à la commune. À l'intersection des deux axes se développent des grands parcs qui donnent à la commune un cachet unique (parc de Woluwe, étangs Mellaerts, parc Parmentier).

La commune est située à deux pas du ring de Bruxelles auquel elle est connectée notamment via l'avenue de Tervuren.

Rail[modifier | modifier le code]

Woluwé-saint-Pierre ne dispose d'aucune gare ferroviaire sur son territoire mais est néanmoins très proche des gares de Bruxelles-Luxembourg et Bruxelles-Schuman.

Air[modifier | modifier le code]

La commune se situe à huit kilomètres de l'aéroport de Bruxelles

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Woluwe-Saint-Pierre est jumelée avec [5]:

Personnalités célèbres de la commune[modifier | modifier le code]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Germain, Guide des gentilés : Les noms des habitants en Communauté française de Belgique, Bruxelles, Ministère de la Communauté française,‎ 2008 (lire en ligne), p. 21.
  2. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters,‎ 1994 (lire en ligne), p. 106.
  3. Benoît Cerexhe a prêté serment en tant que bourgmestre, Céline Frémault en tant que ministre. in Sudinfo.be, 8 mars 2013
  4. Geneviève Lacroix (sous la dir.), Isabel Vermote, Marc Villeirs, Edgard Kesteloot, Marc Meganck, Woluwe-Saint-Pierre, Histoire et terroir, Editions Aparté, mars 2012
  5. Jumelages

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]