Willy Sagnol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Willy Sagnol
Willy Sagnol 2007.jpg
Willy Sagnol en 2007.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (39 ans)
Lieu Saint-Étienne (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1995 - 2008
Poste Latéral droit
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1995-1997 Drapeau de la France AS Saint-Étienne 049 0(1)
1997-2000 Drapeau : France AS Monaco 099 0(0)
2000-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich 278 0(8)
Total 426 0(9)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1997 Drapeau : France France -20 ans 005 0(0)
1998-1999 Drapeau : France France espoirs 012 0(1)
2000-2008 Drapeau : France France 058 0(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2011-2013 Drapeau : France France (manager jeunes)
2013 Drapeau : France France -20 ans 5 (3v 1n 1d)
2013-2014 Drapeau : France France espoirs 8 (6v 2n 0d)
2014-2016 Drapeau : France Girondins de Bordeaux 38(17v12n9d)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 14 mars 2016

Willy Sagnol, né le à Saint-Étienne (dans le département français de la Loire) est un ancien footballeur international français. Il passe une grande partie de sa carrière professionnelle au Bayern Munich dans le championnat allemand.

Il fait également partie de l'équipe de France de football durant la Coupe du monde 2002 (durant laquelle, il ne joue aucun match), l'Euro 2004, la Coupe du monde 2006 et l'Euro 2008.

Surnommé « Flankengott » (« dieu des centres ») en Allemagne[1], il est reconnu comme l'un des meilleurs centreurs et défenseurs du monde en son temps[2],[3],[4].

À cause de problème continu au tendon d'Achille, Willy Sagnol décide de stopper sa carrière de footballeur le 1er février 2009[5]. En mars 2011, il intègre la cellule recrutement du Bayern Munich. En octobre 2011, il intègre l'organigramme de la Fédération française de football en étant nommé manager des équipes de France de jeunes. En juin 2013 il est sélectionneur U20 pour le tournoi de Toulon. Il est également président de la commission fédérale de la Coupe de France en juillet 2013. En mai 2014, il devient entraîneur des Girondins de Bordeaux, mais il est limogé le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Saint-Étienne[modifier | modifier le code]

Né à Saint-Étienne, Willy Sagnol fait ses débuts dans le club de son père dans la Haute-Loire, à Montfaucon-en-Velay où il évolue au poste d'arrière latéral droit, et plus exceptionnellement à celui de milieu droit.

En 1995, il rejoint le club phare de la région : l'ASSE. L'entraîneur de l'époque, Élie Baup, lui permet de réaliser son premier match de Première division en février 1996 contre Lyon.

Lors de la saison 1996-1997, l'AS Saint-Étienne joue en Deuxième division; Willy Sagnol est titulaire au poste d'arrière droit, mais ne parvient pas à éviter les mauvais résultats de son club, qui frôle une nouvelle relégation.

En juin 1997, il signe un contrat chez le club champion de France, l'AS Monaco.

Monaco[modifier | modifier le code]

Willy Sagnol passe trois années à Monaco, club dans lequel il se révèle au plus haut niveau au poste d'arrière droit. À l'issue de la saison 1999-2000, il remporte le titre de champion de France, aux côtés notamment de Fabien Barthez, Marcelo Gallardo, Ludovic Giuly, et David Trezeguet.

En juillet 2000, il choisit de s'exiler en Bavière et rejoint Bixente Lizarazu au Bayern Munich.

Bayern Munich[modifier | modifier le code]

Au Bayern, Sagnol s'affirme comme un des meilleurs arrières latéraux de sa génération. Solide défenseur, il sait également apporter le surnombre lors des phases offensives, où sa très grande qualité de centre fait de lui un joueur souvent décisif. Avec le club bavarois, il cumule les titres nationaux (vainqueur de la Bundesliga en 2001, 2003, 2005, 2006 et 2008) comme les titres internationaux (vainqueur de la Ligue des champions et de la Coupe intercontinentale en 2001).

En huit ans, il dispute plus de 180 rencontres dans le championnat allemand.

À partir de 2007, les deux dernières années qu'il passe à Munich sont plus difficiles, avec une grave blessure au genou droit qui le prive de 6 mois de compétition, puis une hernie discale.

Carrière en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Chez les jeunes, Willy Sagnol participe à la Coupe du monde de football des moins de 20 ans 1997 avec l'équipe de France de football des moins de 20 ans où il est notamment coaché par Raymond Domenech, son futur sélectionneur.

