Muraille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muraille (homonymie).
Les remparts de Vannes sont en fait des murailles

Une muraille est un mur de grande hauteur destiné à protéger un ensemble de bâtiments par leur enceinte.

Au Moyen Âge, elles se systématisent pour protéger les cités ou les châteaux-forts des attaques ennemies.

Elles se transforment dès l'apparition des armes à feu.

Historique[modifier | modifier le code]

Les murailles apparurent très tôt dans l'histoire de l'humanité. D'abord en bois, elles furent par la suite construites en pierre.

Au Moyen Âge, les murailles furent une réponse adaptée à l'état d'insécurité dans lequel vivaient les populations européennes. Les murailles concrétisent la fonction du pouvoir seigneurial, ce dernier devenant le garant de la sécurité de ses sujets à l'intérieur de cet espace clos que devient la cité.

Techniques[modifier | modifier le code]

La cité de Carcassonne

Les murailles furent construites en bois avant d'être finalement édifiés en pierre. Des tours carrées s'avançant en saillie furent aménagées pour permettre de surveiller les abords immédiats de l'enceinte et de pouvoir également lancer des flèches le long des murs. Par la suite, les tours prirent une forme circulaire permettant ainsi d'éviter les angles morts.

Les mâchicoulis situés au sommet des murailles étaient percés d'ouvertures par lesquelles les gardes laissaient tomber sur l'ennemi des pierres ou du liquide bouillant. Cette parade défensive empêchait les assaillants de creuser des trous sous les soubassements des murailles.

Exemples de murailles célèbres[modifier | modifier le code]

Murailles d'Avila
Murailles de Constantinople

Articles connexes[modifier | modifier le code]