Anderlecht

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anderlecht
hotel communal d'Anderlecht
hotel communal d'Anderlecht
Blason de Anderlecht
Héraldique
Drapeau de Anderlecht
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région de Bruxelles-Capitale Région de Bruxelles-Capitale
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Arrondissement Bruxelles-Capitale
Bourgmestre Éric Tomas Logo du Parti socialiste belge.png
Majorité Logo du Parti socialiste belge.png - SPA - CdH /

Logo Mouvement Réformateur.jpg - Open VLD.svg

Sièges
47 (2012-2018)


PS - SPA - CDH


MR - Open VLD


Ecolo - Groen


FDF


CD&V


NVA


Vlaams Belang


Parti Islam

Section Code postal
Anderlecht 1070
Code INS 21001
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Anderlechtois(e)[1]
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
112 258 (1er janvier 2014)
49,43 %
50,57 %
6 328 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
23,86 %
60,30 %
15,84 %
Étrangers 24,46 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 25,44 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 10 570 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 50′ 00″ N 4° 18′ 00″ E / 50.8333333, 4.3 ()50° 50′ 00″ Nord 4° 18′ 00″ Est / 50.8333333, 4.3 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
17,74 km2 (2005)
20,78 %
0,21 %
76,44 %
2,57 %
Localisation
Situation de la commune au sein dela région de Bruxelles-Capitale
Situation de la commune au sein de
la région de Bruxelles-Capitale

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Anderlecht

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Anderlecht
Liens
Site officiel www.anderlecht.be
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Anderlecht (homonymie).

Anderlecht est l'une des 589 communes de Belgique et une des 19 communes de la Région de Bruxelles-Capitale. Comme toutes les communes de Bruxelles, elle est officiellement bilingue.

Le 1er mai 2014, elle comptait 116 548 habitants (8e commune la plus peuplée de Belgique)[2], appelés Anderlechtois, pour une superficie de 17,7 km2.

Elle est située dans le sud-ouest de l'agglomération bruxelloise et limitrophe aux communes de Bruxelles-ville, Dilbeek, Forest, Molenbeek-Saint-Jean, Sint-Pieters-Leeuw et Saint-Gilles.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La première mention du nom « Anderlecht » figure dans le diplôme de l’an 1047. Il semble être composé d’un mot celtique dont la signification s’est perdue (And ou ander que l’on retrouve dans Andenne, Anderlues, Andernach), et d'un mot allemand « lach » ou cours d’eau. Anderlecht s'écrit Anrelech (acte de 1047), Andrelet (1111), Andreler (1148) ou Anderlech (1186). Les étymologistes ont émis au sujet de l’origine de ce nom diverses hypothèses. Il est en tout cas difficile de rapprocher ce nom de « lake », fossé rempli d’eau. Quant à Ander, on y a vu « andor » du néerlandais « andoren », marube (sorte de labiée). On a proposé « la basse terre » avec les gens qui habitent près de l’eau car on y voit « legede » (dépression) et ahan-warja, de aha « eau », en pensant à Aa, ce qui paraît trop compliqué comme nom de lieu. Enfin, de récentes recherches semblent pouvoir établir avec pertinence l’origine indo-européenne du vocable Anderlecht.[réf. nécessaire]