Sagnol connaît sa première sélection en équipe de France A le lors d'une rencontre amicale contre la Turquie (victoire 4-0) où il remplace Lilian Thuram à la 78e minute. Bien que remplaçant, il fait partie des 23 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde 2002 établie par Roger Lemerre. Il ne dispute aucune minute de la compétition et voit les Bleus se faire sortir dès le premier tour. Entre temps, il remporte les Coupes des confédérations 2001, durant laquelle il s'affirme sous le maillot tricolore[6], et 2003.

Barré par la concurrence au poste de latéral droit, Sagnol ne devient réellement titulaire qu'après le replacement de Lilian Thuram en défense centrale suite aux retraites de Laurent Blanc et Frank Lebœuf. Devenu titulaire indiscutable au poste d'arrière droit post-Coupe du monde, il dispute l'Euro 2004 où la France s'arrête en quart-de-finale, que Sagnol ne joue pas, face à la Grèce.

Sélectionné ensuite par Domenech, il participe également à la Coupe du monde 2006 qu'il joue à « domicile » (évoluant en Allemagne) où il jouit d'une très grande popularité. Toujours présent sur le terrain par son engagement physique, il contribue à la montée en puissance de l'équipe et son accession en finale. Lors d'une conférence de presse, il provoque une polémique en demandant à un ancien de l'Équipe de France, Marcel Desailly, qui critiquait le jeu de l'équipe de « fermer sa gueule ». Willy Sagnol reviendra néanmoins sur ses propos en assurant que cette invective s'adressait aux journalistes trop critiques[7]. Durant ce Mondial, il est l'un des meilleurs joueurs français selon la presse. Contre l'Espagne, le Brésil, et le Portugal, il est intraitable défensivement, éteignant des joueurs comme Ronaldinho ou Cristiano Ronaldo. Il est également très important offensivement, grâce à ses relances précises et ses centres millimétrés, sa grande spécialité.

Après le Mondial 2006 et à peine remis d'une blessure, Willy Sagnol participe non sans mal à l'Euro 2008, et n'évite pas la déroute de la France lors de la phase finale. Il joue son dernier match international contre les Pays-Bas (défaite 4-1) le . En équipe de France, il sera le meilleur passeur défenseur avec 10 passes décisives.

Retraite sportive[modifier | modifier le code]

Willy Sagnol annonce officiellement sa retraite sportive le 1er février 2009 pour cause d'un problème récurrent au tendon d'Achille[5]. Il devient consultant à Canal+ en avril 2009.

Le 27 janvier 2010, Willy Sagnol est nommé au conseil de surveillance de l'AS Saint-Étienne[8]. En mars 2011, l'ancien international français travaille au sein de la cellule de recrutement du Bayern Munich[9].

Carrière d'entraineur[modifier | modifier le code]

Sélectionneur[modifier | modifier le code]

En octobre 2011, l'ancien défenseur du Bayern de Munich est nommé manager des équipes de France de jeunes[10]. Willy Sagnol est sélectionneur U20 lors du tournoi de Toulon du 1er au 10 juin 2013, en remplacement de Pierre Mankowski. Pour sa première expérience sur le banc, il termine troisième du tournoi. En juin 2013, il prend la tête des Espoirs avec comme tâche de se qualifier pour l'Euro Espoirs 2015[11].

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Le , il est nommé pour trois ans entraîneur des Girondins de Bordeaux en compagnie de son adjoint Sylvain Matrisciano, succédant à Francis Gillot. Il conclut sa première saison à la sixième place, qualifiant le club pour la Ligue Europa suite aux succès du Paris Saint-Germain dans les deux coupes nationales. Pour sa deuxième saison, il doit faire face à de nombreuses blessures (Sertic, Carrasso, Maurice-Belay, Pallois, Diabaté, Plasil) et au départ de joueurs cadres (Mariano, Saivet, Khazri). Sportivement, il subit de lourds revers, défaites 6 à 1 à Nice, 1-4 face à Caen, 5-1 face à Lille, 3-0 à Lyon, 1-4 face à Saint-Étienne, 4-1 à Reims puis 4 à 0 lors du derby de la Garonne à Toulouse (30e journée). Suite à ce dernier, il est démis de ses fonctions le 14 mars 2016, le club est alors 15e, cinq point devant le premier relégable[12].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Willy Sagnol est marié et a quatre enfants. Il est un cousin éloigné d'Alessandra Sublet[13].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques détaillées[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques de Willy Sagnol[14],[15].

