Jean-Yves Leloup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leloup.
Page d'aide sur l'homonymie Pour le journaliste, écrivain et animateur radio spécialisé dans les musiques électroniques français né en 1968, voir Jean-Yves Leloup (journaliste)

Jean-Yves Leloup

Activités Ecrivain, Philosophe, Théologien et Prêtre orthodoxe
Naissance 24 janvier 1950 (64 ans)
Langue d'écriture français
Genres spiritualité contemporaine

Jean-Yves Leloup est un écrivain, philosophe, théologien et prêtre orthodoxe français, né le 24 janvier 1950 à Angers.

"Il y a chez cet homme un véritable don de parole, philosophe, théologien et prêtre orthodoxe, auteur d'une quarantaine de livres, traducteur, docteur en psychologie, en philosophie et en théologie, il a su nous faire découvrir "les profondeurs oubliées du christianisme". Sa rencontre avec Karlfried Graf von Dükheim a été déterminante pour sa compréhension de la dimension thérapeutique du christianisme. Avec lui, la religion chrétienne redevient un véritable chemin spirituel, un chemin de divinisation de l'homme à travers l'humanité de Jésus. Enraciné dans la tradition orthodoxe et les écrits des pères de l'église, il y a dans son éloquence, à la fois de la rigoureuse et poétique, un véritable souffle de vie, simple et puissant comme ce "Je Suis" qui bat au cœur de sa voie. Ce chemin l'a conduit en Inde, en Grèce au Mont Athos et à New York. Il a étudié la psychologie transpersonnelle, il a produit de merveilleuses traductions commentées des Évangiles et de certains textes "apocryphes". Il officie comme Père Séraphin" dans le monastère orthodoxe de Saint Michel du Var. Son enseignement, même s'il s'adresse en priorité à ceux qui se reconnaissent dans la religion chrétienne, est sous-tendu par un désir de synthèse "par le haut", par un retour à la source de toute chose, en qui toutes et tous ont leur être, leur vérité et leur vie. Tendu vers la grâce sans être aveugle à l'absurde, enraciné en Occident mais à l'écoute de l'Orient, éclairé par l'esprit mais aspirant à la guérison du corps et du cœur, cet homme pour qui le Christ est l'incarnation du meilleur de tout - masculin et féminin- est une véritable porte vivante." Guide de la spiritualité, David Dubois & Serge Durand, ed. Almora, www.almora.fr 

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Yves Leloup est né le 24 janvier 1950 à Angers en France. Athée dans sa jeunesse, il se convertit à Istanbul au christianisme oriental à la suite d'une expèrience le laissant pour cliniquement mort. Plus tard, il recherche ses racines occidentales et devient catholique au couvent des dominicains de Toulouse. Au sein de cet ordre, il se consacre à une quête intellectuelle rigoureuse qu'il met au service de sa foi. Il s'intéresse notamment à Maître Eckhart. Aprés quinze ans de vie religieuse catholique, il revient à l'orthodoxie qu'il considére comme le patrimoine commun des églises.Il livre quelques "fragments de son itinérances" dans son livre l'Absurde et la Grâce", comparé aux "confessions" de St Augustin, et à "la nuit privée d'étoiles" de Thomas Merton, ce livre a été présenté comme un récit d'aventure et un "art de vivre par temps de catastrophe".

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Dans l'introduction "les profondeurs oubliés du christianisme", Karin Andréa de Guise dit : "À l'occasion de son trentième anniversaire, l'université de Sao Paulo reconnaissait en Jean-Yves Leloup, son invité d'honneur, "l'un des penseurs les plus originaux de notre temps".

Best-seller aux États Unis et en Amérique du Sud, l'ensemble de son oeuvre est étudié dans de nombreuses universités. L’approche de Jean-Yves Leloup n'est ni polémique ni dogmatique, mais attentive aux textes eux-mêmes, aux sens qu'ils transmettent, et surtout, aux questions essentielles qu'ils provoquent.

Jean-Yves Leloup se refuse aux déclarations fracassantes ou définitives, il ne dit pas "ce qu'il faut penser" mais "qu'il faut penser "; il nous invite à la nuance, à la reconnaissance du simple comme du complexe et s'il nous entraîne dans les méandres de la "gnose" plutôt que du "gnosticisme", c'est pour nous rappeler les études longues et laborieuses des chercheurs en ce domaine. Ceux qui en connaissent le plus à ce sujet sont ceux qui sont le moins enclins à en parler.

Son approche se veut à la fois traditionnelle (il demeure un théologien orthodoxe) et ouverte (sa pratique est celle de la transdisciplinarité). Au delà de ses différentes compétences (théologien, philosophe, thérapeute), il se considère avant tout comme un herméneute (plus qu'un exégète) dans sa volonté têtue de trouver du Sens là ou d'autres ne voient que grimoires, textes, événements obscurs ou absurdes. Camus disait à propos de son oeuvre "qu'il s'agit de faire ce que le christianisme n'a jamais fait : s'occuper des damnés", s'occuper de ce qui est exclu, rejeté, refoulé, "sauver ce qui est perdu".

