Fredric Brown

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brown.

Fredric Brown

Activités Romancier, nouvelliste, éditeur
Naissance
Cincinnati, Ohio, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 65 ans)
Tucson, Arizona, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman policier, science-fiction
Distinctions Prix Edgar-Allan-Poe

Œuvres principales

Fredric Brown, né le à Cincinnati en Ohio et mort le (à 65 ans) à Tucson en Arizona, est un écrivain américain de science-fiction célèbre pour ses nouvelles au parfum humoristique. Il a également publié des romans et nouvelles policières ou burlesques comme Martiens, Go Home!.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence à travailler à l'âge de seize ans, exerçant divers métiers, après avoir perdu sa mère et son père, respectivement un et deux ans plus tôt.

Brown a été édité toute sa vie dans des « pulps », ces magazines populaires et bon marché qui regroupent des histoires policières ou de science-fiction. Sa première fiction, The Moon for a Nickel a été publiée dans la revue Detective Story en mars 1938. Dans les années 1960, il fut publié dans Playboy et d'autres magazines pour hommes, où ses histoires très courtes et souvent drôles avec une chute inattendue faisaient merveille. Il est même considéré comme le maître de la micronouvelle (short short-story) et de la nouvelle brève, dont le recueil en français, Fantômes et Farfafouilles (traduit de l'américain par Jean Sendy : Denoël, « Présence du futur » no 65) donne un saisissant aperçu. Il est d'ailleurs principalement connu en France pour ses nouvelles de science fiction, alors qu'il a surtout offert beaucoup à la littérature policière, par ses innombrables nouvelles ou ses romans, où, de son style percutant et épuré, il propose des intrigues à la fois simples et originales, dans un décor reflétant les réflexes, les modes et les angoisses de l'Amérique des années 1960.

L'humour est très présent chez Fredric Brown, au point parfois d'être le point de départ, sinon la raison, de ses textes. L'Univers en folie (What Mad Universe) écrit en 1949 joue avec les clichés du genre, racontant l'histoire d'un éditeur de magazine envoyé dans un monde parallèle et reprenant une vision enfantine des récits publiés dans la revue. Martiens, Go Home! (écrit en 1954) décrit une invasion martienne vue à travers les yeux d'un auteur de science-fiction, par d'insupportables petits hommes verts caricaturaux, sans gêne, malicieux et tourmenteurs d'une humanité qui va peut-être se ressouder contre eux.

L'une de ses nouvelles les plus connues, Arena, a servi pour un épisode de la série Star Trek.

Il meurt en 1972, alors que, alcoolique et atteint d'emphysème pulmonaire, il avait arrêté d'écrire depuis neuf ans.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Voir l'article Liste des nouvelles de Fredric Brown pour un résumé détaillé d'une grande partie des nouvelles écrites par l'auteur, sous leurs titres français. La boîte déroulante ci-dessous n'indique que la liste des nouvelles par année et selon leur titre original.

Romans policiers[modifier | modifier le code]

Série Am et Ed Hunter[modifier | modifier le code]

  1. Crime à Chicago ((en) The Fabulous Clipjoint, 1947)
    Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur roman
  2. Le Fantôme du chimpanzé ((en) The Dead Ringer, 1948)
  3. Un cadavre au clair de Lune ((en) The Bloody Moonlight, 1949)
    Alias Murder by Moonlight
  4. Le monstre vous salue bien ((en) Compliments of a Fiend, 1950)
  5. La mort a ses entrées ((en) Death has Many doors, 1951)
  6. Le Cher Disparu ((en) The Late Lamented, 1959)
    Également publié sous le titre Regrets éternels')
  7. Les Dessous de madame Murphy ((en) Mrs. Murphy's Underpants, 1963)

