Pierre Mulele

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Mulele, né le 11 août 1929, mort torturé dans la nuit du 2 au 3 octobre 1968, est un homme politique du Congo-Kinshasa. Ancien ministre de l’Éducation nationale dans le gouvernement de Patrice Lumumba, il a été à la tête d’un gouvernement de rébellion avec Antoine Gizenga comme Premier ministre en 1961. Il fait figure de martyre du régime de Mobutu Sese Seko.

Suite à l’assassinat de Patrice Lumumba au Katanga le 17 janvier 1961, Mulele et des compagnons suivent une formation militaire en Chine pour combattre l’Armée nationale congolaise et du gouvernement mené par plusieurs Premier Ministre tel que Joseph Ileo, Cyrille Adoula, ou Moïse Tshombe. Il mène la rébellion Maï-Maï dans la région du Kwilu en 1963 avant de s'enfuir au Congo-Brazzaville. Durant leurs actions insurrectionnelles, ses milices causent de nombreux morts parmi les colons européens, et aux missions et œuvres tenues pas les religieux chrétiens. Même les enfants des orphelinats ne sont pas épargnés.

En 1968, Joseph Désiré Mobutu, le président du Congo-Kinshasa, le convainc de revenir d’exil, lui promettant l’amnistie. Une fois revenu, Mobutu le fait torturer publiquement jusqu’à la mort, lui faisant arracher yeux, les oreilles, le nez et les parties génitales, et ses membres amputés un à un alors qu’il était toujours vivant. Son corps est jeté dans le fleuve Congo[1]. Dix ans plus tard, Joseph-Désiré Mobutu constate que sa mère devait aussi mourir à son tour, et la fit tuer à son tour avec aussi un des fils de Pierre Mulele.[réf. nécessaire]

En 2002, une des plus grandes avenues de Kinshasa est renommée en son honneur avenue Pierre Mulele[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Michela Wrong, In The Footsteps of Mr. Kurtz: Living on the Brink of Disaster in Mobutu's Congo, p. 90
  2. 3 octobre 1968 - 3 octobre 2005 Pierre Mulele, un assassinat barbare, Rich Ngapi, Le Potentiel, 3 octobre 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]