Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
La Grande Bibliothèque : principal édifice de diffusion de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, sise sur le boulevard de Maisonneuve Est, à Montréal.
La Grande Bibliothèque : principal édifice de diffusion de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, sise sur le boulevard de Maisonneuve Est, à Montréal.

Création mai 2005
Juridiction Gouvernement du Québec
Siège 2275, rue Holt
Montréal (Québec)
H2G 3H1
Coordonnées 45° 30′ 55″ N 73° 33′ 44″ O / 45.51538, -73.56234 ()45° 30′ 55″ N 73° 33′ 44″ O / 45.51538, -73.56234 ()  
Budget annuel 92 000 000 $
Ministre responsable Maka Kotto (ministre de la Culture et des Communications)
Direction Guy Berthiaume (président-directeur général)
Agence mère Ministère de la Culture et des Communications
Site web www.banq.qc.ca/
Géolocalisation du siège

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) est une société d'État québécoise née de la fusion de la Bibliothèque nationale du Québec et des Archives nationales du Québec, en 2006. La Bibliothèque nationale du Québec avait auparavant fusionné avec la Grande bibliothèque du Québec en 2002.

BAnQ a pour mission d’offrir un accès démocratique à la culture et à la connaissance. Elle rassemble, conserve et diffuse le patrimoine documentaire québécois ou relatif au Québec. Elle offre aussi les services d’une bibliothèque publique d’envergure. BAnQ déploie ses activités dans 12 édifices ouverts à tous : la Grande Bibliothèque, BAnQ Vieux-Montréal et BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie à Montréal,   BAnQ Gaspé, BAnQ Gatineau, BAnQ Québec, BAnQ Rimouski, BAnQ Rouyn-Noranda, BAnQ Saguenay, BAnQ Sept-Îles, BAnQ Sherbrooke et BAnQ Trois-Rivières[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La salle de lecture de la Collection nationale à la Grande Bibliothèque.

Les Archives nationales du Québec (ANQ) ont été créées le et au même moment, Pierre-Georges Roy est devenu le premier archiviste du gouvernement du Québec.

L'institution avait pour but de gérer les documents historiques, notamment les archives publiques, de l'État québécois et de rassembler de la documentation sur l'histoire du Québec.

Les Archives nationales du Québec (appellation de 1970) ont été rattachées au ministère des Affaires culturelles en 1961. Jusqu'en 1963, l'institution se nommait Archives de la province de Québec.

Le 12 août 1967, l'Assemblée nationale du Québec a adopté une loi instituant la Bibliothèque nationale du Québec (BNQ), qui relevait elle aussi du ministère des Affaires culturelles. À l'origine, la BNQ contenait les collections et les biens de la bibliothèque Saint-Sulpice, située à Montréal, qui avait été créée en 1915 par la Congrégation des Sulpiciens et qui appartenait au Gouvernement du Québec depuis 1941.

En 1968, le Règlement provincial sur le dépôt légal entre en vigueur, obligeant les éditeurs québécois à déposer à la BNQ deux exemplaires de leurs œuvres imprimées, c'est-à-dire les livres, les brochures, les journaux, les magazines et revues, les livres d'artistes et les partitions musicales.

À compter de 1971, le gouvernement du Québec régionalise les Archives nationales du Québec, ouvrant des centres d'archives dans plusieurs régions.

En 1992, un règlement de l'Assemblée nationale élargit le dépôt légal aux estampes originales, aux affiches, aux reproductions d'œuvres d'art, aux cartes postales, aux enregistrements sonores (disque microsillon, disque compact...), aux logiciels, aux documents électroniques (fichiers Internet, par exemple) et aux microéditions.

Un catalogue en ligne appelé Iris est offert au public en 1994. Il permet d'accéder gratuitement à la description de l'ensemble des objets contenus dans la bibliothèque.

En 1997, le projet de créer une Grande Bibliothèque naît du désir de mieux diffuser les documents de la BNQ et de la Bibliothèque centrale de Montréal. L'institution mise sur pied pour mener à la création d'une grande bibliothèque publique, appelée Grande bibliothèque du Québec (GBQ), est fusionnée avec la BNQ en 2002; la nouvelle entité conserve le nom de Bibliothèque nationale du Québec et poursuit deux mandats distincts : l'acquisition, la conservation et la diffusion de la Collection nationale ainsi que l'acquisition et la diffusion d'une collection de prêt grand public.

Les travaux de construction de la Grande Bibliothèque se déroulent de 2001 à 2004 au centre-ville de Montréal.

À l'automne 2004, les collections de la Bibliothèque centrale de Montréal, les collections de diffusion de la BNQ et les nouvelles acquisitions sont placées sur les rayons de la Grande Bibliothèque.

Le , la Grande Bibliothèque connaît son ouverture protocolaire. Les deux journées suivantes sont consacrées aux visites du public et le mardi , elle entreprend ses activités.