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de pierre, l'homme choisit pour s'y fixer la rive droite de la Senne, c'est-à-dire la parcelle du territoire d'Anderlecht incluse dans l'éperon de sable situé entre la Senne et le Maelbeek. C'est à la présence des eaux qu'il faut attribuer l'établissement d’habitations humaines, des huttes en bois sur pilotis (palaffites), à cet endroit. L’âge des métaux comporte un âge du bronze et un âge du fer. La mise au jour de fragments de vases et de poteries attestent de l'occupation d'Anderlecht à l'âge du bronze. Pour ce qui concerne l'âge du fer, on peut citer la découverte de vases et d'une crémaillère articulée. À la fin du Ier siècle de notre ère, une villa, siège d'une importante exploitation agricole, fut construite à Anderlecht sur l'emplacement du Champ de Sainte-Anne. Une chaussée romaine secondaire (diverticulum) s'étendait alors sur la crête de partage des vallées de la Vlese et de la Pède, la villa romaine se trouvait non loin de cette voie. Les fouilles mirent au jour des murailles enduites de plâtras multicolore, des débris de tuiles (tegulae), des carreaux céramiques, des poteries et des objets métalliques. À partir du IIIe siècle, le déclin de l'Empire romain s’amorce, et, au milieu du Ve siècle, cette région est occupée par les Francs. Au VIe siècle, le peuple franc établit un cimetière sur les rives de la Senne à l’emplacement des ruines de la villa romaine d'Anderlecht. Les Francs avaient, selon leurs usages, établi leur nécropole sur les ruines des vaincus. Le cimetière comprenait plus de 400 sépultures contenant des armes, des bijoux et des instruments de travail. Le nom d’Anderlecht est cité, pour la première fois, dans un acte de 1047. À l'époque, quatre villages occupent en fait le territoire de l'actuelle commune : Anderlecht, Cureghem, Aa et Neerpede. Anderlecht était le siège d’un chapitre de 18 chanoines, dont l’origine remonte au XIe siècle. Cette communauté devint bientôt le noyau d’un centre culturel et culturel qui brillera, principalement aux XVe et XVIe siècles d’un vif éclat sur l’Europe lettrée. Ce fut probablement vers le milieu du XIe siècle que s’établirent deux seigneuries foncières sur les bords de la Senne, celles d’Aa et d’Anderlecht. À la fin du XIIIe siècle, suite à un mariage, une partie de la seigneurie d'Aa passa aux mains de la famille de Walcourt, ensuite au seigneur de Gaasbeek (début XVe). En 1356, la plaine de Scheut fut le théâtre d'une terrible bataille, livrée aux Bruxellois (pour une rente non payée) par Louis Mâle, comte de Flandre. La lignée des ducs de Bourgogne s'installa dans ces contrées à la suite du mariage de Philippe le Hardi avec Marguerite de Maele. Les ducs réussirent, au XVe siècle, à grouper les différentes principautés belges en un État bourguignon puissant. Conséquence directe de la charte accordée en 1393 par la duchesse Jeanne de Brabant, Anderlecht fut incorporée à la Cuve de Bruxelles. Cette importante entité territoriale, englobant de nombreux villages cernant Bruxelles, préfigurait en quelque sorte l’Agglomération bruxelloise ou la Région de Bruxelles-Capitale actuelle. Ce rattachement marqua de manière indélébile la vie sociale, politique et économique du village pendant quatre siècles. La Cuve de Bruxelles fut supprimée par le pouvoir central de Paris sous le régime d'annexion à la France. C'est à cette époque que l’église romane des saints Pierre et Guidon sera agrandie - élevée au-dessus de la crypte - pour devenir la collégiale Saints-Pierre-et-Guidon dans le style gothique brabançon.

En 1521, l'humaniste Érasme y passe quelques mois, logeant dans la maison des chanoines locaux.

Le 13 novembre 1791, Dumouriez y battit les Autrichiens. En 1800 la commune compte 1.929 habitants.

Il faudra ensuite attendre le XIXe siècle pour que la commune s'urbanise au fur et à mesure de l'extension de l'agglomération bruxelloise: le long de la chaussée de Mons, une série de quartiers industriels et ouvriers rejoignent d'abord le centre d'Anderlecht par Cureghem, puis s'étendent au-delà, avec notamment l'établissement, au début du XXe siècle, de la cité ouvrière de La Roue.

Evolution de la population[modifier | modifier le code]

Année 1830 1846 1856 1866 1876 1880 1890 1900 1910 1920 1930 1947 1961 1970 1980 1990 2000 2010
Habitants 3.426 5.966 7.465 11.580 18.615 22.812 32.311 47.929 64.137 67.038 80.046 86.412 94.677 103.796 95.969 89.231 87.812 104.647
Index 100 174 218 338 543 666 943 1.399 1.872 1.957 2.336 2.522 2.763 3.030 2.801 2.605 2.563 3.054
chiffres INS - 1830 = Index 100


Armoiries communales[modifier | modifier le code]

Un arrêté royal du 10 juin 1840 confirma la décision du Grand Conseil héraldique du 7 octobre 1818 d’octroyer à la Commune pour armoiries un Saint Guidon à genoux. Le personnage représenté sur le blason lève une main vers le ciel et tient de l’autre un bâton orné d’une petite bannière; derrière lui on voit une charrue et deux chevaux attelés : les chevaux et le personnage sont d’or sur fond d’azur. Ce n’est point un hasard si le sceau communal témoigne officiellement de la continuité folklorique d’Anderlecht et rappelle que ce vaste territoire de 1.784 hectares de superficie constituait l’un des centres agricoles les plus anciens du pays. Actuellement la continuité est assurée par l’organisation, depuis 1825, du marché annuel.

