Gelsenkirchen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gelsenkirchen
Gelsenkirchen
Blason de Gelsenkirchen
Héraldique
Drapeau de Gelsenkirchen
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of North Rhine-Westphalia.svg Rhénanie-du-Nord-Westphalie
District
(Regierungsbezirk)
Münster
Arrondissement
(Landkreis)
Gelsenkirchen (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Frank Baranowski SPD
(2001-2006)
Partis au pouvoir SPD, CDU, Verts
Code postal 45801-45899
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
05 5 13 000
Indicatif téléphonique +49-209
Immatriculation GE
Démographie
Gentilé gelsenkirchenois
Population 257 651 hab. (31 décembre 2014[1])
Densité 2 458 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 30′ 21″ nord, 7° 06′ 09″ est
Altitude Min. 25 m
Max. 95 m
Superficie 10 484 ha = 104,84 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Gelsenkirchen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Gelsenkirchen
Liens
Site web www.gelsenkirchen.de

Gelsenkirchen est un port fluvial allemand de 257 994 habitants situé dans le bassin de la Ruhr dans le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, près de Dortmund et de la frontière néerlandaise . Il est desservi par le canal Rhin-Herne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire a été marquée par l’industrie lourde (charbon, acier - jadis la « cité des 1000 feux »). Elle est notamment connue grâce à son club de football, le FC Schalke 04 qui tient son nom de l'un des quartiers de la ville. En 2006, le nouveau stade Veltins-Arena a accueilli des matchs de la Coupe du monde. La ville est marquée par un chômage très important (26 % de la population active en 2006)[2]. La ville propose le parc zoologique ZOOM Erlebniswelt et un fameux hippodrome pour les courses au trot (GelsenTrabPark).

Pendant la guerre 1914-1918, Gelsenkirchen abritait un camp de prisonniers.

Démographie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

Deux études d'avril 2019 -une par la fondation Bertelsmann sur la pauvreté en Allemagne et l’autre de la fondation Hans-Böckler - ont démontré que Gelsenkirchen est la ville la plus pauvre d'Allemagne en terme de revenu net moyen (après impôts et prélèvements) avec 16 203 euros par personne et par an[3]. Ville de la Ruhr, coeur industriel du pays, la ville a été touché par le recul de l'industrie secondaire, et surtout de l'industrie charbonnière[4], dans les années 1980, à l'image de nombreuses villes ouvrières (tel que Lens ou Roubaix en France).

Galerie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Évènement[modifier | modifier le code]

Personnalités célèbres[modifier | modifier le code]

Gelsenkirchen est le lieu de naissance de :

Gelsenkirchen est également le lieu de naissance des footballeurs suivants :

Jumelages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Destatis
  2. L'Europe, par Carroué et Collet et Ruiz p. 151.
  3. « Les Allemands les plus pauvres vivent maintenant à l’ouest », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne, consulté le 13 mai 2019)
  4. Frédéric Therin, « Allemagne : les plus pauvres ne sont pas toujours ceux qu'on croit », sur Le Point, (consulté le 13 mai 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]