Transmission (mécanique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transmission.

Une transmission est un dispositif mécanique permettant de transmettre un mouvement d'une pièce à une autre. Cet élément de la chaine d'énergie a pour fonction l'adaptation du couple et de la vitesse entre l'organe moteur et l'organe entraîné.

La transmission du mouvement est l'une des fonctions les plus courantes des éléments de la mécanique générale, c'est -à-dire des dispositifs mécaniques destinés à remplacer la main de l'homme.

Selon les mécanismes, la transmission est dimensionnée suivant des considérations concernant :

  • la position d'une partie du mécanisme ;
  • le mouvement souhaité ;
  • la force, ou le couple recherché ;
  • la puissance.

Modes et organes de transmission[modifier | modifier le code]

Transmission par contact solide[modifier | modifier le code]

Chaîne de transmission

Transmission par fluides[modifier | modifier le code]

Transmission sans contact[modifier | modifier le code]

En utilisant l'électromagnétisme : aimant, électroaimant

Transmission avec des fonctions complémentaires[modifier | modifier le code]

Dans certains cas, l'environnement impose l'utilisation d'organes spécifiques au sein de la transmission :

Performances d'une transmission[modifier | modifier le code]

Rendement d'une transmission de puissance[modifier | modifier le code]

Dans le cas d'une transmission de puissance, l'objectif est généralement de limiter les pertes. On définit alors le rendement :

 \eta=\frac{\mathrm{Travail\; de \; sortie}}{\mathrm{Travail\; d'entr\acute{e}e}}=\frac{E_s}{E_e}= \rm\frac{Puissance \; de \; sortie}{Puissance  \; d'entr\acute ee}= \frac{P_s}{P_e}

Un engrenage classique a un rendement supérieur à 95 % (0,95).

Rapport d'une transmission de mouvement de rotation[modifier | modifier le code]

On définit le rapport de transmission comme étant le rapport des vitesses du mouvement de sortie sur le mouvement d'entrée ; la plupart du temps, il s'agit d'une loi proportionnelle qui ne dépend pas de la position du mécanisme.


On l'exprime le plus souvent comme une relation sur les vitesses, mais le rapport sur les déplacements est le même :  R=\rm\frac{Vitesse \; de \; sortie}{Vitesse \; d'entr\acute ee}


il s'agit, le plus souvent d'une transmission du mouvement de rotation. Dans ce cas particulier on obtient :  R=\frac{N_s}{N_e}= \frac{\omega_s}{\omega_e}


De plus, si on considère la définition des puissances d'entrée et de sortie, à savoir  P_e = \omega_e . C_e et P_s = \omega_s . C_s , où C_e est le couple imposé en entrée,


on obtient alors une expression du rapport à partir des efforts transmis : P_s = \eta\cdot P_e = \omega_s \cdot C_s = \eta\cdot\omega_e\cdot C_e , d'où:  R= \frac{\omega_s}{\omega_e} = \eta \frac{C_e}{C_s}

Cela est parfaitement ressenti sur une bicyclette lorsque l'on choisit un rapport plus court, pour gravir une pente par exemple : l'effort à la pédale est moindre, mais la vitesse de rotation du pédalier est plus élevée, pour une même vitesse.

Nacelle d'une éolienne contenant le multiplicateur et la génératrice

Dans de nombreux cas, le rapport de transmission est inférieur à 1 parce que les moteurs tournent à de très grandes fréquences de rotation et développent un couple plutôt faible. Le réducteur a pour rôle d'adapter le couple et la fréquence. Par abus de langage, on nomme ce rapport rapport de réduction ; il se confond alors avec son inverse. Les fabricants de réducteurs donnent souvent la valeur de ce rapport sous la forme 1:d, où d représente la démultiplication.

 R= \frac{1}{d}

Lorsque le rapport est supérieur à 1, on parle de multiplicateur. C'est le cas dans une transmission de bicyclette, mais aussi sur les éoliennes, où la génératrice doit tourner environ 200 fois plus vite que le rotor.

Voir aussi[modifier | modifier le code]


C'est ce qu'on appelle un mécanisme de transmission mécanique pour transmettre la puissance entre deux ou plusieurs éléments à l'intérieur d'une machine. Sont partie intégrante des éléments ou des organes d'une machine, ils sont souvent classés dans l'une des deux sous-groupes principaux de ces pièces de transmission et de fixations.

Dans la plupart des cas, ces transmissions sont effectuées par des éléments en rotation, parce que la transmission de puissance de rotation occupe beaucoup moins de place que pour la traduction.

Une transmission mécanique est une forme d'échange d'énergie mécanique pour la transmission pneumatique ou hydraulique, pour exercer sa fonction utilise le mouvement des corps solides, tels que des engrenages et des courroies.

En règle générale, la transmission change la vitesse de rotation d'un arbre d'entrée, ce qui résulte en une vitesse de sortie différente. Dans la vie quotidienne transmissions sont habituellement associés avec des voitures. Cependant, les transmissions sont utilisées dans une variété d'applications, dont certaines sont à l'arrêt. Transmissions primitifs comprennent, par exemple, réducteurs et des moulins à vent à angle droit ou de l'eau et de la vapeur, en particulier pour les tâches de pompage, de rectification ou élévation (puits).

En général, les transmissions de réduire la rotation incorrecte, à grande vitesse et faible couple, l'arbre du moteur d'entraînement à une vitesse inférieure de sortie avec une rotation ultérieure de couple, ou vice versa. De nombreux systèmes, tels que les transmissions utilisées dans les véhicules automobiles comprennent la possibilité de sélectionner l'un de plusieurs rapports différents. Dans ces cas, la plupart des relations (généralement appelée "vitesse" ou "changement") sont utilisés pour réduire la vitesse de sortie du moteur et augmenter le couple; Cependant, des rapports plus élevés peuvent être overdrive augmentation de la vitesse de sortie.

Les transmissions sont également utilisés dans la construction navale, l'équipement agricole, industriel, de la construction et l'exploitation minière. En plus de la base des transmissions à engrenages conventionnelles, ces dispositifs utilisent généralement une transmission hydrostatique et des actionneurs électriques à vitesse réglable