Rupert de Salzbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rupert de Deutz.
Saint Rupert (église Sainte-Catherine de Dornbach)

Saint Rupert de Salzbourg, ou Ruprecht, Hrodperht, Hrodpreht, Roudbertus, Rudbertus, Robert, (vers 660 - 710) est un saint de l'Église catholique et de l'Église Orthodoxe, qui fut évêque de Salzbourg en Autriche. Il est fêté le 27 mars dans les deux Églises.

Famille[modifier | modifier le code]

Il se rattacherait à la famille des premiers robertiens[1] et descendrait de Robert, comte palatin de Clotaire III[2] et de Hervé, comte de Hesbaye[3].

Par ailleurs, selon une source antérieure à l'avènement du roi Pépin, il est mentionné comme d'ascendance royale, ce qui compte tenu du contexte renvoie à une ascendance mérovingienne ; cet apparentement aux mérovingiens passe probablement par sa mère, son oncle saint Lambert de Maastricht ne se voyant pas attribué d'ascendance royale[4].

Il est l'oncle de sainte Érentrude (650-710).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était évêque de Worms (évêques du lieu) vers 697 quand il partit évangéliser la Bavière. Il y baptisa le duc Théodon de Bavière, ce qui lui permit de continuer à prêcher et à convertir les populations sur une large zone autour du Danube.

Il reçut en 699 en cadeau de la part du duc de Bavière les restes ruinés de la ville de Salzbourg, alors appelée Juvavum. Il y promut les mines de sel qui donnèrent à la ville son nouveau nom.

Il est considéré comme l'apôtre de la Bavière, de la Carinthie et de l'Autriche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. Christian Settipani, Les Ancêtres de Charlemagne, 2e édition revue et corrigée, éd. P & G, Prosopographia et Genealogica, 2015, p. 103.
  2. Hervé Pinoteau, La symbolique royale française, Ve-XVIIIe siècles, P.S.R. éditions, 2004, p. 45.
  3. Christian Settipani, Les Ancêtres de Charlemagne, 2e édition revue et corrigée, éd. P & G, Prosopographia et Genealogica, 2015, p. 103.
  4. Christian Settipani, Les Ancêtres de Charlemagne, 2e édition revue et corrigée, éd. P & G, Prosopographia et Genealogica, 2015, p. 105.