Dans cet esprit, Jean-Yves Leloup a pu dire, lors d'une de ses conférences à l'université de Sao Paulo, que le succès de l'Évangile de Marie et de l'Évangile de Judas pouvait s'expliquer par un "retour du refoulé du christianisme".

À travers l'archétype de Marie-Madeleine, c'est le retour du féminin, souvent minimisé ou franchement rejeté de l'histoire ecclésiale. À travers l'archétype de Judas, c'est la réalité de l'ombre et du mal qui revient, non pour contester la lumière du Christ, mais interroger le christianisme sur le sort qu'il réserve aux "traitres" aux suicidés, à ceux qui refusent sa foi...

Plus profondément, Jean-Yves Leloup nous interroge sur ce que nous faisons du féminin et de l'ombre dans nos vies : quelle place donnons-nous à la réalité de la beauté et du mal? Sans les fuir dans des spéculations dualistes ou gnosticisantes, mais en les intégrant dans une foi (pistis) et une contemplation (gnosis) puissantes et transformatrices.

Jean-Yes Leloup ne se pose jamais en "sujet supposé savoir", mais en "sujet supposé écouter"; c'est à cette "écoute infinie" du texte, mais aussi du visage, du monde, de la conscience et de l'inconscient..., c'est à cette écoute infinie de tout ce qui vit, meurt et respire que nous sommes invités..." (entretien avec Karin Andréa de Guise, les profondeurs oubliées du christianisme, ed. du Relié, 2007)

Il a écrit sur de nombreux autres sujets religieux et philosophiques. Olivier Germain-Thomas dans un entretien qu'il lui a accordé, dit de lui  : « Impossible de vous classer selon les catégories anciennes et c'est en cela, je pense que vous symbolisez la spiritualité de demain » (Dialogue avec Olivier Germain-Thomas, 2002).

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • - Les Êpitres de Jean traduction et commentaires, ed. Albin Michel, 2014
  • - De Nietzsche à maitre Eckhart, éd. Almora, 2014
  • - Faire la Paix, éd. du relié, 2013
  • -  Un obscur et lumineux silence, éd. Albin Michel, 2013.

-      Marie-Madeleine à la Sainte Baume, éd. du Relié, 2012.

-      Abécédaire de l’innommable, éd. Snoeck, 2012.

-      L’Apocalypse de Jean, éd. Albin Michel, 2011.

-      L’Assise et la marche, éd. Albin Michel, 2011.

-      Dictionnaire Amoureux de Jérusalem, éd. Plon, 2010.

-      Apocalypsis avec Catherine Arto et Jean-Paul Dessy, éd. Isabelle et Jacques Pologny, 2009

-       Qui est « Je Suis » -connaissance de soi, connaissance du Soi, éd. du Relié, 2009.

-       L’immense et l’intime. Photos de Jacques polony/Calligraphies de Kitty Sabatier, éd. Isabelle et jacques Polony, 2008.

-       Lettre à un ami athée, éd. Philippe Rey, 2008.

-       Jésus, Marie-Madeleine et l’incarnation, éd. Albin Michel, 2008.

-       Apprendre à être heureux ? avec Lyta Basset, Pascal Bruckner, Eugen Drewermann, Jean-Paul Guetny, Marek Halter, Alain Houziaux, Gérard Miller, Ysé-Tardan-Masquelier, éd. Albin Michel, 2008.

-       Mont Athos - sur les chemins de l’infini, photographies de Ferrante Ferranti, ed. Philippe Rey, 2007.

-       Les profondeurs oubliées du Christianisme, avec Karin Andréa de Guise, éd. du Relié, 2007.

-      Innocence et Culpabilité, avec Marie de Solemme, Philippe Naquet, Paul Ricoeur, Stan Rougier, éd. Albin Michel, 2007.

-      Dieu n’existe pas, je le prie tous les jours – une lecture du Notre Père, éd. Albin Michel, 2007.

-      Un homme trahi - le Roman de Judas, éd. Albin Michel, 2006.

-      Qui aime quand « je » t’aime ? avec Catherine Bensaid, éd. Albin Michel, 2005, Pocket, 2006.

-      Tout est pur pour celui qui est pur, éd. Albin Michel, 2005.

-      Guérir l’esprit. Le colloque de Bodhgaya, avec Faouzi Skali, Lama D.Teundroup, « Espaces libres », éd. Albin Michel, 2004.

-      L’Évangile de Philippe, « Spiritualité vivantes », éd. Albin Michel, 2003.

-      Une femme innombrable. Le roman de Marie-Madeleine, Ed. Albin Michel, 2002.

-      L’Évangile de Thomas, calligraphies de Frank Lalou, éd. Albin Michel, coll. « Les carnets du calligraphie », 2002.

-      Un art de l’attention, éd. du Relié, 2000, éd. Albin Michel, 2002.

-      Si ma maison brûlait, j’emporterais le feu, « Entretien avec Edmond Blattchen », Noms de Dieu, Liège, Alice éditions, 2001.

-      L’art de vivre au présent, avec André Comte-Sponville (collectif), éd. Albin Michel, coll. »Espaces libres », 2001.

