Darwin Awards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Darwin.
Darwin Awards
Description « Prix attribué à des personnes qui, mortes ou stérilisées à la suite d'un comportement particulièrement stupide de leur part, sont ainsi distinguées (le plus souvent à titre posthume) pour avoir, de cette façon, contribué à l'amélioration globale du patrimoine génétique humain »
Organisateur Wendy Northcutt
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Date de création 1993
Site officiel (en) www.darwinawards.com(fr) www.darwinawards.fr

Les Darwin Awards, créés en 1993, sont des récompenses sarcastiques décernées sur internet à des personnes étant mortes ou ayant été stérilisées à la suite d'un comportement particulièrement stupide de leur part[1], et sont ainsi remerciées (le plus souvent à titre posthume) d'avoir, de cette façon, « contribué à l'amélioration globale du patrimoine génétique humain »[2].

La distinction est nommée en l'honneur de la théorie de l'évolution de Charles Darwin, alors que les prix sont remis par le biais du Web ou par courriel. Aucune valeur d'ordre monétaire ou matériel n'est associée au prix, seulement l'acquisition d'une mauvaise réputation pour le récipiendaire.

Historique[modifier | modifier le code]

Wendy Northcutt, la créatrice du site et des livres sur les Darwin Awards.

L'ensemble du projet des Darwin Awards est supervisé depuis 1993 par Wendy Northcutt, sa créatrice, surnommée « Darwin », à l'époque une étudiante américaine en biologie moléculaire[3]. Alors qu'elle étudiait la neurobiologie à l'université Stanford, Wendy a commencé à collectionner sur son temps libre les histoires insolites, en organisant une chaîne de lettres via le site web des Darwin Awards original, hébergé sur son espace de compte personnel à Stanford. Elle envoyait ces histoires à ses amis, qui les propageaient à leur tour à leurs amis, ce qui a valu en retour à Wendy de recevoir un abondant courrier d'un peu partout.

Lorsque les serveurs de l'université de Stanford devinrent congestionnés suite au trafic, Wendy déplaça le site web original vers (en) darwinawards.com. Elle quitte finalement les bancs de l'université en 1998 et se consacre à plein temps à son site web et aux livres depuis septembre 1999[4]. En 2002, le site recevait 7 millions de visites par mois[5]. Une version traduite en français est en cours de réalisation sur le site (fr) darwinawards.fr.

Description[modifier | modifier le code]

L'éligibilité à un Darwin Award nécessite d'avoir agi de façon particulièrement stupide.

Quelques exemples :

Bien que la plupart des lauréats n'aient reçu le prix qu'à titre posthume, l'auto-stérilisation est admissible. Des « mentions honorables » sont remises aux personnes qui, malgré des efforts méritoires, ne se sont pour autant pas éliminées d'elles-même du patrimoine génétique. Leurs gestes dangereux et stupides méritent cependant une mention, ne serait-ce que pour avertir leur entourage de se tenir à bonne distance d'elles.

Exemple :

Étant donné que tout le monde peut proposer des candidats à ce prix, il y a de temps en temps des cas d'histoires farfelues. Par exemple, une automobile aurait été emportée par une fusée JATO, tuant son « pilote » en s'écrasant contre une montagne. Cependant, il a été prouvé que ce Darwin Award était un faux[17]. Il s'agit d'une légende urbaine, tout comme celle du chasseur qui lance un bâton de dynamite allumé sur un lac gelé, pour se le voir rapporter par son propre chien de chasse[18].

Au-delà du site[modifier | modifier le code]

Trois livres sur les meilleures histoires ont été publiés.

Par ailleurs, un film s'est inspiré du site : The Darwin Awards, sorti en 2006 (comédie)

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]