Ossuaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Illustration de l'ossuaire du Faouët, Morbihan, d'après Viollet-le-Duc


Un ossuaire est un récipient (coffre, urne, reliquaire), une construction, ou tout autre site (puits, catacombes) destiné à accueillir des ossements humains.

Dans les cimetières d'Europe, on trouve des ossuaires sous la forme de petites chapelles, destinées à recevoir les ossements que l'on a exhumés des tombes dont la concession a expiré, lorsque la place vient à manquer pour inhumer de nouveaux défunts.

Historique[modifier | modifier le code]

Au cours du Moyen Âge, l'inhumation la plus courante étant en fosse commune (la pratique des tombes individuelles ne s'est généralisée que dans la première moitié du XVIIIe siècle), ces fosses pleines étaient régulièrement vidées dans les charniers qui étaient les combles de galeries souterraines qui entouraient le cimetière. Ces charniers faisaient office de pourrissoir où l’on entassait en vrac les ossements plus ou moins décharnés avant qu'ils ne soient empilés dans des ossuaires[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Ossuaire de Sedlec, République Tchèque
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Ariès, Essais sur l'histoire de la mort en Occident du Moyen Age à nos jours, Seuil,‎ 1975, p. 47

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :