Buffet froid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buffet.

Buffet froid

Réalisation Bertrand Blier
Scénario Bertrand Blier
Acteurs principaux
Sociétés de production Sara Films et Antenne 2
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Sortie 1979
Durée 95 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Buffet froid est un film français réalisé par Bertrand Blier sorti en 1979.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alphonse, un trentenaire au chômage, fait la connaissance d'un homme en attendant le métro. Plus tard dans la soirée, il le retrouve en train de mourir, son propre couteau planté dans le ventre. Quand il rentre dans la tour où il vit seul avec sa femme, Alphonse fait la connaissance de Morvandiau, un bien étrange inspecteur de police, et d'un vieil assassin paranoïaque. Ensemble, ils s'apprêtent alors à vivre une nuit complètement folle, peuplée de situations rocambolesques et de meurtres absurdes...

Commentaires[modifier | modifier le code]

L'intrigue de cette comédie dramatique pleine d'humour noir et grinçant est aussi insaisissable que tordue, du fait que l'on ignore la plupart des raisons qui poussent les protagonistes à agir systématiquement à l'inverse de ce que l'on peut attendre d'eux. Ainsi, l'inspecteur de police admet les meurtres, en commet lui-même et prétend ne pas s'en préoccuper en dehors de son service.

Le style du film est donc fortement empreint de surréalisme, renforcé par une ambiance mystérieuse et théâtrale, proche des films de Luis Buñuel, que ponctuent les nombreux meurtres « gratuits ». On pense aussi au théâtre d'Alfred Jarry et d'Eugène Ionesco.

La mise en scène de la station de RER de La Défense, alors en fin de construction avec des tours qui n'accueillaient pas encore chaque jour 170 000 employés comme aujourd'hui, contribue fortement à l'ambiance d'ouverture du film : un espace urbain deshumanisé, froid et angoissant, filmé de nuit, dans lequel les seules rencontres à attendre sont des êtres en marge. Toutes les scènes « urbaines » furent tournées à Créteil, dans des quartiers encore en chantier.

Bertrand Blier a réuni un trio à la fois marginal et magistral, avec un paumé pour son acteur fétiche (Gérard Depardieu), un commissaire à contre-emploi (tel que décrit plus haut) (Bernard Blier), et d'un tueur de femmes affreusement trouillard composé par Jean Carmet, en pleine forme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • C'est un rêve qu'il faisait très souvent qui inspira l'idée du film à Bertrand Blier. Dans son rêve, il se voyait poursuivi par des policiers... Le même rêve que le personnage joué par Gérard Depardieu dans le film. Ce thème d'une arrivée massive de forces de police à l'écran est une scène récurrente dans le cinéma de Blier.
  • La scène dans le métro, au début du film, a initialement été tournée avec Jacques Rispal dans le rôle du comptable assassiné. Mécontent du résultat, Bertrand Blier fit appel à Michel Serrault pour le remplacer.
  • Lors de sa sortie en salles en 1979, Buffet froid connut seulement un succès critique, car le public bouda le film à l'époque, totalisant 777 000 entrées en France et les rares spectateurs ayant vu le film demandaient le plus souvent à se faire rembourser comme après une mauvaise pièce de théâtre. Mais il va acquérir le statut de film culte grâce à son lot de supporters qui auront tôt fait d'établir sa réputation[1].
  • Dans son hors-série n°20 d'octobre 2012, le magazine Studio Ciné Live classe Buffet froid dans ses 100 films qu'il faut voir avant de mourir.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]