Yamaha XT 600

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Yamaha XT 600
Yamaha 600xt.jpg
Yamaha XT 600
Constructeur Yamaha
Années de production 1982 -
Moteur et transmission
Moteur(s) monocylindre, 4 temps refroidi par air
Distribution 1 act, 4 soupapes
Cylindrée 595 cm3 (95 x 84 mm)
Puissance maximale 43 ch à 6 500 tr/min ch
Couple maximal 5 m·kg à 5 500 tr/min mkg
Alimentation 1 carburateur Teikei
Embrayage multidisque en bain d'huile
Boîte de vitesses à 5 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 160 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre simple berceau
Suspension avant (débattement) fourche télescopique Ø 41 mm (225 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortiseur (235 mm)
Frein avant disque Ø 267 mm
Frein arrière tambour Ø 150 mm
Poids et dimensions
Poids à sec 138 kg
Réservoir (réserve) 11,5 litres

La Yamaha XT 600 est un trail, apparu au catalogue du constructeur nippon à la fin de l'année 1982[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est tout d'abord déclinée sous le nom de Yamaha XT 600 Ténéré, et fortement inspirée par les machines engagées par Yamaha au Paris-Dakar pour l'édition de 1983. Elle remplace la mythique XT 500 dont elle ne reprend presque aucun élément, à part sa philosophie. Cette version Ténéré est reconnaissable à son réservoir de carburant de 30 litres de contenance, et à la présence d'un radiateur d'huile. Un second modèle dénommé XT 600 (tout court) rejoint la version initiale à la fin de l'année 1983. Il se démarque du modèle Ténéré par un réservoir de capacité inférieure, par l'abandon du radiateur d'huile, et par une hauteur de selle légèrement réduite. Toutes versions confondues, la Yamaha XT 600 poursuit sa carrière pendant près de 20 ans. Les normes antipollution l'obligent à prendre sa retraite en 2003.

XT 600 (démarrage kick)

D'une conception simple, le moteur monocylindre quatre temps de 595 cm3, refroidi par air, délivre 43 chevaux (31,6 kW) à 6 500 tr/min et offre un couple de presque 5 m.kg 1 000 tr/min plus bas.

Côté partie cycle, on retrouve un cadre simple berceau, une fourche télescopique, et un bras oscillant muni d'un monoamortisseur qui constitue un gros progrès par rapport à la suspension traditionnelle de la XT 500. Le frein avant est à disque, et le frein arrière, à tambour sur les premiers modèles, sera ultérieurement remplacé par un modèle à disque. La principale évolution est l'adoption d'un démarreur électrique en 1986 sur le moteur 1VJ (modèle XT 600 E).

Le faible poids (165 kg) et l'angle de chasse réduit contribuent à sa maniabilité. En effet, de nombreuses moto-écoles l'utilisaient au début des années 90. De plus, son prix d'achat contenu et son entretien réduit en font une machine très économique. Seule la hauteur de selle importante peut décourager les débutants.

XTZ Ténéré

XT 660[modifier | modifier le code]

De 1991 à 1994, une version 660 cm3 appelé XTZ Ténéré, est commercialisée en parallèle, offrant un léger supplément de puissance. Le moteur est refroidi par eau et adopte une culasse à 5 soupapes. Le réservoir a une capacité de 30 litres.

En 2003, le « gromono » Yamaha est remanié pour passer les nouvelles normes antipollution. La XT 660 apparaît en deux version : R et X.

Toutes les deux proposent un moteur monocylindre quatre temps de 659 cm3 à refroidissement liquide, alimenté par injection, 4 soupapes, dérivé de celui équipant la XTZ, et qui développe 48 chevaux (35 kW) à 6 000 tr/min. Le cadre est un simple berceau, les freins sont à disques.

La version X se démarque avec une esthétique supermotard. On trouve une roue de 17 pouces à l'avant, contre 21 pour la R. Les pneus sont plus larges, le frein avant passe à 320 mm et est pincé par des étriers Brembo. De plus, l'esthétique est légèrement modifiée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cf. Revue Moto Technique n° 50 - Yamaha XT 400 / 550 / 600 Ténéré / 600 - Éditions ETAI