Défilé militaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Relève de la garde.

Un défilé militaire ou parade militaire est une formation de soldats dont les mouvements sont restreints. Il peut s'agir d'une forme de défilé. La parade militaire est maintenant essentiellement cérémonielle. Les défilés peuvent aussi jouer un rôle de propagande, quand ils sont utilisés pour exhiber la force militaire apparente d'une nation.

Histoire[modifier | modifier le code]

La terminologie vient des anciennes méthodes de combat dans lesquelles les soldats était tenus dans des formations très strictes pour maximiser leur effectivité. La formation de combat était vue comme une alternative à une mêlée, et nécessitait une discipline militaire plus stricte et un commandement compétent. Tant que la formation pouvait être maintenue, les soldats « civilisés » pouvaient maintenir un avantage significatif sur leurs opposants moins bien organisés.

Bien que les armées modernes se soient tournées vers des techniques de guérilla et aient abandonné l'usage de formations, des parades se perpétuent en temps de paix à l'occasion de cérémonies et pour l'encouragement de la discipline.

Défilés militaires célèbres[modifier | modifier le code]

Triomphe[modifier | modifier le code]

Triomphe de Bacchus
Article détaillé : Triomphe romain.

Le Triomphe, en latin « Triumphus », était une cérémonie romaine au cours de laquelle un général vainqueur défilait dans Rome à la tête de ses troupes. À défaut de ce triomphe majeur, un général vainqueur pouvait recevoir une ovatio (ovation)[1]. À partir d'Auguste, le triomphe est réservé à l'empereur et à la famille impériale.

Chine populaire[modifier | modifier le code]

En Chine populaire un défilé militaire a lieu le jour de la Fête nationale et se tient sur la place Tian'anmen, à Pékin (Beijing).

Pour le soixantième anniversaire de la fondation de cette république populaire le défilé a été organisé avec moins de soldats et plus d'armement[2].

En 2009, 56 formations ont défilé pour symboliser les 56 ethnies de Chine populaire, et soutenir le « développement socialiste à la chinoise ». Ce défilé a réuni 6 000 soldats de l'Armée populaire de libération de Chine. Quatorze formations de fantassins étaient à pied sur l'avenue Chang'an, trente formations étaient à bord de véhicules et douze formations faisaient partie des escadrilles aériennes.

L'Armée de terre, la Marine, l'Armée de l'air et le Second Corps d'Artillerie, ainsi que la Police armée et l'Armée de réserve ont défilé. Le défilé a duré 66 minutes. Le défilé a été caractérisé par des escadrons des forces spéciales, des femmes soldats, des radars mobiles, des drones, et des avions de contrôle aérien. Les armes fabriquées par la Chine comportent les nouveaux chars de combat, les chars d'assaut amphibies, les véhicules de combat d'infanterie à chenilles, les véhicules de combat des parachutistes en chenilles, les canons à auto-propulsion, les obusiers à auto-propulsion, les systèmes de lancement de fusées multiples, les chasseurs de char, les véhicules de lancement de missiles antichars, les missiles sol-air, les missiles de croisière et les missiles balistiques intercontinentaux.

Les escadrilles (soit 151 avions) qui ont survolé la place Tian'anmen en fin de défilé. Il s'agissait des avions AEWC, des chasseurs J-11, des avions de chasse J-10, des bombardiers, des avions de ravitaillement, des chasseurs bombardiers, des hélicoptères, des avions d'entraînement.

Le défilé militaire de 1999 avait réuni 10 000 soldats (17 formations de fantassins, 25 formations à bord de véhicules, 10 formations d'escadrilles). 132 avions avaient participé à l'événement.

France : défilé militaire du 14 juillet[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Défilé militaire du 14 juillet.

Le défilé militaire du 14 juillet[3] est une parade militaire française organisée chaque année depuis 1880 à Paris à l'occasion de la fête nationale française. La plus ancienne et la plus imposante au monde après la parade annuelle de l'Armée russe[réf. nécessaire] sur la place Rouge, cette manifestation militaire invite de nos jours des troupes armées étrangères à défiler aux côtés des armées françaises.

Traditionnellement, le cortège militaire — composé d'unités à pied, montées, motorisées ou encore aériennes — descend l’avenue des Champs-Élysées, de la place de l’Étoile devenue la place Charles-de-Gaulle (en 1970) jusqu'à la place de la Concorde où les militaires saluent le président de la République, son gouvernement ainsi que des personnalités politiques étrangères. D'autres défilés de bien moindre envergure sont également organisés dans d'autres villes de France (Toulon, Belfort, etc.), pour la même occasion, par des régiments locaux.

Défilé militaire russe[modifier | modifier le code]

Le 9 mai 2010 a eu lieu le défilé militaire du Victory Day (russe : Den' Pobedy) célébrant le 65e anniversaire de la victoire soviétique sur le Troisième Reich, mettant un terme à la Seconde Guerre mondiale en Europe.

C'est la plus grande parade qui a eu lieu à Moscou depuis la fin de l'Union soviétique. C'est également la première fois que des troupes étrangères, les Alliés (France, Royaume-Uni et les États-Unis), la Pologne ainsi que l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l'Ukraine (qui représentaient les anciennes républiques soviétiques)[4] défilaient sur la Place Rouge au côté des troupes russes[5].

Les célébrations à Moscou ont coûté 1,3 milliard de roubles (34 millions d'euros)[6].

Canada[modifier | modifier le code]

Malgré le fait que les parades militaires au Canada sont ceux durant les évènements de la semaine de musique musicale à Québec, il reste que ses parades sont néanmoins militaires de nature.

Depuis la Guerre de 1812, les militaires canadiens paradent dans les rues de Québec. Les deux grandes guerres ont apporté plusieurs régiments d'importance au pays comme le Royal 22e Régiment et Les Voltigeurs de Québec.

États-Unis[modifier | modifier le code]

U.S. Military Academy cadet color guard on parade

La tradition américaine est la « formation » ou la « Military review ».

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Les Grenadier Guards en parade devant Buckingham Palace, London

Parade des Grenadier Guards. La parade est une variante du défilé, plus visuelle. Elle ne donne pas nécessairement lieu à un défilé dans une rue.

Turquie[modifier | modifier le code]

Parade du Victory Day (Zafer Bayramı) à Istanbul

Des défilés et parades militaires ont lieu en Turquie, le 29 octobre, jour de la fête de la république (Cumhuriyet Bayrami) qui célèbre la proclamation de la république turque du 29 octobre 1923.

Des défilés militaires ont également lieu le 30 août, jour de la fête de la victoire (Zafer Bayrami) qui célèbre le 30 août 1922 où les forces turques ont été victorieuses des armées grecques.

Union soviétique[modifier | modifier le code]

Défilé militaire à Moscou en 1983

L'une des dernières parades militaires d'URSS date de 1986[7]. Elle célébrait l'année 1917.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Les triomphes », sur www.cosmovisions.com (consulté le 23 novembre 2010)
  2. Défilé militaire de la Fête nationale chinoise : moins de soldats, plus d'armements - Le Quotidien du Peuple, 1er octobre 2009
  3. Typographie des fêtes civiles et religieuses selon le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale, 2007 (ISBN 978-2-7433-0482-9), p. 81
  4. http://www.fr.rian.ru/world/20100430/186598606.html
  5. http://fr.rian.ru/defense/20100405/186393501.html
  6. (fr) « La Russie célèbre le 9 mai avec les Alliés », Le Figaro, 9 mai 2010.
  7. http://www.youtube.com/watch?v=n8Lwbiq8-g8

Articles connexes[modifier | modifier le code]