Robot Chicken

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Robot Chicken

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la série

Titre original Robot Chicken
Genre Humour noir
Création Seth Green
Matthew Senreich
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Adult Swim
Nb. de saisons 6
Nb. d'épisodes 120 (5 hors-saison)
Durée 11-12 minutes
Diff. originale 20 février 2005 – en production
Site web http://video.adultswim.com/robot-chicken/

Robot Chicken (trad. litt. : « poulet robot ») est une série télévisée américaine produite en stop motion créée et produite par Seth Green et Matthew Senreich (en) en collaboration avec Doug Goldstein (en) et Tom Root, diffusée depuis le 20 février 2005 sur Adult Swim. Dans la version originale, Green double les voix des personnages. Senreich, Goldstein et Root étaient les anciens rédacteurs au magazine ToyFare (en). L'accueil de l'émission est plutôt positive et tient sa place dans la culture populaire. L'émission a également été récompensée d'un Annie Award et de quatre Emmy Awards.

En France, Robot Chicken est diffusé depuis février 2010 par Canal+ sur sa chaîne en ligne Canal Street et également sur MCM depuis janvier 2011. Au Québec, la série est diffusée sur TÉLÉTOON depuis le 5 septembre 2013, dans le bloc de programmation Télétoon la nuit[1],[2].

Genre et création[modifier | modifier le code]

Costumes du savant fou et du poulet robot, personnages emblématiques du générique d'ouverture de la série.

Seth Green et Matthew Senreich sont les créateurs et les producteurs exécutifs de la série. Ils font aussi partie de l'équipe de scénaristes et ont mis en scène plusieurs épisodes. Seth Green double aussi plusieurs personnages de la série. Robot Chicken est une émission composée de sketches parodiant de nombreux aspects de la culture populaire américaine. Jouets, figurines, poupées, etc., sont utilisés pour produire les épisodes, animés en stop-motion. Les poupées Mego, en particulier, sont utilisées en grand nombre à cause de leurs visages détaillés, du large choix de poupées basées sur des personnages de séries télévisées ou de film, mais aussi en référence à d'autres parodies dont s'est inspirée la série, telles que le Twisted Toyfare Theater (à l'origine Twisted Mego Theater) publié dans le magazine ToyFare (en) à la fin des années 1990.

Le nom de l'émission est basé sur un plat proposé dans un restaurant chinois localisé à West Hollywood, nommé le Kung Pao Bistro, dans lequel Green et Senreich ont auparavant mangé, avant que la série ne soit originellement intitulée Junk in the Trunk[3]. Sweet J Presents était la série originale créée par le site Internet Sony screenblast.com en 2001. L'émission a été créée, écrite et produite par Green et Senreich. L'émission s'est terminée en 12 épisodes et a été rediffusée sur Adult Swim, chaîne sœur de Cartoon Network, en 2005 sous le titre de Robot Chicken. Dans la version originale du premier épisode (Conan's Big Fun), Conan O'Brien ne double pas sa propre voix ; elle a été remplacée par celle de Seth MacFarlane[4]. En 2007, Robot Chicken est l'émission la plus regardée sur Adult Swim et la seconde émission la plus regardée après Les Griffin[5].

Générique d'ouverture[modifier | modifier le code]

L'aspect déstructuré de chaque épisode est justifié par le générique d'ouverture. Robot Chicken (le « poulet robot ») est un poulet ordinaire qui, après avoir été écrasé par une voiture en traversant une route, est transformé en cyborg par un savant fou nommé Fritz Huhnmorder (« Hühnermörder » signifie « tueur de poulet » en allemand). Ce savant force le poulet ainsi transformé à regarder un grand nombre d'émissions télévisées en l'attachant à une chaise face à un mur d'écrans, en référence à la méthode Ludovico dans le film Orange mécanique (dans l'épisode 1987, Michael Ian Black affirme que cette séquence est faite pour montrer au spectateur qu'il est comme le poulet, forcé à regarder les sketchs). Ce sont en fait les émissions regardées par le poulet qui composent la série.

