M113

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
M113
M113A1 armé d'une mitrailleuse lourde.
M113A1 armé d'une mitrailleuse lourde.
Caractéristiques de service
Service depuis 1960
Utilisateurs Drapeau des États-Unis États-Unis
Production
Concepteur Drapeau des États-Unis FMC
Production 100 000 +
Caractéristiques générales
Équipage 2 + 11 passagers
Longueur 5,31 m
Largeur 2,69 m
Hauteur 1,86 m
Masse au combat maximale : 14 061 kg
Armement
Armement principal mitrailleuse M2 de 12,7 mm
Armement secondaire néant
Mobilité
Moteur Detroit Diesel 6V53T
Puissance 275 ch
Suspension barres de torsion
Vitesse sur route 66 km/h sur route et 5,8 km/h sur l'eau
Puissance massique 20,2 ch/tonne
Autonomie 480 km

Le M113 est un véhicule de transport de troupes adopté par l'US Army en 1960. Conçu et produit par la firme californienne FMC, il fut la bête de somme de l'infanterie motorisée américaine durant la guerre du Viêtnam et est toujours largement utilisé dans les années 2000 par plusieurs armées.

Historique[modifier | modifier le code]

La première version du M113, à essence, fut remplacée dès 1964 par la version M113A1, à moteur Diesel. La dernière version fut le M113A3, sorti en 1987. Vendu à de nombreux pays alliés de Washington, il est encore en 2008 en service dans une cinquantaine de pays. Plusieurs d'entre eux, dont Israël et la Turquie, l'ont profondément modifié selon leurs besoins. Plus de 100 000 exemplaires furent produits au total, et la production continue encore aujourd'hui avec le modèle M113A4, ou MTVL, présenté en 1994. C'est une évolution de l'original offrant plus de longueur, 50 % d'espace supplémentaire dans un châssis avec une roue porteuse additionnelle et un moteur dont la puissance est portée à 400 ch, entre autres modifications. Cette version n'a pas été adoptée par les États-Unis, qui ont cessé de commander des M113 depuis 2007, mais est en service dans plusieurs armées du monde.

M113 ACAV au Vietnam, 1966. La modification ACAV consistait en un bouclier blindé pour la mitrailleuse lourde principale et l'installation de deux autres pour des mitrailleuses Saco M60 supplémentaires.

Présentation[modifier | modifier le code]

Destiné à accompagner sur le champ de bataille le char M60, Le M113 peut transporter 11 soldats et leur équipement. Son équipage comprend un chauffeur et un chef de char-mitrailleur. Il est conçu sur la base d'une coque en alliage d'aluminium qui est aussi résistante et plus légère qu'une coque en acier. Cet avantage lui permet notamment d'avoir une charge utile importante, d'être aérotransportable, de flotter et d'utiliser un moteur de puissance modeste. Il disposait à l'origine d'une simple mitrailleuse Browning M2.

Son principal défaut, qui se révélera aux américains durant la guerre du Vietnam, est sa vulnérabilité aux roquettes antichars. Ce défaut se doublait d'une tendance à exploser dès l'impact, tuant les passagers, ce qui lui valut le surnom de « zippo », en référence à la marque de briquets éponyme. Les soldats préféraient donc souvent s'installer sur le véhicule, s'exposant ainsi aux tirs, plutôt que dans le blindé, où l'expérience montrait qu'ils avaient assez peu de chances de survivre à un tir de roquette.

De très nombreuses versions de ce véhicule ont été mises en service dans les fonctions les plus diverses, telles qu'ambulance, poste de commandement, transport de munitions, porte-mortier, lance-flammes, observateur d'artillerie, atelier de réparation, canon antiaérien (M163 VADS), lance-missiles antichar et/ou antiaériens (tels le ADATS), lance-missile balistique (MGM-52 Lance), etc…

Armées utilisatrices[modifier | modifier le code]

Débarquement de fantassins américains, lors d'un exercice en 1985.

Produit par trois pays européens (Allemagne de l’Ouest, Italie et [Lequel ?]) en plus des États-Unis, le M113 est sans doute, avec le BMP-1, l'un des VTT les plus utilisés au monde. -4 000 exemplaires par OTO Melara SpA- et ) en plus des États-Unis,

Parmi cette liste figurent :

L'influence des États-Unis ne suffit pas pour expliquer cette large diffusion. Elle est due aux capacités du véhicule, qui étaient vraiment uniques en leur temps (transportable en avion et en hélicoptère, parachutable, amphibie), et à son faible prix de vente, grâce à une construction très simple avec des composants civils (comme le moteur ou la transmission, qui se trouvaient aussi dans plusieurs camions et tout-terrains américains).

De 2007 à 2010, la Suisse prévoyait d'envoyer à la casse ses 1 200 exemplaires des M113 et M109, n'ayant pu les donner à la police d'Irak ou au Pakistan.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :