Gianluigi Buffon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Lorenzo Buffon.
Gianluigi Buffon
Gianluigi Buffon (2014).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie Juventus Football Club
Numéro 1
Biographie
Nationalité Drapeau : Italie Italien
Naissance (38 ans)
Lieu Carrare (Italie)
Taille 1,92 m (6 4)
Période pro. 1995
Poste Gardien de but
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1991-1995 Drapeau : Italie Parme AC
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1995-2001 Drapeau : Italie Parme AC 220 0(0)
2001- Drapeau : Italie Juventus Turin 579 0(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1993-1994 Drapeau : Italie Italie -16 ans 003 0(0)
1995 Drapeau : Italie Italie -17 ans 003 0(0)
1994-1995 Drapeau : Italie Italie -18 ans 003 0(0)
1995-1997 Drapeau : Italie Italie espoirs 011 0(0)
1997 Drapeau : Italie Italie olympique 004 0(0)
1997- Drapeau : Italie Italie 160 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juillet 2016

Gianluigi Buffon, né le à Carrare en Toscane et Ufficiale Ordine al Merito della Repubblica Italiana[1], est un footballeur international italien, qui évolue au poste de gardien de but au Juventus Football Club. Il est le joueur italien le plus cappé en équipe nationale, avec 160 sélections. Il est considéré par ses pairs comme l'un des meilleurs gardiens de l'histoire[2],[3],[4],[5],[6]. Il est vainqueur de la Coupe du Monde 2006 contre l'équipe de France en étant élu meilleur gardien de cette compétition, et se classant 2e au Ballon d'or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Avant de devenir gardien, Gianluigi Buffon joue jusqu'à 12 ans libero ou défenseur central ou milieu de terrain éveil à Bologne[7]. En 1991, il choisit de rejoindre le centre de formation du Parme AC (alors club fraîchement promu en Série A) comme joueur de champ à l'âge de 13 ans[8] ; les exploits du gardien de but camerounais Thomas Nkono[9] lors de la récente Coupe du monde 1990 en Italie, le convainquent d'opter finalement pour les gants[7].

Les débuts à Parme[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1995-1996, Buffon fait partie de l'équipe des moins de 20 ans de Parme tout en devenant le troisième gardien de l'équipe première derrière le titulaire habituel, Luca Bucci, régulièrement appelé en sélection nationale et Alessandro Nista. Mais en prélude à cette saison, Bucci se blesse à une clavicule ce qui l'empêche d'être présent plusieurs semaines. Nista le remplace pour une première rencontre mais dès la rencontre suivante, Nevio Scala, l'entraîneur, choisit de titulariser Buffon qui débute donc en Serie A le à l'âge de 17 ans contre le Milan AC. Après une première intervention sur une action de Stefano Eranio, il met en échec des joueurs tels que Marco Simone ou George Weah. Il est reconduit titulaire à ce poste pendant deux mois jusqu'au retour de blessure de Bucci. Buffon commence la saison suivante comme remplaçant de Bucci mais le nouvel entraîneur Carlo Ancelotti le place comme titulaire au bout de huit matchs de championnat[10].

C’est l’année au cours de laquelle le défenseur français Lilian Thuram arrive à Parme[11] et qui voit Fabio Cannavaro s’installer au centre de la défense[12].

En 1999 le club remporte un doublé Coupe d’Italie-Coupe de l’UEFA qui couronne une saison pendant laquelle les Parmesans se sont révélés comme la force montante du football italien[13].

Deux saisons plus tard, le club souffre financièrement et les titres se font rares. Buffon décide de partir.

Buffon à la Juve[modifier | modifier le code]

La Juve décide d'acheter Buffon à l'intersaison 2001. En pleine inflation du marché, les dirigeants bianconeri déboursent 53 millions d’euros pour obtenir sa signature ce qui en fait le gardien le plus cher de l’histoire du football[14]. Lilian Thuram rejoint également ce club.

