John Galsworthy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
John Galsworthy

John Galsworthy (Kingston Hill, - Londres, ) est un romancier et dramaturge britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille aisée, il étudie le droit à Oxford. Diplômé en 1890, il ne pratique cependant pas. En effet, l'amitié qui le lie à Joseph Conrad le pousse à écrire.

Sa première pièce de théâtre, The Silver Box (1906), devient un succès. Il la fait suivre immédiatement de The Man of Property (1906), premier de la trilogie Forsyte. Toutefois, il a publié plusieurs autres romans dont The Island Pharisees (1904) et beaucoup de pièces. Les plus célèbres incluent Strife (1909) et The Skin Game (1920).

Son œuvre la plus connue est un ensemble de neuf romans et plusieurs nouvelles formant les « Chroniques des Forsyte », publiées entre 1906 et 1933. L'ensemble constitue une fresque de la société britannique à la fin de l'époque victorienne et dans les premières décennies du XXe siècle, racontée à travers l'histoire d'une famille, les Forsyte, sur quatre générations. Les « Chroniques des Forsyte » se composent de trois trilogies (dont une en partie posthume) et un recueil de nouvelles.

Il est lauréat du Prix Nobel de littérature en 1932.

L'année suivante, une tumeur au cerveau l'emporte, à sa maison à Hampstead. Il repose aujourd'hui au cimetière Highgate de Londres.

Une bonne part de son travail recèle un commentaire social, se concentrant particulièrement sur le système de classe britannique. La femme au mariage malheureux est également un autre thème récurrent.

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

1897 From the Four Winds
1904 The Island Pharisees
1906 The Silver Box
1909 Strife
1920 The Skin Game
1906-1933 The Forsyte Chronicles, composées de trois trilogies et un recueil de nouvelles. Chaque trilogie est composée de trois romans complets et intègre parfois des « interludes » plus courts :

  • The Forsyte Saga ou en français La Dynastie des Forsyte, composée de : The Man of Property (1906) ou Le propriétaire, Indian Summer of a Forsyte (interlude, 1918) ou Dernier été , In Chancery (1920) ou Aux aguets, Awakening (interlude, 1920) ou L'aube, To Let (1921) ou À louer
  • A Modern Comedy ou en français Une comédie moderne, composée de : The White Monkey (1924) ou Le singe blanc, A Silent Wooing (interlude, 1927) ou Déclaration sans parole, The Silver Spoon (1926) ou La cuillère d'argent, Passers By (interlude, 1927) ou Les passants, Swan Song (1928) ou Le chant du cygne
  • End of the Chapter ou en français La fin du chapitre, trilogie en partie posthume composée de : Maid in Waiting (1931) ou Dinny, Flowering Wilderness (1932) ou Floraison perdue, One More River (1933) ou Sur l'autre rive
  • À ces trois trilogies, il faut ajouter un recueil de nouvelles, On Forsyte 'Change (1930), qui évoque des événements concernant la première génération des Forsyte, avant le début de la première trilogie.

Une grande partie des traductions des œuvres de Galsworthy sont l'œuvre de la romancière française Camille Mayran.

--La Cuillère D'argent-Les Passants-Le Chant Du Cygne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Précédé par John Galsworthy Suivi par
[[]]
Président du PEN International
1921-1932
H. G. Wells