-      Paroles d’ermites. Les Pères du désert, éd. Albin Michel, coll. »Carnets de sagesse », 2000.

-      La montagne dans l’océan. Méditation et compassion dans le bouddhisme et le christianisme, éd. Albin Michel, 2000.

-      L’Icône. Une école du regard, éd. Le Pommier, 2000.

-      Aimer…malgré tout, entretien avec Marie de Solemme, Dervy, 1999.

-      Ce corps. Paroles de Jésus et Anandamayi, avec J.C. Marol, Altess, 1999.

-      Sectes, Églises et religions. Elements pour un discernement spirituel : éd. Albin Michel, coll. « Espaces libres », 1998.

-      Introduction aux « vrais philosophes ». Les Pères grecs : un continent oublié de la pensée occidentale, éd. Albin Michel, 1998.

-      La Grâce de solitude avec Christian Bobin (collectif), éd. Albin Michel, 2006.

-      Aimer désespérément avec André Comte-Sponville, (collectif), ed. Albin Michel 2007.

-      L’Evangile de Marie. Myriam de Magdala, éd. Albin Michel, 1997.

-      Les livres des morts. Tradition du bouddhisme, tradition du christianisme, tradition égyptienne, éd. Albin Michel, 1997.

-      L’art de mourir. Tradition religieuse et spiritualité humaniste face à la mort aujourd’hui, avec Marie de Hennezel, ed. Robert Laffont, 1997, pocket, 2000.

-      Maître Eckhart,Terre blanche, 1996 (épuisé)

-      Désert, déserts, Paris Albin Michel, coll. « Espaces libres », 1996

-      La vie de Jésus racontée par un arbre, conte, paris, Albin Michel, coll. « jeunesse », 1995 ; éd. Du Relié, 2005

-      La vie en Jésus-Christ selon Nicolas Cabasilas et Saint Thomas d’Aquin, Le Fennec, 1994 (épuisé).

-      Jean de la Croix ou la nuit habitée, Le Fennec, 1994(épuisé)

-      Texte de fondation du « Collège International des Thérapeutes », 1994 Le Fennec (épuisé)

-      Manque et plénitude. Éléments pour une mémoire de l’essentiel, Paris, Albin Michel, 1994.

-      Paroles de Jésus. Sélection et présentation, Paris, Albin Michel, coll. »Carnets de sagesse », 1994.

-       « Jean Chrysostome », introduction aux Homélies sur l’Incompréhensibilité de Dieu, Paris, Albin Michel, 1993.

-      Nocturnes, quatre poèmes et leur traduction anglaise, Le Fennec, 1993(épuisé).

-      Prendre soin de l’Etre, les Thérapeutes selon Philon d’Alexandrie, Paris, Albin Michel, 1999.

-      « Evagre le Pontique », introduction à Praxis et Gnosis, Paris, Albin Michel, 1992.

-      « Jean Cassien », introduction aux Collations, Paris, Albin Michel, 1992.

-      La Voie du pèlerin, Terre blanche, 1992(épuisé).

-      L’Absurde et la Grâce, fragments d’une itinérance, Paris, Albin Michel, 1991.

-      Paroles du Mont Athos, Paris, Albin Michel, 1991 (Cerf, 1980)

-      « Entretien avec Olivier Germain-Thomas », in Agora Les Aventuriers de l’Esprit, La Manufacture, 1991.

-      Ecrits sur L’Hésychasme, Paris, Albin Michel, 1990.

-      De l’aréalité du bleu, des vents, des sables, poèmes et tableaux, coll. « Nouvelles tendances de l’art contemporain ». 1990 (épuisé)

-      L’Evangile de Jean, Paris, Albin Michel, 1989,

-      L’Enracinement et l’Ouverture, Paris, Albin Michel, 1989

-      L’Art d’apprivoiser le buffle, essai et traduction des dix tableaux de Ka Kuan », pratiquer Zazen, Ed. de l’Ouvert, 1988, Le Fennec, 1994(épuisé).

-      « Jnana Yoga. La Voie de la connaissance », in les Yogas. Chemins de transformation, Paris, Seveyrat, 1988.

-      Approche métaphysique et éthique du visage de l’homme », in Visage, sens et contresens, Eshel, 1988.

-      L’art du Saule, poèmes, accompagnés d’exercices proposés par Léonore Gottwald, éd. de l’Ouvert, 1987, édition bilingue (français/portugais), Verus, 2005.

-      Le Cantique des Cantiques, traduction et notes suivies d’échos sur les interprétations bibliques de Marc Chagall, éd. De l’Ouvert, 1987 (épuisé).

-      L’Evangile de Thomas, Paris, Albin Michel, 1986.

Source[modifier | modifier le code]

  • Dialogue avec Olivier Germain-Thomas, in Jean-Yves Leloup, Un art de l'attention. Paris 2002, Éditions Albin Michel.
  • Les profondeurs oubliées du christianisme, ed. du Relié, 2007 entretien avec Karin Andréa de Guise

Liens externes[modifier | modifier le code]