Oblats de Marie-Immaculée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Omi.
Sceau des pères Oblats de Marie Immaculée, ordre missionnaire catholique.

Les missionnaires Oblats de Marie Immaculée, en latin Oblati Mariae Immaculatae (abrégé OMI), est une congrégation religieuse catholique fondé à Aix-en-Provence le 25 janvier 1816 par saint Eugène de Mazenod (1782-1861), prêtre français du diocèse de Marseille.

Présentation[modifier | modifier le code]

L'ordre, qui jusque là s'appelait la Société des missionnaires de Provence, a été reconnu la première fois par le pape Léon XII le 17 février 1826. Originellement établi dans le but de revivifier l'Église de Provence après la Révolution française notamment par un apostolat missionnaire dans les zones défavorisées, l'ordre missionnaire est présent dans de nombreux pays.

En 1841, il envoie ses premiers missionnaires au Canada.

En 1880, les missionnaires prennent en charge les offices de l'église Saint-Thomas de Saint-Hélier sur l'île de Jersey.

En 1938, le pape Pie XI a surnommé les Oblats les « spécialistes des missions difficiles ». Un des membres les plus connus des Oblats est le cardinal Francis George, archevêque de Chicago.

Les premiers missionnaires oblats sont arrivés en 1931 au Congo-Belge (actuelle République démocratique du Congo).

En 1997, ils étaient 3 616 prêtres, 584 frères et 560 scolastiques.

Les Oblats sont connus notamment au Québec pour le missionnariat qu'ils accomplissent auprès des Amérindiens, particulièrement les Montagnais de la Côte-Nord. Ils sont aussi connus en France auprès des populations d'origine polonaise. Ils ont toujours une institution à Vaudricourt (Pas-de-Calais).

Le fonds d'archives des Oblats de Marie Immaculée est conservé au centre d'archives de la Côte-Nord de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Institutions fondées par les Oblats[modifier | modifier le code]

  • L'Université d'Ottawa a été fondée par des Oblats en 1848.
  • Bien que fondé par des laïcs avec l'appui des Oblats, le journal Le Droit d'Ottawa eut pour principal administrateur le père Charles Charlebois, o.m.i. dans les années suivant sa fondation. Les Oblats demeurèrent actionnaires principaux du journal jusqu'en 1983.
  • En 1902, les Oblats s'installent à Dinant, en Belgique. Cette cité de la Haute Meuse, au sud-ouest du pays, avait vu apparaître un établissement thermal en 1875, les Thermes Dinantais. Progressivement agrandis jusque 1896, les bâtiments sont cédés à la société anglaise du Kursaal of Dinant ltd, qui fit faillite dès 1902. À cette date, les Oblats rachètent le domaine et s'y établissent pendant cinquante ans. Ce qui fut la salle des fêtes du casino devient alors... la chapelle du couvent, avant d'être utilisée par l'arsenal des pompiers, en 1955. Le site a fait l'objet de fouilles archéologiques en 2008, sous la direction du Ministère de la Région wallonne. Toutefois, les bâtiments conventuels, construits entre 1875 et 1896, étaient bien documentés par le cadastre, des photographies d'époque et des témoignages de riverains : les fouilles ne se sont pas arrêtées à cette phase d'occupation du site.
  • Paroisse et collège des Saints-Anges de Buffalo aux États-Unis

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

  1. saint Eugène de Mazenod (1782-1861), France, archevêque de Marseille
  2. Joseph-Eugène-Bruno Guigues (1805-1874), Suisse, premier évêque d'Ottawa
  3. Jean-Nicolas Laverlochère (1812-1884), France
  4. Louis-Joseph d'Herbomez (1822-1890), France
  5. Louis Babel (1826-1912), Suisse
  6. Louis-Étienne-Delille Reboul (1827-1877), Canada
  7. Vital-Justin Grandin (1829-1902), France, premier évêque du diocèse de Saint-Albert
  8. Pierre-Paul Durieu (1830-1899), France, évêque de l'archidiocèse de Vancouver
  9. Charles Arnaud (1826-1914) Canada
  10. Albert Pascal (1848-1920), Canada, premier évêque de Prince Albert
  11. Émile-Joseph Legal (1849-1920), France, archevêque d'Edmonton
  12. Jean-Marie Le Jeune (1855-1930), France
  13. Adéodat Thérien (1862-1936), Canada
  14. Ovide Charlebois (1863-1933), Canada, évêque
  15. Émile Hoffet (1873-1946), France
  16. Jean-Baptiste Rouvière (1881-1913), France
  17. Jean-Antoine Trocellier (1888-1958), France, Évêque titulaire d'Adramytte, Vicaire apostolique de Mackenzie
  18. Thomas Benjamin Cooray (1901-1988), Sri-Lanka, archevêque de Colombo, créé cardinal en 1965
  19. Ludwik Wrodarczyk (1907-1943), Pologne
  20. Louis-Marie Parent (1910-2009), Canada
  21. Jérôme Louis Rakotomalala (1913-1975), Madagascar, créé cardinal en 1969
  22. Pierre Babin (1925-2012), France
  23. Hubert Constant (1931 - 2011), Haïti, archevêque émérite de Cap-Haïtien
  24. Orlando Quevedo (1939), Philippines, archevêque de Cotabato
  25. Pierre-Antoine Paulo (1944), Haïti, évêque de Port-de-Paix
  26. Francis George (1937), États-Unis, créé cardinal en 1998
  27. Alexis Joveneau (? - 1992), Belgique
  28. Jean-Baptiste Malenge Kalunzu (1960), République démocratique du Congo
  29. Mgr Louis Mwol Mpasi (1931), ancien évêque d'Idiofa, RD Congo
  30. Mgr.Gerard Tlali Lerotholi, archevêque de Maseru (Lesotho).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Oblats de Marie Immaculée (P56) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).