Le , la Bibliothèque nationale du Québec et les Archives nationales du Québec sont fusionnées pour devenir Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Mission[modifier | modifier le code]

Logo

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) a pour mission de rassembler, de conserver de manière permanente et de diffuser le patrimoine documentaire québécois publié et tout document qui s'y rattache et qui présente un intérêt culturel, de même que tout document relatif au Québec et publié à l'extérieur du Québec.

BAnQ a également pour mission d'offrir un accès démocratique au patrimoine documentaire constitué par ses collections, à la culture et au savoir universel et d'agir, à cet égard, comme catalyseur auprès des institutions documentaires québécoises, contribuant ainsi à l'épanouissement des citoyens.

Plus particulièrement, BAnQ poursuit les objectifs suivants : valoriser la lecture, la recherche et l’enrichissement des connaissances, promouvoir l’édition québécoise, faciliter l’autoformation continue, favoriser l’intégration des nouveaux arrivants, renforcer la coopération et les échanges entre les bibliothèques et stimuler la participation québécoise au développement de la bibliothèque virtuelle.

BAnQ a également pour mission d’encadrer, de soutenir et de conseiller les organismes publics en matière de gestion de leurs documents, d’assurer la conservation d’archives publiques, d’en faciliter l’accès et d’en favoriser la diffusion. L’institution est aussi chargée de promouvoir la conservation et l’accessibilité des archives privées.

BAnQ exerce, à cette fin, les attributions prévues à la Loi sur les archives. L’institution peut aussi, dans le domaine des archives, offrir des services de soutien à la recherche et contribuer au développement et au rayonnement international de l’expertise et du patrimoine documentaire québécois[2].

BAnQ agit à titre de représentante officielle de l'Agence francophone pour la numérotation internationale du livre (AFNIL) pour l'attribution des numéros ISBN au Québec et au Canada francophone.

Bibliothèque nationale[modifier | modifier le code]

BAnQ assure l'acquisition, le traitement, la sauvegarde et la mise en valeur des collections patrimoniales, qui visent à rassembler toute la production québécoise de documents imprimés, principalement grâce au dépôt légal, ainsi que les documents relatifs au Québec. La Direction générale de la conservation, responsable d'assumer ce mandat, est installée à BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie,  à Montréal. Aménagé de façon à assurer la conservation des documents à long terme, ce centre loge aussi le siège social de BAnQ. Le public peut consulter les documents des collections patrimoniales à la Grande Bibliothèque, dans la salle de consultation de la Collection nationale, sauf en ce qui concerne les collections spéciales, qu’il peut voir à BAnQ Rosemont–La Petite-Patrie.

Archives nationales[modifier | modifier le code]

Bibliothèque et Archives nationales du Québec déploie ses activités dans le domaine archivistique dans 10 centres régionaux : BAnQ Vieux-Montréal, BAnQ Québec, BAnQ Gaspé, BAnQ Gatineau, BAnQ Rimouski, BAnQ Saguenay, BAnQ Sherbrooke, BAnQ Trois-Rivières, BAnQ Rouyn-Noranda et BAnQSept-Îles.

Le centre montréalais est installé dans l'ancien établissement des Hautes Études commerciales sur l'avenue Viger. Le centre de Québec est situé dans le pavillon Louis-Jacques-Casault de l'Université Laval.

Grande Bibliothèque[modifier | modifier le code]

Point de vue des six niveaux de la Grande Bibliothèque

Située dans le Quartier latin, en plein cœur de Montréal, la Grande Bibliothèque est le principal lieu de diffusion de Bibliothèque et Archives nationales du Québec. Cette grande bibliothèque publique a été conçue expressément pour faciliter la découverte et l’exploration des collections de BAnQ, qui y sont en accès libre. La Collection universelle est aussi disponible pour le prêt. L’édifice, ouvert en 2005, offre sur ses six niveaux des ambiances très différentes et est fréquenté par les chercheurs comme par le grand public. Il accueille près de 50 000 visiteurs chaque semaine.

Direction[modifier | modifier le code]

  • Guy Berthiaume : président-directeur général
  • Danny Boulanger : directrice des ressources humaines
  • Louise Boutin : directrice générale de l'administration et des services internes
  • Normand Charbonneau : conservateur et directeur général des archives
  • Benoit Ferland : directeur général de la conservation
  • Dominique Hétu : directrice des communications et des relations publiques
  • Isabelle Lafrance : directrice des affaires juridiques
  • François Montreuil : directeur général des technologies de l'information et des télécommunications
  • Carole Payen : secrétaire générale et directrice du Bureau de la présidence
  • Hélène Roussel : directrice générale de la diffusion
  • Nicole Vallières : directrice de la programmation culturelle

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site Web de BAnQ, consulté le 22 mars 2014
  2. Source : Loi sur Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]