Mais qui a tué Harry ?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mais qui a tué Harry ?

Description de l'image  The Trouble with Harry.jpg.
Titre original The Trouble with Harry
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario Roman :
Jack Trevor Story
adaptation :
John Michael Hayes
Acteurs principaux
Sociétés de production Paramount Pictures
Alfred J. Hitchcock Productions, Inc.
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie policière
Sortie 1955
Durée 99 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Shirley MacLaine in The Trouble With Harry trailer.jpg
The Trouble With Harry title from trailer.jpg

Mais qui a tué Harry ? (The Trouble With Harry) est un film américain d'Alfred Hitchcock, sorti en 1955, adaptation du roman éponyme de Jack Trevor Story.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un petit garçon découvre un cadavre dans la campagne, il part vite chercher sa mère. Au même moment, un vieux chasseur tombe sur le cadavre et pense l'avoir tué. D'autres personnes se croiront tour à tour coupables, alors on enterre bien vite le cadavre encombrant. Mais il va réapparaître toujours au mauvais moment...

Analyse[modifier | modifier le code]

Mais qui a tué Harry ? est un film assez atypique dans la filmographie, du moins américaine, de Hitchcock, puisque le suspense y est quasiment absent, bien que l'histoire tourne autour d'un cadavre, et malgré l'interrogation qui constitue le titre du film et qui est quant à elle bien présente dans celui-ci. Adapté d'un roman du britannique Jack Trevor Story, il s'agit essentiellement d'une comédie, légèrement surréaliste. La découverte du cadavre n'éveille aucune peur chez les différents personnages, qui ne voient en lui qu'un paquet encombrant. L'humour est présent d'un bout à l'autre, un humour plutôt absurde. Ainsi, alors que le cadavre est trouvé aux abords d'un bois qui devrait en principe être peu fréquenté, le chasseur qui est le deuxième à faire la macabre découverte et qui s'imagine avoir tué l'homme par accident a bien du mal à le cacher, car aussitôt veut-il déplacer le corps, que quelqu'un arrive... Sur l'histoire principale se greffent des épisodes également drolatiques : ainsi, par exemple, le peintre essaye de vendre ses tableaux abstraits dans une échoppe en bordure du village, dans laquelle on vend aussi du cidre ; par un hasard des plus heureux, un homme très aisé finit par passer par là et, après avoir eu bien de la peine à susciter l'attention et de la vendeuse et du peintre, il finit par acheter toutes les toiles. Le film peut faire penser dans son ton, macabre mais badin, notamment à Noblesse oblige de Robert Hamer, classique cinématographique d'un humour noir british, hérité entre autres de Wilde.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Caméo : à la vingtième minute, Alfred Hitchcock passe derrière la limousine du vieil homme amateur de peintures.
  • C'est dans ce film que Shirley MacLaine fait sa première apparition au grand écran, à l'âge de 22 ans.
  • John Forsythe, qui interprète le peintre, reste surtout connu pour son rôle de Blake Carrington dans le feuilleton télévisé Dynasty

Lien externe[modifier | modifier le code]