Red Bull Arena (Leipzig)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Red Bull Arena.
Red Bull Arena
Logo Red Bull Arena (New York).svg
Leipzig von oben Zentralstadion.jpg
Généralités
Noms précédents
Zentralstadion Leipzig (1956–2010)
Adresse
Am Sportforum 3
04105 Leipzig
Construction et ouverture
Ouverture

(ancien stade )
Architecte
Wirth+Wirth, Glöckner Architekten
Körber, Barton, Fahle
IPL Ingenieurplanung Leichtbau GmbH, Zech Planungs GmbH Leipzig (2000–04)
Rénovation
2000–2004
Coût de construction
90,6 millions EUR (2000–04)
Utilisation
Clubs résidents
RB Leipzig (depuis 2010)
Propriétaire
Michael Kölmel
Administration
ZSL Betreibergesellschaft mbH
Équipement
Surface
Pelouse naturelle
Capacité
42,959
(ancien stade: 100 000)
Dimensions
105 m × 68 m
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Saxe

(Voir situation sur carte : Saxe)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Point carte.svg

Le Red Bull Arena, anciennement appelé Zentralstadion (Stade central), est le plus grand stade de football de la ville de Leipzig, située dans le Land de Saxe en Allemagne. Il a une capacité de 42,959 places.

Le club du RB Leipzig y dispute ses matchs à domicile. Le stade fait aussi partie des enceintes retenues pour la Coupe du monde de football de 2006.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancien stade[modifier | modifier le code]

Ancien stade (1956)

Le Zentralstadion original a été construit entre l'année 1955 et 1956[1] sous la direction de l'architecte Karl Souradny. Les tribunes ont été formées à partir de 1,5 million de mètres cubes de débris issus des ruines de la guerre. L'inauguration du Stadion der Hunderttausend (stade de cent mille) eu lieu le 4 août 1956 pour la deuxième édition du Deutschen Turn- und Sportfestes. Avec une capacité de 100 000 spectateurs, il était le deuxième plus grand stade d'Europe (après le Stade de Strahov) jusqu'à sa reconstruction au début de la décennie 2000. Le premier Zentralstadion était une infrastructure omnisports avec un terrain de football et une piste d'athlétisme.

De 1992 à 1995, le VfB Leipzig a joué ses matchs à domicile au stade en raison de l'état de délabrement avancé du Bruno-Plache-Stadion, à cette époque la capacité d'accueil était limitée à 37 000 personnes. Néanmoins, environ 38 000 spectateurs sont venus le 6 juin 1993 pour assister à la montée du club en première division contre le 1. FSV Mayence 05.

Cependant, avec les années, il tomba dans la désuétude, et coutait trop cher pour la ville à entretenir.

Stade actuel[modifier | modifier le code]

À l'approche du nouveau millénaire, la ville de Leipzig décida de construire un nouveau stade à l'emplacement de l'ancienne structure. La reconstruction dura de décembre 2000 à mars 2004.

Déjà au printemps 2002, se déroula pendant le chantier le Deutsches Turnfest, une compétition de gymnastique. Deux événements eurent lieu dans le stade encore en construction. Après son achèvement, le premier match fut joué le 7 mars 2004 devant 28 595 spectateurs avec le FC Sachsen Leipzig et l'équipe réserve du Borussia Dortmund. Le 17 juillet 2004, un tournoi international de football fut organisé avec la participation de l'Étoile rouge de Belgrade, du Werder Brême et du Club Bruges KV. Le 17 novembre suivant, le nouveau Zentralstadion a accueilli la Mannschaft pour la première fois. L'équipe nationale allemande de football s'était imposé 3 à 0 face à l'équipe nationale du Cameroun lors de cette rencontre amicale.

Il s'agit du plus grand stade de football de l'ex-Allemagne de l'Est et peut également accueillir des concerts. Il y a des ponts construits entre l'ancien stade afin de le connecter avec le nouveau. Le toit est équipé d'un système d'arrosage, et est conçu pour fournir une acoustique supérieure. La taille du terrain est de 80 × 120 m, la taille de l'aire de jeu est de 68 × 105 m.

Le 18 juin 2006, furieux à la suite de son carton jaune lors du match France - Corée du Sud (1-1) lors de la coupe du monde, Zinédine Zidane aurait donné un coup de pied dans une porte à l'intérieur du stade à la fin de la rencontre. La porte étant endommagée, le directeur du stade avait en premier lieu pensé demander à la F.F.F. le remboursement des dégâts causés avant de se raviser et de décider de préserver la fameuse porte en souvenir d'«un des plus grands footballeurs de l'Histoire»[2].

Depuis le 1er juillet 2010, le stade est nommé Red Bull Arena. À cette occasion, un match amical fut organisé le 24 juillet 2010 entre le RB Leipzig et FC Schalke 04.

Rénové en 2015, la capacité totale du stade a été réduite à 42 959 places contre 44 345 auparavant, cela suite à l'agrandissement des espaces de presse et VIP.

Événements[modifier | modifier le code]

Coupe du monde de football de 2006[modifier | modifier le code]

Le Zentralstadion a accueilli des rencontres de la Coupe du monde de football de 2006.

Date Heure (HNEC) Équipe #1 Score Équipe #2 Tour Spectateurs
11 juin 2006 15.00 Drapeau de Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro 0-1 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Groupe C 37,216
14 juin 2006 15.00 Drapeau de l'Espagne Espagne 4-0 Drapeau de l'Ukraine Ukraine Groupe H 43,000
18 juin 2006 21.00 Drapeau de la France France 1-1 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Groupe G 43,000
21 juin 2006 16.00 Drapeau de l'Iran Iran 1-1 Drapeau de l'Angola Angola Groupe D 38,000
24 juin 2006 21.00 Drapeau de l'Argentine Argentine 2-1 (AP) Drapeau du Mexique Mexique Huitièmes de finale 43,000

Dimensions[modifier | modifier le code]

  • Taille du terrain: 120 × 80 m
  • Taille de l'aire de jeu: 105 × 68 m
  • Nord au Sud: 230 m
  • Est à Ouest: 210 m
  • Hauteur du toit: 46.5 m
  • Surface du terrain: 28 100 m²

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]