La chanson du thème a été composée et enregistrée par Les Claypool de Primus qui chante les seules paroles de la chanson : It's alive! (une référence au film Frankenstein). La chanson présente à la fin de chaque épisode est un extrait de The Gonk, popularisé par le film Dawn of the Dead de George A. Romero et gloussé par une chorale de poulets.

Épisodes[modifier | modifier le code]

L'émission est diffusée pour la première fois le samedi 20 février 2005 sur Adult Swim aux États-Unis. Elle est produite par les studios Stoop!d Monkey, ShadowMachine Films, Williams Street et Sony Pictures Digital, et est en actuelle diffusion sur la chaîne télévisée Adult Swim aux États-Unis. Hors des frontières, la série est diffusée sur FX au Royaume-Uni et en Irlande, sur Télétoon au Canada, sur The Comedy Channel en Australie et sur 2x2's Adult Swim en Russie. En France, Robot Chicken est diffusé depuis février 2010 par Canal+ sur sa chaîne en ligne Canal Street, et également sur MCM depuis janvier 2011. Au Québec, la série sera diffusée sur Télétoon à partir du 5 septembre 2013, dans sa case horaire Télétoon la nuit[1],[2].

L'émission est notamment connue pour son langage familier et sa violence ; aux États-Unis, elle a été classée TV-MA (interdit aux moins de 17 ans). La plupart des sketchs exposés dans Sweet J ont été rediffusés dans Robot Chicken. La série est renouvelée avec une troisième saison de 20 épisodes, initialement diffusée entre le 1er août 2007 et le 28 septembre 2008. Par la suite, elle se renouvelle en une quatrième saison, initialement diffusée du 7 décembre 2008 jusqu'au 20 septembre 2009. Au début 2010, l'émission est renouvelée en une cinquième et sixième saisons (40 nouveaux épisodes au total)[6]. La cinquième saison a été diffusée à partir du 10 décembre 2010. Le deuxième groupe d'épisodes a été diffusé en octobre 2011. Le centième épisode a été diffusé le 15 janvier 2012. En mai 2012, Adult Swim annonce une sixième saison de Robot Chicken à partir de septembre 2012[7].

Distribution[modifier | modifier le code]

Version originale[modifier | modifier le code]

Version française[modifier | modifier le code]

Voix additionnelles

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Emmy Award (2006) : Récompense pour la « meilleure animation individuelle », décernée à Sarah E. Meyer pour l'épisode Easter Chicken[9]
  • Trois Annie Awards[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) « TÉLÉTOON la nuit ajoute la très attendue série animée, Robot Chicken à sa grille d’automne »,‎ 17 juillet 2013 (consulté le 20 juillet 2013).
  2. a et b (fr) « actualité : Télétoon la nuit diffusera Robot Chicken », sur http://zonetechnoculturelle.ca,‎ 17 juillet 2013 (consulté le 21 juillet 2013).
  3. (en) « G4 - The Screen Savers - Robot Chicken, Constantine, Dark Tip », sur G4tv.com,‎ 16 février 2005 (consulté le 13 juillet 2010)
  4. (en) Robot Chicken: Sweet J Presents (Summary)
  5. (en) « Toon Zone - Your Source for Toon News! », sur News.toonzone.net,‎ 13 décembre 2007 (consulté le 13 octobre 2010)
  6. (en) « Robot Chicken Gets Unprecedented Two-Season, 40 Episode Pick-Up - TV Ratings, Nielsen Ratings, Television Show Ratings », sur TVbytheNumbers.com,‎ 21 janvier 2010 (consulté le 27 avril 2010)
  7. Ethan Minovitz, « AS Announces Largest Programming Schedule Ever », sur Big Cartoon News,‎ 25 mai 2012 (consulté le 25 mai 2012)
  8. « Doublages », sur Plaènte-Jeunesse (consulté en 9 août 2013).
  9. (en) « Emmys – Robot Chicken », sur Emmys - Official website (consulté le 2 mai 2013)
  10. (en) Dominic Patten, « Annie Awards: ‘Wreck-It-Ralph’ Wins 5 Including Feature, Robot Chicken ‘DC Comics Special’ TV, ‘Paperman’ Best Short Awards Winners 2013 », sur Deadline (consulté le 2 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]