Cinq saisons plus tard, Buffon a gagné avec son club quatre titres de Champion d’Italie et deux Supercoupes d’Italie. Seule la Ligue des champions manque à son palmarès. La finale perdue aux tirs au but en 2003 face au Milan AC reste d’ailleurs la seule fausse note de son parcours en blanc et noir. Après deux scudetti révoqués à la suite du scandale du calciopoli (2005 et 2006), la Juve est reléguée en Serie B, et Buffon convoité par les plus grands clubs du monde. Mais « Superman »[15] comme on l'appelle en Italie décide, à la surprise générale, d'aider la Juve à remonter en Serie A[16] qui fut un geste apprécié auprès des tifosi de la Juve.

En 2007, la Juve fait son retour en Série A après avoir terminé championne de Série B. Après 5 années de disette Gianluigi Buffon remporte à nouveau un scudetto avec la Juventus à l'issue de la saison 2011/2012.

Le , Buffon est proclamé par l'IFFHS (International Fédération of Football History & Statistics) meilleur gardien de but au monde pour la période 1987-2011[17] et meilleur gardien de but du XXIe siècle[18].

Il devient capitaine titulaire de la vieille dame en juillet 2012, succédant ainsi au capitaine historique Alessandro Del Piero qui termine, avec ce trophée remporté par une Juventus invaincue, son expérience en Série A. Ses premiers succès en tant que capitaine arrivent très vite puisque Gigi Buffon soulève la Supercoupe d'Italie en août 2012, puis le championnat d'Italie le 5 mai 2013.

Le , lors de la rencontre gagnée par la Juventus face à Livourne (2-0), Buffon dispute son 500e match en Serie A.

En mars 2016, Buffon prend à Sebastiano Rossi le record d'invincibilité pour un gardien de but dans le championnat italien. Ce record passe à l'occasion de 929 à 973 minutes[19].

Le 11 mai 2016, la Juve prolonge Buffon jusqu’en 2018, il aura alors 40 ans.

Carrière avec les Azzurri[modifier | modifier le code]

Gianluigi Buffon sous le maillot italien lors de la finale de l'Euro 2012.

En équipe nationale, il passe la Coupe du monde 1998 sur le banc. À cause d'une blessure, il rate l’Euro 2000 qu'assure son remplaçant Francesco Toldo. Au Mondial 2002, la Nazionale sort en huitièmes de finale face à la Corée du Sud (1-2 ap). L’Euro 2004 reste aussi une contre-performance où les italiens sont éliminés dès la fin du premier tour alors qu'ils ne connaissent pas la défaite.

C'est à 28 ans lors la Coupe du monde 2006 qu'il remporte son premier trophée international avec la sélection transalpine. Les Italiens, après avoir éliminé l'Australie, l'Ukraine et l'Allemagne, pays organisateur, gagnent en finale contre la France (1-1 ap) ; (5-3 aux t.a.b.). À la 103e minute de ce match, durant les prolongations et alors que les deux équipes sont à égalité, il sort une tête de Zinédine Zidane d'une claquette réflexe, permettant ainsi à son équipe de rester dans le match. Lors de la séance des tirs au but, Gianluigi Buffon ne parvient pas à arrêter un seul tir français, de même que Fabien Barthez ne parvient pas à arrêter un seul tir italien. David Trezeguet étant le seul joueur ayant frappé la barre transversale, l'Italie devient championne du monde à l'issue de la séance.

Lors de l'Euro 2008, l'Italie affronte l'Espagne en quart de finale, avec de nouveau une séance de tirs au but à l'issue du temps réglementaire. Buffon parvient à repousser le tir de Dani Güiza mais, côté italien, le tir de Daniele De Rossi est stoppé par Iker Casillas tandis que Antonio Di Natale rate le sien (0-0 ap ; 2 t.a.b. 4). L’Italie est donc éliminée.

Gianluigi Buffon est sélectionné dans l'équipe d'Italie à la Coupe du monde de football 2010. Cependant, il sort à la mi-temps du premier match de l'Italie contre le Paraguay (1-1), victime d'une douleur au dos qui s'avèrera être une hernie discale. Il ne disputera aucun des deux autres matchs de poule, à l'issue desquels l'Italie est éliminée et perd son titre de championne du monde.

Le , à l'occasion du match amical Italie - Uruguay disputé à Rome, il célèbre sa 112e sélection et égale ainsi le total de Dino Zoff, qui était jusqu'alors le troisième joueur le plus capé de l'histoire du football italien.

