Théosis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la théologie orthodoxe et catholique orientale, la théosis (divinisation ou déification) est l’appel de l’homme à rechercher le salut par l’union avec Dieu, la divinisation de la matière et la disparition du péché.

Le Verbe de Dieu «  s'est fait homme pour que nous devenions Dieu; il s'est rendu visible dans le corps pour que nous ayons une idée du Père invisible, et il a lui-même supporté la violence des hommes pour que nous héritions de l'incorruptibilité  ». Athanase d'Alexandrie, Sur l'incarnation du Verbe, (54,3).

Dans la préface du livre V de Contre les hérésies, Irénée de Lyon parle de

«  Jésus-Christ qui, à cause de son surabondant amour, est devenu ce que nous sommes afin de faire de nous ce qu'il est  ».

Luttant contre le fatalisme du manichéisme, la Théosis insiste sur la liberté de la nature humaine restaurée par le Christ et la volonté éternelle de salut de Dieu[1].

Par ailleurs, plusieurs groupes du New Age ont repris cette notion à leur compte, en s'inspirant des idées du psychanalyste Carl Gustav Jung.

  1. André Dumas, Prédestination, in Encyclopaedia universalis, 1985.

Voir aussi[modifier | modifier le code]