Karlfried Graf Dürckheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Graf.

Karl Friedrich Alfred Heinrich Ferdinand Maria Graf Eckbrecht von Dürckheim-Montmartin (24 octobre 1896 à Munich - 28 décembre 1988 à Todtmoos en Forêt-Noire) est un diplomate, un psychothérapeute et un philosophe allemand initié à l'école du Zen Rinzai où il pratiqua notamment le Kyūdō avec le maître Kenran Umeji.

Après avoir fréquenté le Realgymnasium (lycée moderne) à Coblence et Weimar, Graf Dürckheim participe à la Première Guerre mondiale en tant qu’officier du régiment royal d’infanterie de Bavière. En 1919, il commence par étudier l’économie politique allemande, puis se réoriente en philosophie et psychologie. En 1923, il prépare une thèse de doctorat sur la transformation de l’Être (les formes de l'expérience vécue) et la psychologie analytique de situation. En 1927, il devient assistant à l’université de Leipzig, où il termine en 1930 son doctorat. À partir de 1931, Dürckheim est professeur de psychologie, à Breslau puis à Kiel. Il doit quitter l'enseignement quand il est découvert que sa grand-mère était juive.

En 1935, il travaille pour le Ministère des affaires étrangères. Il effectue des recherches sur les fondements de l’éducation japonaise et le bouddhisme zen.

En 1937, il est chargé de mission culturelle au Japon pour étudier les bases spirituelles de l'éducation japonaise. En octobre 1945, il y est arrêté par les Américains. Pendant son emprisonnement, il pratique le zazen. Dürckheim revient en Allemagne seulement en 1947. Il met au point les bases spirituelles de sa « thérapie initiatique ». Avec Marie Hippius, il conçoit, construit et aménage, à Rütte, près de Todtmoos, en Forêt-Noire, un «Centre de formation et de rencontres de psychologie existentielle», qui est également une école de thérapie initiatique. Tout comme Hugo Enomiya-Lassalle, Dürckheim contribue à répandre le mouvement Zen en Allemagne.

Décorations[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Le Japon et la culture du silence, Le Courrier du Livre, 1949 (ISBN 3-502-64150-1)
  • Sous le signe de la grande expérience, 1951
  • Hara, centre vital de l’homme, Le Courrier du Livre, 1954 (ISBN 2-7029-0059-3)
  • Erlebnis und Wandlung, 1956
  • Le zen et nous, Le Courrier du Livre, 1961 (ISBN 2-7029-0020-8)
  • Le quotidien comme exercice, 1961
  • Méditer, pourquoi et comment ? Vers la vie initiatique, Le Courrier du Livre, 1976 (ISBN 2-7029-0064-X)
  • L'esprit guide, entretiens avec Franz Woerly, Albin Michel, Paris, 1984
  • La percée de l’Etre ou les étapes de la maturité, 1986
  • Le don de la grâce, 1988
  • Le centre de l'être, propos recueillis par Jacques Castermane, Albin Michel, Paris, 1993 (ISBN 978-2-2260-6090-7)
  • Dialogue sur le chemin initiatique, entretiens avec Alphonse Goettmann, Albin Michel, Paris, 1993 (ISBN 978-2-2261-0842-5)
  • L'expérience de la transcendance, Albin Michel, 1994
  • L'homme et sa double origine, Albin Michel, 1996
  • Merveilleux chat et autres récits zen, Le Courrier du Livre, 2004

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Karlfried Graf Dürckheim et Karl Schnelting, Der Weg ist das Ziel, coll. «Témoins du siècle», ed. Göttingen, Lamuv (1992).
  • Gerhard Wehr, Karlfried Graf Dürckheim. Une vie sous le signe de la transformation, Munich (1988).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]