Oderzo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oderzo
La piazza Grande
La piazza Grande
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Veneto.svg Vénétie 
Province Trévise  
Code postal 31046
Code ISTAT 026051
Code cadastral F999
Préfixe tel. 0422
Démographie
Gentilé opitergini
Population 20 272 hab. (31-12-2010[1])
Densité 483 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 47′ 00″ N 12° 29′ 00″ E / 45.78333, 12.48333 ()45° 47′ 00″ Nord 12° 29′ 00″ Est / 45.78333, 12.48333 ()  
Altitude Min. 14 m – Max. 14 m
Superficie 4 200 ha = 42 km2
Divers
Saint patron Titien d'Oderzo
Fête patronale 16 janvier
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vénétie

Voir sur la carte administrative de Vénétie
City locator 14.svg
Oderzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Oderzo

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Oderzo
Liens
Site web http://www.comune.oderzo.tv.it/

Oderzo est une commune de la province de Trévise en Vénétie (Italie).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom Oderzo vient du latin Opitergium, expression elle-même dérivée du vénète Opterg signifiant "place du marché".

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune d'Oderzo est essentiellement plat et traversé par la rivière Monticano, ainsi que par de nombreux autres cours d'eau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire d'Oderzo.

La cité a été fondée au Xe siècle av. J.-C. par les Vénètes sous le nom d'Opterg. La ville est ensuite passée sous domination romaine et devenue un municipium romain de 50'000 habitants environ, comprenant la Vénétie orientale, sur décision de Jules César; faisait parie de la Regio X Venetia et Histria. Oderzo était traversée par l'importante Via Postumia qui reliait Gênes à Aquilée, en traversant toute la plaine du .

De récentes études affirment que les soldats qui étaient à Jérusalem lors de la mort de Jésus étaient originaires de la région d'Oderzo. C'est à cette période que la cité a connu sa plus grande splendeur. Les habitants d'Oderzo fondèrent Eraclea et Jesolo, les cités balnéaires des Vénètes. Lors du passage au christianisme, la ville fut élevée au rang d'évêché. Sur les cinq évêques que connut la ville, trois furent canonisés: san Tiziano, san Magno et san Floriano.

La chute de l'Empire romain fut le début d'une période noire pour Oderzo. La ville fut détruite à plusieurs reprises par les Barbares, la dernière fois en 667. L'évêché fut transféré à Eraclea, puis à Vittorio Veneto. C'est à cette époque les habitants d'Oderzo, avec des habitants provenant d'autres régions de la Terre Ferme, allèrent habiter dans la lagune et fondèrent Rialto, la future Venise. Le premier doge de Venise, Paolo Lucio Anafesto, venait d'ailleurs d'Oderzo.

Pendant plus de 1000 ans, Oderzo ne fut rien d'autre qu'un petit village, qui fut d'ailleurs à nouveau ravagé, par les Vénitiens cette fois, en 974. En 1380, le village passa définitivement sous l'autorité de Venise.

Le , 120 personnes soupçonnées d'avoir appartenu au parti fasciste furent exécutées à Oderzo. Le boom économique ne vient que dans les années 60 et 70 et Oderzo devint enfin plus qu'un simple centre agricole.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Elio Pujatti Ligue du Nord  
en cours Pietro Dalla Libera    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • frazioni : Camino, Colfrancui, Faè, Fratta, Piavon, Rustignè
  • località : Magera, San Vincenzo

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Chiarano, Fontanelle, Gorgo al Monticano, Mansuè, Ormelle, Ponte di Piave.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.

Lien externe[modifier | modifier le code]