Pierre Henri Cami

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cami.

Pierre Henri Cami, de son nom complet Pierre Louis Adrien Charles Henry Cami, est un humoriste français, né le 20 juin 1884 à Pau[1] (Pyrénées-Atlantiques) et mort le 3 novembre 1958 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Charles Cami est un voyageur de commerce aux affaires. C'est dans un milieu bourgeois et confortable que grandissent Pierre Henri et ses trois sœurs.

Au lycée de Pau, Pierre Henri se montre un élève médiocre. À 15 ans, il écrit des poésies qu'il signe Kami. Il veut devenir matador et rêve de porter la coleta sur la nuque. Son père voyant cette vocation d'un mauvais œil, s'ingénie à la contrarier.

Cami entame sa carrière comique par le truchement du bulletin des pompes funèbres, Le Petit Corbillard illustré.

Doué pour la caricature, mais plus particulièrement encore pour le théâtre loufoque, Cami jouit d'un immense succès populaire dès 1914. Il crée des personnages burlesques fort appréciés jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, tels que Loufock-Holmès et César Rikiki.

Il est également l'auteur de « la semaine Camique » dans L'Illustration.

Il est le fondateur de l'Académie de l'humour et sera lauréat en 1953 du Grand Prix d'Humour International.

Cami meurt dans l'anonymat le 3 novembre 1958, à 74 ans, en son domicile du 14 rue Etex, dans le XVIIIe arrondissement.

Charlie Chaplin a dit de lui qu'il était « le plus grand humoriste in the world » et Jacques Prévert propose le terme de « camisard » pour désigner ses admirateurs - et pour certains amis - au rang desquels on compte des écrivains et cinéastes tels que Ramon Gomez de la Serna, Benjamin Péret, Paul Gilson, Carlo Rim, Jean Cassou, Lucien Dubech, Maurice Dekobra et, plus récemment, Roland Topor, Jean-Jacques Pauvert, Raymond Devos, Chaval, Rémo Forlani, Michel Lebrun, Jean Ferry et Robert Enrico.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Amours de Mathusalem , 1925
  • Vendetta ! ou Une aventure corsée. éd. E. Flammarion, Paris, 1926, 248 p. 
  • Cami-Voyageur ou Mes aventures en Amérique, coll. Les Auteurs gais, éd. E. Flammarion, Paris, 1927, 242p. 
  • Les Mémoires de Dieu le père, 1930
  • Pssitt et Pchutt dans le cirque de la vie (entrées camiques), 1932
  • L'Œuf à voiles , 1934
  • Quand j'étais jeune fille..., mémoires d'un gendarme. éd. Baudinière, Paris, 1937, 320 p. 
  • Le Voyage inouï de monsieur Rikiki, 1938
  • Album de Roussignoulet, impr. de Lescher-Moutoué, Pau, 1941, 16p. 
  • Les Nouveaux Paysans , 1943 (?)
  • Détective à moteur : L'Énigme des cinq pavillons, 1945
  • Un beau jour de printemps , 1946
  • Détective à moteur (Krik-robot) : Les Kidnappés du panthéon, éd. P. Dupont, Paris, 1947
  • Sans-un au purgatoire ou Après le jugement dernier, 1948
  • Le Poilu aux mille trucs et autres nouvelles et drames comiques, Grande Collection nationale no 66, éd. F. Rouff, Paris, 36 p. 

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Amours de Mathusalem, coll. Les Auteurs gais, éd. E. Flammarion, Paris, 1925, 284p. 
  • Le Jugement dernier, roman prématuré, éd. Baudinière, Paris, 1928, 320p. 
  • Le Scaphandrier de la Tour Eiffel, éd. Baudinière, Paris, 1929, 320p. 
  • Le Fils des Trois Mousquetaires, roman héroï-camique, éd. Baudinière, Paris, 1929, 232p. 
  • Christophe Colomb ou La Véritable Découverte de l'Amérique, roman sonore, éd. Baudinière, Paris, 1931, 288p. 
  • Les Amants de l'entre-ciel, éd. Baudinière, Paris, 1933, 351p. 
  • Les Chevaliers du gai, roman de jaquette et d'épée, éd. Baudinière, Paris, 1935, 286p. 
  • Les Nouveaux paysans, éd. Baudinière, Paris, 1943, 251p. 
  • La Ceinture de dame Alix, roman à clé. éd. Baudinière, Paris, 1946, 224p. 
  • Je ferai cocu le percepteur, roman fiscal et passionnel, éd. Baudinière, Paris, 1949, 253p. 

Pastiches[modifier | modifier le code]

Alexandre Dumas[modifier | modifier le code]

  • Le Fils des Trois Mousquetaires[2], nouvelle
  • Le Fils des Trois Mousquetaires, roman
  • Le Fils des Trois Mousquetaires - Nouveaux exploits

Sherlock Holmes[modifier | modifier le code]

Aucun mystère ne résiste au grand Loufock-Holmès. Parmi les affaires qu'il a résolues : l'énigmatique assassinat de l'accordeur de participes, la disparition des cloches de Chicago, la tragique affaire des malles sanglantes... Autour de lui gravitent plusieurs personnages : son fidèle disciple, le benoît chef de la Sécurité relative et son ennemi juré : l'ignoble Spectras. 2 ouvrages parus :

  • Loufock Holmès, le détective idiot / Cami. M. Labbe, 1908. Livret de chanson. Musique de Gaston Gaberoche et Adolf Stanislas.
  • Les Aventures de Loufock-Holmès / Cami. éd. Flammarion, 1926, 284p. . Contient : Loufock-Holmès contre tous, Spectras contre Loufock-Holmès.

Le baron de Münchhausen[modifier | modifier le code]

Cami a imaginé une réplique parodique, burlesque du baron de Münchhausen : le Baron de Crac, militaire français, commandeur de l'ordre du Royal-Jabot, courtisan de Louis XV. De sa retraite en Gascogne, au château la Cracodière, il raconte à ses invités émerveillés d'avance les exploits qui établirent sa réputation universelle (épisodes de chasse, scènes de batailles, incidents/accidents, missions du roi...). Il possède un fidèle valet nommé Dodu. Jean Image s'inspirera des dessins de Cami pour représenter le baron du Münchhausen dans son dessin animé : Les Fabuleuses Aventures du légendaire baron de Münchhausen (1978). 3 ouvrages parus :

  • Les Exploits galants du baron de Crac suivi de Les Drames de la volupté : saynètes, éd. B. Grasset, 1925, 232p. 
  • Les Aventures sans pareilles du baron de Crac, coll. Petite Bibliothèque blanche, éd. Hachette, 1926, 112p. 
  • Le Neveu du baron de Crac, coll. Petite Bibliothèque blanche, éd. Hachette, 1927, 108p. 

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • En chemyse, opérette-bouffe en 3 actes de Albert Willemetz et Cami, musique de Raoul Moretti, créée le 7 mars 1924 aux Bouffes-Parisiens. Publiée aux éditions Salabert, Paris, 113p. 
  • Au Royal-Pépin, comédie en 1 acte en vers créé au théâtre Verlaine le 14 janvier 1950). Publiée aux Éditions théâtrales, Paris, 1951, 32p. 

Le petit chaperon vert 2 actes

Recueils de pièces et saynètes
  • L'Homme à la tête d'épingle, 1914.
  • Dupanloup ou les Prodiges de l'amour, éd. Flammarion, Paris, 1923, 270p. 
  • Pour lire sous la douche, éd. Flammarion, Paris, 1928, 284p. 
  • Trêve... de plaisanteries, 1934
  • Les Farfelus
  • Les Grands-parents terribles, éd. Baudinière, Paris, 1939, 287p. 
  • A Cami Sampler, éd. Black Scat Books, Fairfield, California (USA), 2013.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

Les spécialistes de Cami sont Michel Laclos et John Crombie, éditeur et typographe écossais qui a publié des textes méconnus de l'humoriste. Ils ont republié depuis les années 1970, l'essentiel de l'œuvre de Cami, sous leur forme originale ou sous forme de recueils.

Pastiches
  • Les Aventures de Loufock-Holmès, illustration Nicolas de La Casinière, coll. Bibliothèque de l'évasion, L'Atalante, Nantes, 1997, 238p.  (ISBN 2-84172-058-6).
  • Les Exploits galants du baron de Crac suivi de Les Drames de la volupté : saynètes, J.-J. Pauvert, 1972, 186p. 
  • Les Amours du Baron de Crac, Cahiers de la Compagnie Madeleine Renaud-Jean-Louis Barrault no 70, éd. Gallimard, 2e trimestre 1969
Pièces et saynètes
  • Dupanloup ou les Prodiges de l'amour, présentation de Michel Laclos, éd. J.-J. Pauvert, 1972, 202 p. 
  • Pour lire sous la douche, présentation de Michel Laclos, éd. J.-J. Pauvert, 1972, 243p.  ; Rééditions : Le Livre de poche no 478, 1976, 314p.  (ISBN 2-253-01365-X) ; coll. Les Grands Humoristes, Arléa, 1992, 212p.  (ISBN 2-86959-128-4) ; Arléa-poche no 45, Arléa, 1998, 212p.  (ISBN 2-86959-403-8)
  • Vierge quand même !, 1972.
Scénarios
  • Charlot, correspondant de guerre. Contient deux scénarios : Charlot se bat en duel et Charlot dans un œuf, Kickshaws.
  • Histoire de chanter, scénario de Cami, adaptation et dialogues de René Wheeler, film raconté par J. Fagel, éd. Stars et films, 1947.
Compilations
  • Textes choisis par Michel Laclos, éd. J.-J. Pauvert, 1960, 351p. 
  • Cami : textes choisis par Jacques Sternberg, coll. Humour secret no 4, éd. R. Julliard, 1964, 239p. 
  • Les Nuits de la Tour de Nesle et autres contes, présentation par Michel Laclos, coll. Le Monde en 10/18 no 341, Union générale d'éditions, 1966, 189p. 
  • Cami par Michel Laclos, coll. Seghers Humour, éd. Seghers, 1976, 190 p. 
  • Les Drames de la vie courante, avertissement et notice biographique de Michel Laclos, second avertissement de Roland Topor, coll. Atelier de recherche et de la réalisation théâtrale, éd. J.-J. Pauvert, Paris, 1988, 110p.  (ISBN 2-87697-051-1) ; Rééd. Folio no 2298, Gallimard, Paris, 1991, 110p. (ISBN 2-07-038412-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Laclos, Cami, Seghers - humour, 1976
  • (de) Rolf Lohse, « Pour lire sous la douche » Das Komische im Werk des Humoristen Pierre Henri Cami, thèse universitaire allemande, Romanistischer Verlag, 2001 (ISBN 3861431165)
  • John Crombie, Cami : une bibliographie illustrée, Kickshaws, 2005 (notice BnF no FRBNF40042694m)
  • Christian Moncelet et Jacques Rouvière, Redécouvrir Cami, l'humoriste « loufock », préface de Roger Grenier, biographie et analyse, éditions Marrimpouey, 2008 (ISBN 9782853021586)

Liens externes[modifier | modifier le code]