Pär Lagerkvist

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pär Lagerkvist

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Pär Lagerkvist

Activités écrivain
Naissance 23 mai 1891
Växjö
Décès 11 juillet 1974
Lidingö
Langue d'écriture suédois
Distinctions Prix Nobel de littérature

Œuvres principales

Le Nain

Pär Lagerkvist (23 mai 1891 à Växjö11 juillet 1974 à Lidingö) est un écrivain suédois. Il a reçu le prix Nobel de littérature en 1951.

Le dernier des sept enfants d'un garde-barrière, dans la région rurale et très chrétienne du Småland, il reçoit une éducation pieuse. Il rompt avec le protestantisme durant son adolescence, devenant durablement socialiste, tout en gardant un intérêt marqué pour les traditions et récits bibliques. Se destinant assez tôt à la carrière d’écrivain, avec des ambitions modernistes, il étudie l’histoire de l’art et la littérature à l’université d'Uppsala. En 1913, il passe un an à Paris, où il s’enthousiasme pour le cubisme et l’expressionnisme. Il fait connaître Pablo Picasso en Suède.

Pendant la Grande guerre, il se fixe à Copenhague ; il y écrit Angst et ses premières pièces de théâtre, et y fait la connaissance de Karen Sørensen, qu’il épouse en 1918. Dramartuge et poète, il est aussi journaliste politique et critique d’art.

En 1925, il épouse Elaine Luella Hallberg, veuve du peintre Gösta Sandels, dont il a un fils, Bengt Anders Lagerkvist. Revenu en 1930 en Suède, à Lidingö près de Stockholm, il est entre à l’Académie suédoise en 1940.

En 1943 paraît Le Nain, une fable ironique sur le mal, grâce auquel il connaît une célébrité internationale, au-delà de la Scandinavie. En 1950 il publie Barabbas, roman salué par André Gide comme un chef-d’œuvre, adapté au cinéma en 1953 et en 1962, et décisif pour lui faire remporter le prix Nobel.

Liste des œuvres[modifier | modifier le code]