Statistiques de Willy Sagnol au 20 avril 2015[16]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
1995-1996 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D1 10 0 0 - - - - - - - - - - - - - 10 0 0
1996-1997 Drapeau de la France AS Saint-Étienne D2 36 1 0 - - - - - - - - - - - - - 36 1 0
Sous-total 46 1 0 - - - - - - - - - - - - - 46 1 0
1997-1998 Drapeau de la France AS Monaco D1 25 0 1 - - - - - - C1 8 0 0 - - - 33 0 1
1998-1999 Drapeau de la France AS Monaco D1 20 0 1 - - - - - - C3 4 0 0 - - - 24 0 1
1999-2000 Drapeau de la France AS Monaco D1 26 0 2 - - - - - - C3 6 0 0 - - - 32 0 2
Sous-total 71 0 4 - - - - - - - 18 0 0 - - - 89 0 4
2000-2001 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 27 0 4 1 0 0 1 0 0 C1 14 0 0 6 0 2 49 0 6
2001-2002 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 28 1 6 1 0 0 - - - C1 10 0 1 4 0 0 43 1 7
2002-2003 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 23 2 5 5 1 1 1 0 0 C1 4 0 0 6 0 2 39 3 8
2003-2004 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 21 1 5 4 0 2 - - - C1 6 0 1 10 0 1 41 1 9
2004-2005 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 22 1 4 4 0 0 - - - C1 7 0 0 3 0 0 36 1 4
2005-2006 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 33 1 9 5 0 1 1 0 0 C1 7 0 1 16 0 1 62 1 12
2006-2007 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 23 1 3 3 0 1 2 0 0 C1 9 0 3 8 0 3 45 1 10
2007-2008 Drapeau de l'Allemagne Bayern Munich Bundesliga 9 0 1 3 0 1 - - - C1 5 0 0 5 0 1 22 0 3
Sous-total 184 7 37 25 1 6 5 0 0 - 64 0 6 58 0 10 336 8 59
Total sur la carrière 302 8 41 25 1 6 5 0 0 - 82 0 6 58 0 10 472 9 63

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 24 avril 2016.

Club Début Fin Résultats
M V N D Bp Bc Diff % Victoires
Drapeau : France France -20 ans 28 mai 2013 8 juin 2013 5 3 1 1 8 5 +3 60.0
Drapeau : France France espoirs 1er juillet 2013 4 juin 2014 9 7 2 0 29 6 +23 77.8
Drapeau : France Girondins de Bordeaux 26 juin 2014 14 mars 2016 88 35 28 25 117 118 -1 39.8
Total 102 41 35 26 154 129 +25 43.1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.liberation.fr/portrait/010159358-la-societe-du-tacle
  2. http://www.liberation.fr/sports/010157931-la-precision-un-bon-metre
  3. http://www.lefigaro.fr/football/2009/02/01/02003-20090201ARTSPO00161-sagnol-c-est-bien-fini.php
  4. http://fr.fifa.com/worldfootball/news/newsid=1012968.html
  5. a et b Sagnol tire un trait, Dépêche nouvelobs.com du 1er février 2009
  6. Nicolas Gettliffe & Éric Renard, « Coupe des confédérations : les conquérants de l'extrême », Onze Mondial, no 150,‎ , p. 68 à 77 (ISSN 0995-6921)
  7. Site RMC le 05/02/2010
  8. Dépêche Reuters du 27/01/2010
  9. http://news.maxifoot.fr/info-134736_110321/football.php
  10. Desailly et Sagnol intègrent l'organigramme de la FFF, lefigaro.fr, 6 octobre 2011.
  11. (fr) Julien Absalon, « Sagnol avec les Espoirs », sur Football.fr (consulté le 15 mars 2016)
  12. « Willy Sagnol débarqué de Bordeaux, Ulrich Ramé le remplace », sur http://www.lequipe.fr/,‎ (consulté le 14 mars 2016).
  13. http://www.purepeople.com/article/alessandra-sublet-est-la-cousine-de-willy-sagnol_a3032/1
  14. « Statistiques de Willy Sagnol sur transfermarkt », sur transfermarkt.fr
  15. « Statistiques de Willy Sagnol sur footballdabase », sur footballdatabase.eu
  16. Fiche de Willy Sagnol sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]