Humour noir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’humour noir est une forme d’humour qui souligne avec cruauté, amertume et parfois désespoir l’absurdité du monde, face à laquelle il constitue quelquefois une forme de défense.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’humour noir consiste notamment à évoquer avec détachement, voire avec amusement, les choses les plus horribles ou les plus contraires à la morale en usage. Il établit un contraste entre le caractère bouleversant ou tragique de ce dont on parle et la façon dont on en parle. Ce contraste interpelle le lecteur ou l’auditeur et a vocation de susciter une interrogation. C’est en quoi l’humour noir, qui fait rire ou sourire des choses les plus sérieuses, est potentiellement une arme de subversion.

Empreint de fatalisme, pathétique par certains côtés, cet humour est forcément une source de gêne. Certains présentent d’ailleurs cette gêne comme un de ses ressorts, dans la mesure où le rire qu’il provoque doit gêner, voire donner honte, faire hésiter celui qui en rit entre sa réaction naturelle, le rire, et sa réaction réfléchie, l’horreur ou le dégoût. Suivant les cultures il évolue entre désespoir et raillerie et sera plus ou moins accepté en fonction de la force des tabous qu’il titille.

L'humour noir se rencontre principalement dans la littérature (roman, nouvelle et micronouvelle), le théâtre, le cinéma, la bande dessinée et le dessin.

Origine de l'expression[modifier | modifier le code]

On attribue généralement à André Breton l’origine moderne de l’expression, avec son Anthologie de l’humour noir.

Exemples[modifier | modifier le code]

« Parmi cette liste de mots, cherchez l'intrus : métastase, Schwartzenberg, chimiothérapie, avenir... »

— Pierre Desproges

« Elle tomba. Il plongea. Disparus. »

— Félix Fénéon, Nouvelles en trois lignes

« Tu aimes bien ta mère ? Alors reprends un bout. »

— Pierre Doris

« Le sapin, dont on fait les cercueils, est un arbre toujours vert. »

— Xavier Forneret, Encore un an de Sans titre, par un homme noir blanc de visage

« Il ne faut jamais gifler un sourd. Il perd la moitié du plaisir. Il sent la gifle mais il ne l'entend pas. »

— Georges Courteline

« La hausse du pétrole entraîne des inquiétudes chez les handicapés-moteurs. »

— Coluche

« Qui a coulé le Titanic ? Iceberg, encore un juif. »

— Serge Gainsbourg, Aphorismes

« Toutes mes condoléances tu viens de perdre ton grand-père et je comprends, j'ai moi-même perdu ma virginité il n'y a encore pas si longtemps. »

— Fuzati, Toute la vérité

« Halloween : Livraison à domicile pour pédophiles. »

— Laurent Baffie, Le Dictionnaire de Laurent Baffie

Artistes[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2012). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.


Écrivains[modifier | modifier le code]

Dessinateurs[modifier | modifier le code]

Humoristes[modifier | modifier le code]

Réalisateurs[modifier | modifier le code]

Dialoguistes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]