Lors de l'Euro 2012, l'Italie affronte l'Espagne (1-1) puis la Croatie (1-1) puis l'Irlande (2-0). Mais alors que, jusqu'à la finale face à l'Espagne, l'Italie n'a pas été menée une seule fois et que Buffon n'a encaissé que 3 buts, l'Italie encaisse 4 buts et perd la finale (0-4).

Le , à l'occasion du match Italie - Danemark (2-2), comptant pour les Éliminatoires de la Coupe du monde 2014 disputé à Copenhague, il célèbre sa 137e sélection en équipe nationale et dépasse surtout par la même occasion le record de Fabio Cannavaro, qui était le premier joueur le plus capé de l'histoire de la sélection Italienne.

Pour la Coupe du monde 2014, Buffon est sélectionné et est premier gardien de l'équipe d'Italie. Il jouera deux matchs dans cette Coupe du monde (contre le Costa Rica et l'Uruguay), sauf le premier contre l'Angleterre, durant lequel Salvatore Sirigu sera titulaire. C'est une triste coupe du monde pour Buffon puisque les deux matchs se solderont sur des défaites 1-0, après une victoire 2-1 face à l'Angleterre. L'Italie sortira donc de ce Mondial avec 3 points, éliminée pour la deuxième fois d'affilée en phase de poules de la Coupe du monde.

Au Championnat d'Europe en 2016, il est sélectionné, premier gardien et capitaine d'équipe. Son équipe et lui, arrive jusqu'aux quarts de finales après une élimination aux tirs au but 6-5 d'un match nul 1-1 face à l'Allemagne. Buffon disputait son dernier championnat d'Europe.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Buffon vient d'une famille de sportifs : son père, Adriano, a été haltérophile aux Jeux Olympiques et sa mère, Maria Stella, lanceuse de disque[20]. Ses deux sœurs aînées, Guendalina et Veronica, ont été championnes de volley. Son grand-oncle (le cousin de son grand-père), Lorenzo Buffon, a joué au poste de gardien de but avec l'Italie pendant le Mondial 1962 au Chili.

Buffon a été le conjoint de l'actrice tchèque, Alena Seredova née le à Prague, vice-Miss République tchèque en 1998[21]. Ils sont parents de deux garçons, Louis Thomas (né en 2007) et David Lee (né en 2009)[22]. Le couple, ensemble depuis 2005, se marie en 2011 avant d'annoncer leur divorce peu de temps avant la Coupe du Monde 2014[23]. Désormais en couple avec la journaliste et présentatrice de télévision Ilaria D'Amico, Gianluigi Buffon annonce la naissance de son troisième fils, Leopoldo Mattia, le 6 janvier 2016 sur son compte twitter[24].

Il donne à son fils aîné le prénom du gardien de buts camerounais, le mythique Thomas Nkono : « à mon fils, le prénom de mon idole Nkono. Ce fils lui est dédié. Au Mondial 90, j’étais un tifoso inconditionnel des Lions Indomptables. Thomas Nkono me fascinait. Ma passion pour le Cameroun découle de ce fait. Le Camerounais avait une façon si exceptionnelle d’interpréter le rôle de gardien de but qu’à la fin, il ne pouvait m’être que sympathique. D’ailleurs, Nkono a changé le cours de ma carrière et forcément de ma vie. De milieu de terrain, je suis devenu portier afin de suivre les traces de mon idole ».

Clubs[modifier | modifier le code]

