Marelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marelle (homonymie).
Le schéma le plus traditionnel. En bas la terre, en haut le ciel

La marelle (de merel, mereau, XIIe s., « palet, jeton, petit caillou ») ou palet, est un jeu enfantin, pratiqué le plus souvent dans la cour de récréation.

Pour pouvoir y jouer, il faut avoir un parcours dessiné sur le sol qui va de terre (1) à ciel (9). Après avoir lancé un jeton (souvent un caillou), les joueurs progressent alors dans les différentes cases à cloche-pied, tout en évitant les cases où se trouvent les pierres, ainsi que d'empiéter sur les lignes du tracé. Le gagnant est celui qui le premier arrive à placer son jeton sur le neuf et à effectuer le parcours.

Ce jeu participe au développement de l'enfant en lui apprenant à garder l'équilibre, à améliorer son adresse et aussi à compter.

C'est un jeu très ancien, que l'on retrouve sur le forum de Rome. Au Moyen Âge, ce jeu est très pratiqué et le dessin rappelle celui des églises.

Il ne nécessite que peu de choses pour y jouer :

  • une craie pour tracer le dessin,
  • un caillou par joueur.

Jeu mondial[modifier | modifier le code]

La marelle existe dans la plupart des pays du monde. Elle prend des noms divers suivant les pays :

Filles jouant à la marelle, Jaura, Inde.

Le nom du jeu peut même varier à l'intérieur d'un pays, voire d'une région

Jeu de société[modifier | modifier le code]

La marelle est également un jeu de société qui se joue à deux joueurs sur un tablier en forme de figure géométrique régulière sur lequel on pose des pions aux intersections des lignes. Le gagnant est le premier qui aligne trois pions. Une version plus évoluée est le jeu du moulin.

Ce jeu était déjà pratiqué par les Égyptiens et les Romains. Il fut très populaire au XIVe siècle mais fut abandonné au XVIe siècle. Il reviendra plus tard sous le nom de jeu du moulin.

Sources[modifier | modifier le code]