Quartiers d'Anderlecht[modifier | modifier le code]

Plan d'Anderlecht (20 quartiers)
  1. Centre historique
  2. Birmingham
  3. Biestebrock
  4. Veeweyde
  5. Meir
  6. Scherdemael
  7. Broeck
  8. Moortebeek
  9. Peterbos
  10. Scheutveld
  11. Scheut
  12. Cureghem
  13. Petite Île
  14. Zonning industriel
  15. La Roue
  16. Trèfles
  17. Quartier des étangs
  18. Vogelenzang
  19. Neerpede
  20. Bon Air

Mobilité[modifier | modifier le code]

Anderlecht est desservi par de nombreuses lignes de transport public

And netplan transp.png





Réseau STIB

Ligne Station Quartier(s) desservis
5 Jacques Brel Birmingham / Scheut
5 Aumale Centre
5 Saint-Guidon Centre
5 Veeweyde Veeweyde
5 Bizet La Roue
5 La Roue La Roue
5 CERIA La Roue
5 Eddy Merckx Vogelenzang
5 Erasme Vogelenzang
2 6 Clemenceau Cureghem
2 6 Delacroix Birmingham


Ligne Nombres d'arrêts Quartier(s) desservis
46 17 Cureghem, Centre, Meir, Scherdemael, Bon Air, Broeck, Moortebeek
49 13/15 Zoning industriel, Veeweyde, Meir, Centre, Scheutveld
75 13 Bon Air, Broeck, Scherdemael, Meir, Veeweyde, La Roue
78 10 Cureghem, Petite Île, Zoning industriel
89 8 Birmingham, Scheut, Scheutveld, Broeck
98 2 Zoning industriel, La Roue


Ligne Nombres d'arrêts Quartier(s) desservis
81 (Journée) / 31 (Soirée) 14 Cureghem, Centre, Meir, Quartier des étangs




Réseau De Lijn Logodelijn.jpg

Ligne Départ Destination ---
116 Bruxelles-Midi Ternat
117 Bruxelles-Midi Dilbeek (Rondenbos)
118 Bruxelles-Midi Schepdaal
126 Bruxelles-Nord Ninove centre
127 Bruxelles-Nord Ninove centre
128 Bruxelles-Nord Ninove centre
129 Bruxelles-Nord Dilbeek (Zuurweide)
136 Bruxelles-Nord Alsenberg
137 Bruxelles-Nord Alsenberg
140 Bruxelles-Midi Gooik (Leerbeek stelplaats)
141 Bruxelles-Midi Gooik (Leerbeek stelplaats)
142 Bruxelles-Midi Gooik (Leerbeek stelplaats)
144 Bruxelles-Midi Gooik (Leerbeek stelplaats)
145 Bruxelles-Midi Gooik (Leerbeek stelplaats)
153 Anderlecht (La Roue) Ninove via Alsenberg
154 Anderlecht (La Roue) Halle AZ St-Maria ziekenhuis
155 Anderlecht (La Roue) Halle AZ St-Maria ziekenhuis
170 Bruxelles-Midi Halle station
171 Bruxelles-Midi Halle station
810 Dilbeek (Moermanslaan) Halle station

Vie politique[modifier | modifier le code]

Le collège des bourgmestres et échevins est composé de 6 membres du (groupe PS - SP A - CDH) et de 5 membres (de l'ancienne LdB)

Pour la législature de 2012 - 2018

Fonction Nom Compétence(s)
Bourgmestre Eric Tomas Logo du Parti socialiste belge.png Affaires générales, Protocole, Police, Accueil Population, Affaires juridiques, Participation, Information, Fêtes et Cérémonies, Musées, Patrimoine, Tourisme.
Premier échevin Gaëtan Van Goidsenhoven Logo Mouvement Réformateur.jpg Urbanisme, Développement urbain, Permis d'urbanisme, Permis d'environnement, Développement durable
Deuxième échevin Fabrice Cumps Logo du Parti socialiste belge.png Finances, Enseignement, Crèches, Culture (Secteur francophone), Economat, GRH, informatique
Troisième échevin Monique Cassart Logo Mouvement Réformateur.jpg Etat civil, Population, Culte
Quatrième échevin Mustapha Akouz Logo du Parti socialiste belge.png Prévention, Travaux publics, Espaces verts, Vie associative (Secteur francophone)
Cinquième échevin Françoise Carlier Logo Mouvement Réformateur.jpg Mobilité
Sixième échevin Elke Roex (SP A) Enseignement, crèches, Culture, Jeunesse, Vie associative (Secteur néerlandophone), Propreté, Transport
Septième échevin Jean-Jacques Boelpaepe Logo Mouvement Réformateur.jpg Action sociale, Tutelle administrative du CPAS, Santé, Hygiène, Égalité des chances, Unité sociale du Logement
Huitième échevin Fatiha El Ikdimi (CDH) Logement, Infrastructures communales, Jeunesse
Neuvième échevin Sofia Bennani (CDH) SIPPT, Solidarité Internationale, Sport
Dixième échevin Christophe Dielis Logo Mouvement Réformateur.jpg Economie, Classes moyennes, Emploi, Marchés, Renovation urbaine

