Bois de la Cambre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Cambre.
Bois de la Cambre
Image illustrative de l'article Bois de la Cambre
Le bois de la Cambre et son lac
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Commune Bruxelles
Localisation
Coordonnées 50° 48′ 11″ N 4° 22′ 52″ E / 50.80306, 4.3811150° 48′ 11″ Nord 4° 22′ 52″ Est / 50.80306, 4.38111  

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Bois de la Cambre

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Bois de la Cambre

Le bois de la Cambre (en néerlandais : Ter Kamerenbos) est un parc public situé à Bruxelles.

Les arbres protégés du bois de la Cambre
L'étang
Le bois de la Cambre
Chalet Robinson
Chalet Robinson, (1904).
L'entrée du bois : le carrefour des attelages

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bois de la Cambre a été conçu sur une partie enclavée dans la ville de la forêt de Soignes en 1862 par un Allemand, établi en Belgique : le tracé du bois fut confié à Edouard Keilig, architecte de jardin né en Saxe en 1827 qui gagna un concours. Cet espace aménagé à l'anglaise, style né en Angleterre au début du XVIIIe siècle, imite la nature et se caractérise par une irrégularité dans la conception des plantations et des voies. Cette irrégularité offre des points de vues et de perspectives très variés. Ce lieu devient rapidement le rendez-vous mondain des Bruxellois, à l’instar du bois de Boulogne à Paris. Il accueillait notamment une laiterie, un vélodrome, le Théâtre de Poche, un lac artificiel, un hippodrome, et des promenades pour cavaliers.

En 1815, à la veille de la bataille de Waterloo, des soldats anglais jouèrent au cricket sur un terrain qui aujourd'hui est une partie du bois de la Cambre (à l'Est de l'avenue de Diane, au Sud de la patinoire). Depuis lors ce gazon porte le nom de Pelouse des Anglais. Une stèle et un chêne commémorent depuis 1965 ce fait sportif historique.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui encore, il représente un important « poumon vert » pour les Bruxellois. Cet espace accueille la boite de nuit Les Jeux d'Hiver (ravagée en 2006 par un incendie puis reconstruite), des manèges de chevaux, une patinoire ; des activités de canotage et de pêche y sont organisées. À certaines occasions, des démonstrations sportives, des concerts en plein air, des cortèges d'attelage, des théâtres d'animation ou encore des jeux pour enfants ont lieu pendant les périodes estivales.

Chaque année tôt le matin du 9 août, un jeune hêtre est prélevé dans le Bois de Cambre pour être transporté en cortège dans les rues des communes de Saint-Josse-ten-Noode, Schaerbeek et Bruxelles et être érigé au cours de la fête du Meyboom.

Le bois de la Cambre accueille aussi chaque année au printemps une animation pour les groupes scouts; les 24 heures vélo du bois de la Cambre. Cette course de vélo à relais, couplée aux 5 heures VTT qui se déroulent en parallèle pour les plus jeunes, constitue le plus important rassemblement annuel de guides et de scouts en Belgique. Plus de 10 000 jeunes âgés de 8 à 25 ans, provenant des quatre coins du royaume, se sont retrouvés dans le bois en 2008. À côté de la course, de nombreuses animations sont offertes aux jeunes (sport, concerts, jeux, etc.).

Les voiries qui le traversent représentent des axes importants de pénétration en ville, ainsi qu'un point de passage entre les parties est et ouest du sud de Bruxelles. En ce sens, le bois de la Cambre représente un important échangeur routier de la ville, permettant aux habitants d'accéder rapidement aux points névralgiques de l'agglomération.

La question de sa fermeture au trafic automobile est régulièrement posée. En avril 2012, un nouveau plan de mobilité élaboré à la demande de la Ville de Bruxelles propose une fermeture partielle du bois aux automobilistes, et la requalification de l'espace public pour les cyclistes et les piétons[1].

Plaque commémorative[2] du 150e anniversaire de la partie de cricket jouée par des soldats des régiments Anglais la veille de la bataille de Waterloo le 17 juin 1815.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. E. Lamer, "Fermer le bois de la Cambre aux voitures ? « On handicape les gens »", Le Soir en ligne, 16 avril 2012. Voyez aussi le plan de mobilité proposé.
  2. Sur la plaque on lit ce texte :On this field, since called "Pelouse des Anglais" a cricket match was played on the eve of battle by members of British regiments which fought at Waterloo. 1815-1965 On the 150th anniversary HBM Ambassador to Belgium Sir Roderick Barclay KCMG KCVO planted this tree 18 VI 1815.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Duquenne, Le bois de la Cambre, Bruxelles, l'auteur, 1989