Statistiques de Gianluigi Buffon au 3 juillet 2016[25]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau de l'Italie Italie Total
Division M B M B M B C M B M B M B
1995-1996 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 9 0 - - - - C2 - - - - 9 0
1996-1997 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 27 0 - - - - C3 1 0 - - 28 0
1997-1998 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 32 0 6 0 - - C1 8 0 2 0 48 0
1998-1999 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 34 0 6 0 - - C3 11 0 7 0 58 0
1999-2000 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 32+1 0 - - 1 0 C1+C3 2+7 0 6 0 49 0
2000-2001 Drapeau de l'Italie Parme AC Serie A 34 0 2 0 - - C3 7 0 5 0 48 0
Sous-total 169 0 14 0 1 0 - 36 0 20 0 240 0
2001-2002 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 34 0 1 0 - - C1 10 0 10 0 55 0
2002-2003 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 32 0 - - 1 0 C1 15 0 8 0 56 0
2003-2004 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 32 0 - - 1 0 C1 6 0 11 0 50 0
2004-2005 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 37 0 - - - - C1 11 0 8 0 56 0
2005-2006 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 18 0 2 0 - - C1 4 0 10 0 34 0
2006-2007 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie B 37 0 3 0 - - - - - 8 0 48 0
2007-2008 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 34 0 1 0 - - - - - 11 0 46 0
2008-2009 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 23 0 2 0 - - C1 5 0 9 0 39 0
2009-2010 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 27 0 1 0 - - C1+C3 6+1 0 7 0 42 0
2010-2011 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 16 0 1 0 - - - - - 3 0 20 0
2011-2012 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 35 0 - - - - - - - 15 0 50 0
2012-2013 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 32 0 1 0 1 0 C1 10 0 13 0 57 0
2013-2014 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 33 0 - - 1 0 C1+C3 6+8 0 9 0 57 0
2014-2015 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 33 0 - - 1 0 C1 13 0 10 0 57 0
2015-2016 Drapeau de l'Italie Juventus Turin Serie A 35 0 - - 1 0 C1 8 0 8 0 52 0
Sous-total 458 0 12 0 6 0 - 103 0 140 0 719 0
Total sur la carrière 627 0 26 0 7 0 - 139 0 160 0 959 0

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Parme AC[modifier | modifier le code]

Juventus[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Segretariato generale della Presidenza della Repubblica-Servizio sistemi informatici- reparto web, « Le onorificenze della Repubblica Italiana », sur Quirinale
  2. Gardien européen de l'année
  3. Meilleur gardien de football de l'année (IFFHS)
  4. « Gianluigi Buffon breaks Serie A record as Juventus ease past Torino »
  5. Amy Lawrence, « Gianluigi Buffon still the godfather in gloves as he gets set for date with destiny | Amy Lawrence », sur the Guardian,‎
  6. « The best goalkeepers of all time - CNN.com », sur edition.cnn.com
  7. a et b « Parma legend Gianluigi Buffon prepares to return with Juventus », sur ESPNFC.com (consulté le 8 février 2016)
  8. http://temi.repubblica.it/altoadige-europei2008/2008/05/23/gianluigi-buffon/?printpage=undefined modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant
  9. (fr) « Nkono : "Buffon a toujours été un gardien tranquille" », sur Camfoot.com (consulté le 24 mars 2016)
  10. Valentin Pauluzzi, « Gigi Buffon a 20 ans ! », sur sofoot.com, So Foot,‎
  11. (fr) Fiche de Thuram sur francefootball.com.
  12. (fr) Fiche de Cannavaro sur lequipe.fr.
  13. (fr) « Parme intouchable à Moscou », sur uefa.com
  14. (fr) Les records à battre (millions d'euros), article sur sport.fr
  15. (fr) surnom sur wolrdcup.goal.com.
  16. (fr) Buffon reste ! sur goal.com.
  17. Buffon sacré meilleur gardien, www.sofoot.com, 26 janvier 2012.
  18. (en) Gianluigi Buffon ahead of Iker Casillas by a hair Iffhs.de
  19. « Record d'invincibilité pour le gardien de la Juventus Turin Gianluigi Buffon », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  20. (en) James Horncastle, « Gianluigi Buffon: a goalkeeper must be a masochist and egocentric », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  21. (en) Biographie d'Alena Šeredová sur imdb.com
  22. (it) « Dopo Louis Thomas ecco David Lee », sur www.gazzetta.it.
  23. « Buffon's split from wife won't affect World Cup, says Prandelli », sur Mail Online (consulté le 8 février 2016)
  24. « Buffon-D'Amico: è nato Leopoldo Mattia », sur La Gazzetta dello Sport - Tutto il rosa della vita (consulté le 8 février 2016)
  25. « Statistiques de Gianluigi Buffon », sur footballdatabase.eu
  26. a, b et c (fr) http://www.iffhs.de/?f88d85ff8b00388f05e91a55285fdcdc3bfcdc0aec7cdeedb88617 Consulté le 5 janvier 2011.
  27. http://www.lequipe.fr/Football/EQUIPE_TYPE_2007.html Gianluigi Buffon membre de l'équipe type monde 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :