Police aux États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Policiers du NYPD.

Aux États-Unis, État fédéral, il existe un grand nombre de forces de police distinctes suivant l'échelon territorial (fédéral, État, comtés ou villes) ou le domaine (drogue, intervention, transports, frontières, etc.). On trouve ainsi :

  • Au niveau fédéral, les Laws Enforcement Agencies, les agences de police fédérale (par exemple le FBI), dépendantes du gouvernement fédéral des États-Unis.
  • Au niveau des États américains, la police de l'État, dépendant du gouverneur ou de la législature de l'État et compétente sur le territoire de l'État ;
  • Au niveau des comtés ou des villes, la police du comté (sous l'autorité d'un shérif, chef local de la police, en général élu) ou la police de la ville (sous l'autorité du maire), compétentes sur leur territoire respectif.

Villes et comtés[modifier | modifier le code]

Commissariat de quartier à Seattle (West Precinct)

Les villes américaines ont leur propre police (NYPD, pour New York ; CPD pour Chicago ; LAPD, pour Los Angeles). Les grandes villes peuvent avoir au sein même de leur police des départements ou services spécialisés (police routière, lutte contre les stupéfiants, etc.), le plus connu étant les SWAT, acronyme de Special Weapons And Tactics (« Armes et tactiques spéciales »).

Ces villes peuvent également avoir des services de police pour des lieux dédiés comme la Los Angeles Airport Police, qui dépend du département des aéroports de la ville de Los Angeles et non du département de police de la ville.

Dans les secteurs qui ne sont pas incorporés en municipalités (city, town ou village), ne possédant donc pas de police municipale, ce rôle est alors dévolu au shérif du comté (les États américains sont subdivisés en comtés). Dans chaque comté, le shérif est un officier, généralement élu et souvent tous les 4 ans, en même temps que les juges et gouverneurs. Il est responsable des prisons du comté, des tribunaux civils, et des mesures à prendre pour faire appliquer les lois et règlements. Le bureau du shérif est également chargé d'assurer la police dans les villes qui ne possèdent pas de police municipale. Pour ce faire, il nomme des shérifs-adjoints qui jouent le rôle de policier. En 2007, on comptait 3 084 shérifs dont 40 femmes[1].

États américains[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Police d'État aux États-Unis.
Policier du New Orleans Police Department, au French Market dans le Vieux carré, illustration datée d'entre 1885 et 1890.

Au niveau des États américains, il existe souvent une police d'État chargée de faire appliquer les lois de l'État. En fonction de l'importance et de la population de l'État, elle peut avoir des services de police spécialisés. Il peut également n'exister que quelques services spécialisés, le reste des fonctions de police dans l'État étant alors dévolu aux services du shérif ou aux polices municipales. Il peut également exister des services de police d'État agissant sur des territoires dédiés (parcs d'État, autoroutes d'État).

Par exemple, le Texas et l'Arkansas ont une police d'État, qui sont respectivement : la Texas Ranger Division et l'Arkansas State Police. Tandis que la Californie, l'état américain le plus peuplé (38 millions d'habitants), n'a pas de police d'État mais plusieurs agences de police spécialisées :

Ceci peut en partie s'expliquer par la présence dans l'État californien d'importantes polices municipales couvrant des villes ou des conurbations importantes comme le Los Angeles Police Department (LAPD) ou le San Francisco Police Department (SFPD), ou des polices spécialisées comme le BART Police qui assure la sécurité du réseau de transport de la région de la baie de San Francisco, l'ensemble couvrant une grande partie de la population de Californie.

À noter que l'autorité portuaire de New York et du New Jersey (Port Authority of New York and New Jersey ; PANYNJ), qui contrôle le port et les aéroports de la ville de New York et des environs et qui est géré conjointement par les deux États de New York et du New Jersey possède son propre service de police, l'un des plus importants des États-Unis, le Port Authority of New York and New Jersey Police Department qui assure la police sur les aéroports et les installations portuaires de la ville de New York et ses environs, mais également les ponts et les tunnels (sous la juridiction du PANYNJ).

État fédéral[modifier | modifier le code]

Il existe également plusieurs services de police au niveau fédéral (des Law enforcement agencies) dépendant du gouvernement fédéral des États-Unis. Il peut s'agir d'agence indépendante du gouvernement des États-Unis c'est-à-dire ne dépendant pas d'un département fédéral (équivalent d'un ministère) de la branche exécutive du pouvoir américain ou d'agences fédérales ou de services dépendant de ces mêmes départements. Elles sont chargées de faire respecter les lois fédérales.

Au cours de l'histoire des États-Unis, le rôle du gouvernement fédéral s'est accru, souvent aux dépens du pouvoir des États. Cela s'est traduit par l'apparition de nouvelles agences de police, les federal law enforcement agencies ou de nouvelles structures. Après les attentats du 11 septembre 2001, a été créé un nouveau département, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis, qui a regroupé plusieurs agences ou organismes auparavant dispersés dans d'autres départements. Pour répondre à cette nouvelle menace, a aussi été créé le Federal Air Marshal Service, dont les hommes assurent la sécurité à bord des avions de ligne pendant les vols.

Marquant bien la séparation des pouvoirs aux États-Unis, la police du Capitole, chargée de la sécurité du Capitole et des membres du Congrès des États-Unis et la police de la Cour suprême, responsable de la sécurité du bâtiment et des juges de la plus haute juridiction américaine, dépendent non de départements de la branche exécutive mais respectivement de la branche législative, le Congrès des États-Unis, et de la branche judiciaire, la Cour suprême des États-Unis.

Liste des agences ou organismes fédéraux de police[modifier | modifier le code]

Département de la Justice[modifier | modifier le code]

Département de la Sécurité intérieure[modifier | modifier le code]

Département de la Défense[modifier | modifier le code]

Département de l'Intérieur[modifier | modifier le code]

Federal Reserve System[modifier | modifier le code]

Congrès des États-Unis[modifier | modifier le code]

Cour suprême des États-Unis[modifier | modifier le code]

Forces armées[modifier | modifier le code]

Il existe également au sein des Forces armées des États-Unis différentes forces de police et d'investigation :

Les personnels : du cadet à l'agent spécial[modifier | modifier le code]

Lors de sa formation initiale au sein d'une Académie (école) de Police, structures rendues célèbres par la saga des Police Academy, le futur policier est désigné comme un cadet.

Aux États-Unis, tout policier travaillant quotidiennement en uniforme, au sein d'une police municipale (Police Department) prend le nom de Police Officer. S'il travaille pour un bureau du shérif, il est nommé adjoint du Sheriff.

Les enquêteurs, assimilables aux officiers de police judiciaire français, agissant en tenue civile, sont connus comme détective ou inspecteur selon la ville qui les emploie.

Armement courant depuis 1950[modifier | modifier le code]

En 2013, les policiers en uniforme portent quotidiennement des armes de poing, majoritairement chambrés en .40 SW et à platine en double action ou DAO tels que les Beretta 96, Glock 22, HK USP40, SIG P229 ou les Beretta Px4, S&W MP40 et autres Springfield XD :

Un Smith & Wesson Model 5946 (en haut à gauche) face à un Glock 19 et un Sig-Sauer P239 : des armes de poing populaires chez les policiers US.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nombre de femmes shérifs aux États-Unis est en hausse, Washington File, 21 novembre 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :