Beta Capricorni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

β12 Capricorni
Dabih

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 20h 21m 00.7s
Déclinaison -14° 46′ 53″
Constellation Capricorne
Magnitude apparente +3,05/+6,09
Caractéristiques
Type spectral K0II+B8V/A0III
Indice U-B 0,28/−0,11
Indice B-V 0,79/−0,02
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Variabilité aucune
Astrométrie
Vitesse radiale −19/−18 km/s
Mouvement propre μα = 48,42/42,64 mas/a
μδ = 14,00/0,37 mas/a
Parallaxe 9,94 ± 1,00 mas
Distance 328 al
(101 pc)
Magnitude absolue −1,96/+1,08
Caractéristiques physiques
Masse  M
Rayon  R
Gravité de surface (log g) ?
Luminosité  L
Température  K
Métallicité ?
Rotation  km/s
Âge a

Autres désignations

Dabih, Dabikh, Dikhabda, 9 Cap (Flamsteed), HR 7776/7775, HD 193495/193452, BD−15 5629/5626, FK5 762, HIP 100345/100325, SAO 163481/163471, CCDM J20210 -1447A/BC, NSV 25105

Beta Capricorni (β Cap / β Capricorni) est un système d'étoiles de la constellation du Capricorne. Elle porte également le nom traditionnel Dabih, qui vient de l'arabe et signifie « bouchers ». Le système β Capricorni est situé à 328 années-lumière de la Terre. Comme elle est voisine de l'écliptique, β Capricorni peut être occultée par la Lune, et aussi (rarement) par les planètes.

Double visuelle[modifier | modifier le code]

Avec des jumelles ou un petit télescope, β Capricorni peut être résolue en une étoile double. La plus brillante des deux composantes, β1 Capricorni ou Dabih Major, a une magnitude apparente de +3,05, tandis que la plus faible, β2 Capricorni ou Dabih Minor, a une magnitude apparente de +6,09. Les deux composantes sont séparées par 3,5 arcminutes sur le ciel, soit au moins 21 000 ua (0,34 années-lumière). Elles mettent environ 700 000 ans pour parcourir leur orbite. Chacune des deux composantes est elle-même composée de plusieurs étoiles.

À cause de la complexité de ce système, plusieurs conventions ont été utilisées pour nommer les sous-composantes. Cet article suit le système utilisé dans le Multiple Star Catalogue[1].

β1 Capricorni[modifier | modifier le code]

La composante la plus brillante, β1 Capricorni, est la plus complexe de la paire. Elle possède au moins trois composantes et son spectre est difficile à interpréter. Elle est dominée par un couple d'étoiles, la géante lumineuse orange de type K β Capricorni Aa, avec une magnitude apparente de +3,08, et la naine bleue-blanche de type B, β Capricorni Ab, avec un magnitude apparente de +7,20. Ces deux composantes sont séparées par 0,05 arcsecondes (5 ua) et ont une période orbitale de 3,77 ans.

La composante Aa a une température de surface de 4900 kelvins, un diamètre égal à 35 fois celui du Soleil et une luminosité 600 fois celle du Soleil. La composante Ab possède une autre compagne invisible, β Capricorni Ac, qui tourne autour de Ab avec période orbitale de 8,7 jours. On pense que la composante Aa est elle-même multiple.

β2 Capricorni[modifier | modifier le code]

La composante la plus faible de l'étoile double visuelle, β2 Capricorni, est plus simple et mieux connue. C'est une étoile binaire, dont la composante la plus brillante, β Capricorni B, a une magnitude de 6,1. C'est une géante de type A0 40 fois plus lumineuse que le Soleil. La compagne, β Capricorni C, est à environ 3 arcsecondes de B. β Capricorni B est inhabituelle car elle possède de grandes quantités de mercure et de manganèse dans son atmosphère.

Autres composantes[modifier | modifier le code]

Deux autres étoiles proches furent découvertes par John Herschel. Elles sont situées à 112 arcsecondes de β1 Capricorni et on ne sait pas si ce sont de simples doubles optiques ou si elles font partie du système β Capricorni. Elles sont parfois appelées β Capricorni D et E.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) A.A. Tokovinin, « MSC - a catalogue of physical multiple stars », Astronomy & Astrophysics Supplement Series, vol. 124,‎ juillet 1997, p. 75-84 (DOI 10.1051/aas:1997181, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]