Land Rover Defender

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Defender.
Land Rover Defender
Land Rover Defender

Marque Land Rover
Années de production 1983 -
Émission de CO2 282 à 299[1] g/km
Chronologie des modèles
Précédent Land Rover

Le Defender est un véhicule tout-terrain, produit sous ce nom par le constructeur Land Rover depuis 1991, mais sous une forme née en 1983 (les Land Rover 90 et 110), elle-même l'héritière directe du Land Rover initial de 1948. Le premier prototype de Land Rover est construit en 1947, assemblé sur la base d'un châssis de Jeep Willys, provenant des surplus de l'armée et motorisé par un moteur 4 cylindres de 1389 cm³.

Les Land Rover 90 et 110, sortis en 1983 et héritiers des « Séries I », « Séries II » et « Séries III », sont renommés Defender en 1990.

Divers modèles de Land Rover
Vieux Land Rover de baroudeur servant d'élément de décor à Disneyland Paris.

Defender 200 TDi 1990-1994[modifier | modifier le code]

Mis à part les nouveaux badges arborant la dénomination Defender, les changements principaux concernent les trains roulants. Le freinage est assuré par un mixte disques et tambours mais pour les modèles de fin 1993(VIN LA) un ensemble de 4 disques est instauré en standard ainsi que les nouveaux ponts avec arbres en 24 cannelures et moyeux plats. Les modèles recevant l'option suspension renforcée pour forte charge reçoivent des disques avant ventilés et un différentiel arrière à 4 satellites (de série sur les V8). L’autre changement de détail concerne l'espace aux coudes des passagers avant, amélioré en décalant les sièges vers le centre. La même année, le pare-choc avant perd le trou pour le passage de la manivelle et pour le modèle 1993 les charnières de pare-brise disparaissent (à l’exception des versions bâchées). Le style de carrosserie reste le même qu'auparavant mais quelques changements interviennent pour améliorer l'attrait des Defender.

Defender 300 Tdi 1994-1998[modifier | modifier le code]

Des coloris nacrés et métallisés sont optionnels sur les « Station Wagon » en 1996 et ces mêmes modèles reçoivent en option, à partir de 1997, un toit peint à la couleur de la caisse au lieu du traditionnel toit blanc.

En 1998, le moteur 4,0 litres V8 essence et la boîte automatique du Defender NAS 90 sont proposés sur la série limitée commémorative à l'occasion du cinquantième anniversaire : le Defender 90 50e anniversaire.

Defender TD5 1999-2006[modifier | modifier le code]

Land Rover Defender de 1999

Les Defender modèle 1999 introduisent un certain nombre de nouveaux équipements : ils reçoivent un nouvel intérieur, une instrumentation électronique, une version renforcée de la boîte de vitesse R380, une boîte de transfert LT230Q et une insonorisation plus poussée. Parmi les nouvelles options proposées, les plus importantes sont l'ABS couplé avec un ETC (electronic traction control) et la climatisation avec un échangeur monté dans la calandre.

Pour la plupart des marchés, l'élément-clé de ce modèle par rapport au précédent est le moteur TD5. Ce 2,5 litres 5 cylindres en ligne turbo Diesel avec intercooler inaugure la technologie des injecteurs pompes et remplace l'ancien moteur 300 Tdi, dans une version toutefois moins puissante que celle utilisée dans les Discovery Série 2 introduits au même moment. L'année modèle 2001 voit l'arrivée d'un moteur TD5 avec un boîtier ECU (electronic control unit) modifié pour éviter au moteur de caler à bas régime. Le modèle 2002 reçoit une porte arrière vitrée en une seule partie, un système de verrouillage centralisé des portes et une façade centrale modifiée (qui accueille, en option, les commandes de vitres électriques).

La gamme habituelle de carrosseries est maintenue (pick up, bâché, tôlée, Station Wagon). Afin de maintenir les ventes, Land Rover introduit un certain nombre de séries spéciales. Seul le Tomb Raider est disponible pour tous les marchés et les détails des autres diffèrent selon les pays : la France par exemple voit l'apparition de la série Hawaii, un cabriolet bleu Monte Carlo disponible en 2001.

Un des points forts de ce véhicule est le grand nombre de configurations châssis/carrosserie disponibles. En effet, trois empattement existent au catalogue actuellement :

  • 90" est le modèle court (plus court qu'une Peugeot 206).
  • 110" est le modèle long.
  • 130" est le modèle très long, uniquement en VU.

Les trois dénominations (90, 110 et 130) correspondent approximativement à la longueur de l'empattement exprimée en pouces (1 pouce = 25,4 mm) Le 90 fait 92.9 pouces. Le 110 fait 110 pouces. Le 130 fait 127 pouces (d'ailleurs Land Rover 127 etait la denomination commerciale jusqu'à l'apparition du nom Defender)

Différentes carrosseries existent, chaque empattement n'étant disponible qu'avec une partie seulement de l'ensemble des carrosseries disponibles : bâché (appelé soft top), tolé (hard top), tolé avec des sièges à l'arrière (Station Wagon), pick-up simple cabine (Simple cab), pick-up simple cabine haute capacité (Simple Cab HCPU), pick-up double cabine (Crew Cab), pick-up double cabine haute capacité (Crew Cab HCPU); le tout avec des niveaux de finitions progressifs (E, S et SE).