Autres romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Tuer pour passer le temps ((en) Murder Can Be Fun, 1948)
  • La Belle et la Bête ((en) The Screaming Mimi, 1949)
  • La Chandelle et la Hache ((en) Here Comes a Candle, 1950)
    Récit sous plusieurs formes à tour de rôle : roman classique, scénario, pièce de théâtre ou émission de radio.
  • Drôle de sabbat ((en) Night of the Jabberwock, 1950)
    Alias La Nuit du Jabberwock - J'ai lu no 625, 1975, et Rivages/Noir no 634, 2007
  • (en) The Case of the Dancing Sandwiches, 1951
  • La Fille de nulle part ((en) The Far Cry, 1951)
    Rivages/Noir no 703, 2008
  • Rendez-vous avec un tigre ((en) The Deep End, 1952)
  • Qui a tué grand-maman ? ((en) We All killed Grand'ma, 1952)
  • Maboul de cristal ((en) Madball, 1953)
  • Meurtres en filigrane ((en) His Name was Death, 1954)
    adapté au cinéma en 1992 par Gérard Jourd'hui, avec Michel Serrault, Anna Galiena et Pierre Richard, sous le titre Vieille Canaille
  • La Bête de miséricorde ((en) The Lenient Beast, 1956)
    Points roman noir, 2011
  • (en) One for the Road, 1958
  • Ça ne se refuse pas, Gallimard, Série noire, 1963 ((en) Knock Three-One-Two, 1959)
    Adapté par Jean-Pierre Mocky sous le titre L'Ibis rouge
  • (en) The Murderers, 1961
  • (en) Brother Monster
    fin des années 60, dernier roman inachevé

Romans de science-fiction[modifier | modifier le code]

Roman classique[modifier | modifier le code]

  • Cincinnati Blues ((en) The Office, 1958)
    son seul roman "classique" (ni polar ni S.F) partiellement autobiographique.

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

Publications posthumes[modifier | modifier le code]

  • (en) The Best of Fredric Brown, 1976
    collection de nouvelles par Robert Bloch, Nelson Doubleday
  • (fr) Une nuit à la morgue, 1980
    recueil de nouvelles, éditions Néo - collection Le Miroir Obscur n°13
  • (fr) A chacun son meurtre, 1981
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Attention, chien gentil !, 1983
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Excusez mon ricanement de goule !, 1985
    recueil de nouvelles inédit aux États-Unis, éditions Clancier - Guénaud, collection Au troisième œil, 1985, préparé et annoté par Stéphane Bourgoin
    • La Mort aux enchères (1942)
    • Satan mène la danse (1944)
    • Dans les ténèbres (1942, datée mars 1941 dans l'anthologie)
    • Excusez mon ricanement de goule (1942)
    • À l'aveuglette (1950)
    • Les Ombres innombrables (1942)
    • À la recherche de Barbe-Bleue (1948)
  • (fr) Concerto pour flûte et mitraillette, 1985
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Les cadavres ne font pas de cinquième colonne, 1986
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Le Chant des damnés, 1986
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Homicide, mode d'emploi, 1986
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Trente cadavres tous les jeudis, 1986
    recueil de nouvelles inédites en français
  • (fr) Mort d'un vampire, 1988
    recueil de trois nouvelles inédites en français
  • (fr) La Vie sexuelle sur Mars, 1988
    recueil de quatre nouvelles inédites en français
  • (fr) Les asticots ne sont pas des anges, 1994
    recueil de nouvelles dont certaines inédites en français
  • (en) From These Ashes: The Complete Short Sf Of Fredric Brown, 2001
    recueil de ses histoires courtes de science fiction et fantastique
  • (en) Martians And Madness, 2002
    recueil de romans
  • (fr) Intégrale des nouvelles - Tome 1, 2004
  • (fr) Intégrale des nouvelles - Tome 2, 2005
  • (fr) Intégrale des nouvelles - Tome 3, 2006

Autre publication[modifier | modifier le code]

  • Lettre Mortelle, 1984, court métrage, 8'50, 16 mm, couleur, en français (sous-titré anglais), adapté du roman The Letter (alias Dead Letter, 1955) par Pier Blattner, Genève, Suisse. Avec Scott Holden, Carlo Brant, Sofia Mancione, Jean Louis Feuz. (www.noyauzeronetwork.org)

Biographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]