  • Människor (Les hommes), 1912 (nouvelle)
  • Ordkonst och bildkonst (Littérature et art), 1913 (essai)
  • Två sagor om livet (Deux contes sur la vie), 1913 (nouvelles)
  • Motiv, 1914 (poèmes)
  • Järn och människor (L'acier et les hommes), 1915 (nouvelles)
  • Ångest, 1916 (poèmes)
    • Angoisse, traduit par Karl Poulsen, Saint-Pierre-la-Vieille, Atelier la Feugraie, 1996, 49 p. (L'allure du chemin. Domaine étranger) (ISBN 2-905408-32-4)
  • Sista människan (Le dernier homme), 1917 (drame)
  • Modern Teater, 1918 (drame et essai)
  • Kaos (Chaos), 1919 (drame)
  • Himlens hemlighet (Le secret du Ciel), 1919 (drame)
  • Det eviga leendet, 1920 (nouvelles)
    • Le sourire éternel, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, dans Le Bourreau, suivi de Contes cruels et de le Sourire éternel, Paris, Delamain et Boutelleau, 1952, 235 p. (Collection scandinave)
  • Den lyckliges väg (La voie heureuse), 1921 (poèmes)
  • Den osynlige (Les invisibles), 1923 (drame)
  • Onda sagor, 1924 (nouvelles)
    • Contes cruels, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, dans Le Bourreau, suivi de Contes cruels et de le Sourire éternel, Paris, Delamain et Boutelleau, 1952. 235 p. (Collection scandinave)
  • Gäst hos verkligheten, 1925 (roman)
    • L'Exil de la terre, traduit par Vincent Fournier, Paris, Stock, 1977, 191 p. (Le Cabinet cosmopolite ; 4) (ISBN 2-234-00775-5)
  • Hjärtats sånger (Chants du cœur), 1926 (poèmes)
  • Det besegrade livet (Le triomphe sur la vie), 1927 (roman)
  • Han som fick leva om sitt liv (L'homme qui vivait sa vie), 1928 (drame)
  • Kämpande ande (Esprit combatif), 1930 (nouvelles : contient Bröllopsfesten (La noce) ; Guds lille handelsresande ; Själarnas maskerad (Âmes masquées) ; Uppbrottet)
    • Âmes masquées, traduit et présenté par Régis Boyer, Paris, Pierre Jean Oswald, 1974, 125 p. (La source de la liberté ou la solution intégrale ; 8)
    • Âmes masquées ; La Noce, traduit du suédois et présenté par Régis Boyer, Paris, Flammarion, 1986, 183 p. (G.F.) (ISSN 0768-0465)
  • Vid lägereld, 1932 (poèmes)
  • Konungen (Le roi), 1932 (drame)
  • Bödeln, 1933 (roman)
    • Le Bourreau, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, dans Le Bourreau, suivi de Contes cruels et de le Sourire éternel, Paris, Delamain et Boutelleau, 1952. 235 p. (Collection scandinave)
  • Den knutna näven (Le poing fermé), 1934 (nouvelles : contient Stridsland ; Evighetsland ; Undret i Delphi ; Hellensk morgondröm)
  • I den tiden, 1935 (nouvelles)
    • En ce temps-là, traduit par Gérard Mantion, dessins de Michèle Katz, Paris, Lettres modernes, 1965, 55 p. bilingue
  • Människan utan själ (L'homme sans âme), 1936 (drame)
  • Genius (Le génie), 1937 (poèmes)
  • Seger i mörker (Victoire dans le noir), 1939 (drame)
  • Den befriade människan (L'homme libéré), 1939 (nouvelles)
  • Sång och strid (Chant et conflit), 1940 (poèmes)
  • Dikter (poèmes), 1941
  • Midsommardröm i fattighuset (Songe d'une nuit dans l'usine), 1941
  • Hemmet och stjärnan (Foyer et étoiles), 1942 (poèmes)
  • Dvärgen, 1944 (roman)
    • Le Nain, traduit par Marguerite Gay, Paris, Delamain et Boutelleau, 1946. 217 p. (Collection scandinave)
  • De vises sten (la pierre philosophale), 1947 (drame)
  • Låt människan leva (Laissez l'homme vivre), 1949 (drame)
  • Prosa, 1949 (nouvelles : contient Prosastycken ur Ångest ; Den fordringsfulla gästen ; Det eviga leendet ; Morgonen ; Onda sagor)
  • Barabbas, 1950 (roman)
    • Barabbas, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, Paris, Delamain et Boutelleau, 1950. 205 p. (Collection scandinave)
  • Aftonland, 1953 (poèmes)
    • Pays du soir, extraits traduits par Gunilla de Ribaucourt, Paris, Arfuyen, 1981, 30 p. (Cahiers : textes suédois ; 2). bilingue
    • Pays du soir, traduit et présenté par Gunilla de Ribaucourt, Paris, Arfuyen, 2005, 135 p. (Neige ; 11). bilingue (ISBN 2-84590-076-7)
  • Sibyllan, 1956 (roman)
    • La Sibylle, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, Paris, Stock, 1957, 223 p.
  • Ahasverus död (roman)
    • La Mort d'Ahasverus, traduit du suédois par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, Paris, Stock, 1961, 143 p.
  • Pilgrim på havet, 1962 (roman)
    • Pèlerin sur la mer, traduit par Marguerite Gay et Gerd de Mautort, Paris, Stock, 1962, 155 p.
  • Det heliga landet, 1964 (roman)
    • La Terre sainte, traduit par Raymond Albeck, Paris, Stock, 1965, 111 p.
  • Mariamne, 1967 (roman)
    • Mariamne, traduit par Jeanne Gauffin, Paris, Balland, 1981, 106 p. (L'Instant romanesque ; 31) (ISBN 2-7158-0327-3)
  • Den svåra resan, 1985 (roman posthume)
    • Chronique d'un amour, traduit par Jacqueline Le Bras, dans L'Exil de la terre ; suivi de Chronique d'un amour, Paris, Stock, 1986, 164 p. (Nouveau Cabinet cosmopolite) (ISBN 2-234-01910-9)