Lieux culturels, tourisme et curiosités[modifier | modifier le code]

Page de Galerie de Traitres publié par "L'Insoumis" au sujet de Georges Remy sic en fait Georges Remi, aka Hergé au musée de la Résistance à Anderlecht.
Bâtiment des Archives de l'État à Bruxelles (Anderlecht).

Économie[modifier | modifier le code]

  • Abattoirs d'Anderlecht
  • La confiserie Leonidas S.A. a son siège au Boulevard Jules Graindor, numéro 43 (en face de la Clinique Sainte-Anne Saint-Rémi)
  • Coca-Cola Benelux[5] a son siège au 1424, Chaussée de Mons. Distribution pour le Benelux et deuxième plus grand centre d’innovation de Coca-Cola.
  • Play It Again, Sam, aussi connu sous le nom de Pias, a son siège au 100, rue de Veeweyde.
  • Radionomy, leader mondial de la radio en ligne [6], est basé au 55, boulevard international.

Santé[modifier | modifier le code]

  • Hôpital Érasme[7]
  • Hôpital Joseph Bracops[8]
  • Clinique Sainte-Anne Saint-Rémi[9]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville d'Anderlecht est jumelée avec [10]:

D’autre part la commune d’Anderlecht a signé un pacte d’amitié avec [10]:

Sport[modifier | modifier le code]

La commune d'Anderlecht est renommée principalement pour ses équipes de football, de rugby et d'aviron qui sont les équipes les plus titrées en Belgique dans leurs disciplines respectives.

  • Adeps : la commune propose un Centre Adeps[11]
  • Athlétisme : RSC Anderlech-Athlétisme[12] qui occupe la piste Jesse Owens à Neerpede
  • Football : le RSC Anderlecht est l'équipe belge la plus titrée au niveau national (33 titres de champion depuis 1947, 9 coupes de Belgique et 12 Supercoupes de Belgique) et international (2 Coupes des vainqueurs de coupe, 1 Coupe de l'UEFA et 2 Supercoupes de l'UEFA)
  • Football américain : les Brussels Black Angels s'entrainent sur le terrain synthétique du Vogelenzang et jouent leurs matches sur le terrain central du stade Jesse Owens
  • Golf : le Royal Amicale Golf Club d'Anderlecht[13] est le seul club de la région Bruxelles-Capitale à proposer un parcours 18 trous
  • Hippisme : la commune abrite différents manèges dont le Pony Paradise[14] et l'Amazone.
  • Hockey : le Royal Sporting Hockey Club d'Anderlecht[15] est issu de la fusion (en 1974) entre l'ancienne section Hockey du RSCA et le l'Amicale
  • Korfbal: le Royal Olympia Anderlecht Korfbal[16] est le seul club de la région de Bruxelles-Capitale a pratiquer ce sport mixte.
  • Nautisme : le Cercle des Régates de Bruxelles[17] a été créé en 1878
  • Rugby : le RSC Anderlecht-Rugby est le doyen des clubs Belges et fut aussi un des quatre membres fondateurs de la Fédération belge de rugby à XV.
  • Ski : le Yéti Ski[18] propose une piste de ski synthétique de 140 mètres
  • Tennis de table : le Royal Cercle de Tennis de Table Anderlechtois[19]
  • Tir à l'arc : Société Royale de Tir à l'Arc la Flêche d'Or d'Anderlecht[20]
  • Volley-Ball : le Best Friends Volley Club[21]

Personnalités de la commune[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le film Potiche, sorti en 2010, a été largement tourné dans les rues de la commune d'Anderlecht.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]