Le 90 existe en pick-up 2 portes, soft top 2 portes, hard top 2 portes et Station Wagon 2 portes. Le 110 existe en hard top 2 portes, Station Wagon 4 portes, pick-up simple cabine 2 portes (HCPU) et pick-up double cabine 4 portes (Crew Cab). Le 130 existe en version pick-up double cabine avec bâche (Crew Cab HCPU) et en châssis-cabine (Simple Cab). On reconnait les defender TD5 grâce aux 3 ailettes entre le feux de position et le clignotant ainsi que les repetiteurs d'ailes rectangulaires et plats. Le capot moteur n'a plus de renforts interieur et ne peut donc théoriquement plus recevoir de roue de secours dessus.

Defender TD4 2,4 2007-2012[modifier | modifier le code]

Land Rover Defender 2007

Au début de l'année 2007, un nouveau moteur 2,4 ℓ turbo Diesel 4 cylindres en ligne à rampe commune (nom de code Puma) issu du Ford Transit remplace le TD5. Le couple est en hausse de 20 % et la boite compte désormais 6 vitesses tandis que l'intérieur du véhicule a été totalement repensé, avec une nouvelle planche de bord et de nouveaux sièges. Apparait un compte tour. Le chauffage et la climatisation ont des performances nettement améliorées. Le premier rang passe de trois à deux sièges. La dernière rangée de sièges sur les Station Wagon fait désormais face à la route, à la place des sièges en vis-à-vis des versions précédentes. Le nombre de places passe ainsi de sept à quatre sur les 90 et de neuf à sept places sur les 110. On peut reconnaître les defender TD4 grâce à la bosse sur le capot.

Defender TD4 2,2 2012[modifier | modifier le code]

Land Rover Defender 2012

Pendant l'année 2012, le moteur 2,4 ℓ turbo Diesel 4 cylindres en ligne à rampe commune (nom de code Puma) fut remplacé par sa version 2.2 ℓ (issue aussi du Ford Transit). Le couple et la puissance restent inchangés alors que l'agrément de conduite et le silence de fonctionnement progressent encore. On peut reconnaître les defender TD4 grâce à la bosse sur le capot.

Caractéristiques des motorisations[modifier | modifier le code]

Moteurs essence Land Rover Defender
Moteur Disposition Puissance max. Couple max. Remarques
4.0 V8 183 ch à 5 000 tr/min V8i
3.5 V8 134 ch à 6 000 tr/min 190 Nm à 2 000 tr/min V8 à carburateurs
2.5 l4 83 ch à 4 000 tr/min 182 Nm à 2 000 tr/min A carburateurs
2.3 l4 77 ch à 4 000 tr/min A carburateurs
2.0 l4 52 ch à 4 000 tr/min 137 Nm à 1 500 tr/min
1.6 l4 50 ch à 4 000 tr/min 108 Nm à 2 000 tr/min
2.8 l6 183 ch D'origine BMW, série spéciale en Afrique du Sud
Moteurs Diesel Land Rover Defender
Moteur Disposition Puissance max. Couple max. Remarques
2.2 l4 122 ch à 4 000 tr/min 360 Nm à 1 950 tr/min TD4
2.4 l4 122 ch à 4 000 tr/min 360 Nm à 1 950 tr/min TD4
2.5 l5 122 ch à 4 000 tr/min 300 Nm à 1 950 tr/min TD5
2.5 l4 111 ch à 4 000 tr/min 264 Nm à 1 800 tr/min 300 Tdi, turbo Diesel, injection directe, intercooler
2.5 l4 107 ch à 4 000 tr/min 264 Nm à 1 800 tr/min 200 TDi, turbo Diesel, injection directe, intercooler
2.5 l4 85 ch à 4 000 tr/min Turbo
2.5 l4 67 ch à 4 000 tr/min Atmosphérique
2.4 l4 67 ch à 4 000 tr/min
2.0 l4 51 ch à 3 500 tr/min 118 Nm à 2 000 tr/min

Ces moteurs étaient au départ accouplés à des boîtes de vitesses manuelles à quatre rapports dont seules les troisièmes et quatrièmes vitesses étaient synchronisées. Puis arrivèrent des boites à quatre vitesses entièrement synchronisées, et enfin des boites à cinq vitesses. Ainsi depuis son apparition en 1948, le Land Rover puis le Defender n'ont connu que des boîtes manuelles, à l'exception des versions pour l'Amérique du Nord (NAS) et de la série limitée 50e anniversaire dont le V8 4,0 ℓ n'était disponible qu'avec une boite automatique à quatre rapports.

Numéros de châssis : tous les modèles sont identifiés par un code VIN (Vehicle Identification Number). Une codification unique regroupe tous les modèles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :