Match de football Espagne – France (2006)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Espagne - France
Image illustrative de l’article Match de football Espagne – France (2006)
Contexte
Compétition Coupe du monde de football de 2006
Date
Stade HDI-Arena
Lieu Hanovre (Drapeau de l'Allemagne Allemagne)
Affluence 43 000 spectateurs
Résultat
Drapeau : Espagne Espagne 1-3 France Drapeau : France
Mi-temps 1-1 0
Acteurs majeurs
Arbitrage Drapeau : Italie Roberto Rosetti

Le match de football Espagne - France de 2006 est le match de football qui oppose l'équipe de France à l'équipe d'Espagne lors du dernier huitième de finale de la Coupe du monde de football de 2006. Le match est remporté par l'équipe de France sur le score final de 3 à 1.

Contexte avant le match[modifier | modifier le code]

Pour son huitième de finale, l'équipe de France retrouve l'Espagne, le 27 juin à Hanovre. Il flotte un air de revanche, les Espagnols ayant encore en tête leur élimination en quart de finale de l'Euro 2000. De plus, ce match pourrait être le dernier de Zidane en cas de défaite française, ce que ne manque pas de rappeler une presse espagnole très confiante. Marca titre : « Vamos a jubilar a Zidane »[1].

Déroulement du match[modifier | modifier le code]

Le début de match est plutôt à l'avantage des Espagnols, qui dominent, sans toutefois se procurer d'occasion franche. Ils parviennent cependant à ouvrir le score sur pénalty à la 28e minute, suite à une faute concédée par Patrick Viera, le pénalty étant transformé par David Villa. Petit à petit, l'équipe de France impose son physique, notamment en milieu de terrain, et étouffe l'équipe d'Espagne. Juste avant la mi-temps, une passe en profondeur envoie Franck Ribéry défier Iker Casillas, qu'il efface et ainsi égalise.

La seconde mi-temps est à l'avantage des Français qui contrôlent le match. Carles Puyol concède un coup franc à la 82e minute après une faute grossière et inutile sur Thierry Henry. Zinédine Zidane se charge de le tirer, centre au second poteau, que Vieira reprend victorieusement de la tête. La France prend l'avantage à quelques minutes de la fin du match. Les Espagnols sont déstabilisés par ce coup de massue, dans le temps additionnel, un ballon perdu au milieu de terrain se transforme en contre français. Sidney Govou combine avec Sylvain Wiltord, qui trouve Zidane dans la profondeur. Le capitaine français élimine Puyol d'un crochet, frappe et marque son 29e but en sélection, portant ainsi le coup de grâce à la Roja. Le match se conclut par un score de 3-1 en faveur des Bleus. La montée en puissance des français tout au long du tournoi rassure le pays entier, si bien que certains commencent peut-être même à imaginer, 8 ans après 1998, un nouveau sacre des Bleus.

Feuille de match[modifier | modifier le code]

Match 56 Espagne Drapeau : Espagne 1 - 3 Drapeau : France France HDI-Arena, Hanovre

21h00
Crystal Clear app kworldclock.png Historique des rencontres
David Villa But inscrit après 28 minutes 28e (pén.) (1 - 1) But inscrit après 41 minutes 41e Ribéry
But inscrit après 83 minutes 83e Vieira
But inscrit après 90+2 minutes 90+2e Zidane
Spectateurs : 43 000
Arbitrage : Drapeau : Italie Roberto Rosetti
Puyol Averti après 82 minute(s) 82e Rapport Averti après 68 minute(s) 68e Vieira
Averti après 87 minute(s) 87e Ribéry
Averti après 90+1 minute(s) 90+1e Zidane
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Espagne
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
France
Drapeau de l'Espagne
ESPAGNE :
GB 01 Iker Casillas
ArD 15 Sergio Ramos
ArC 22 Pablo Ibáñez
ArC 05 Carles Puyol Averti après 82 minute(s) 82e
ArG 03 Mariano Pernía
MDf 18 Cesc Fàbregas
MDf 08 Xavi Remplacé après 72 minutes 72e
MDf 14 Xabi Alonso
AtD 21 David Villa Remplacé après 54 minutes 54e
AtG 09 Fernando Torres
AC 07 Raúl Capitaine Remplacé après 54 minutes 54e
Remplacements:
AC 11 Luis García Entré après 54 minutes 54e 
MOf 17 Joaquín Entré après 54 minutes 54e 
MOf 16 Marcos Senna Entré après 72 minutes 72e 
Sélectionneur :
Drapeau de l'Espagne Luis Aragonés
Spain-France line-up.svg
Drapeau de la France
FRANCE :
GB 16 Fabien Barthez
ArD 19 Willy Sagnol
ArC 15 Lilian Thuram
ArC 05 William Gallas
ArG 03 Éric Abidal
MDf 04 Patrick Vieira Averti après 68 minute(s) 68e
MDf 06 Claude Makélélé
AiD 22 Franck Ribéry Averti après 87 minute(s) 87e
MJ 10 Zinédine Zidane Capitaine Averti après 90+1 minute(s) 90+1e
AiG 07 Florent Malouda Remplacé après 74 minutes 74e
AC 12 Thierry Henry Remplacé après 88 minutes 88e
Remplacements:
AC 9 Sidney Govou Entré après 74 minutes 74e 
AC 11 Sylvain Wiltord Entré après 88 minutes 88e 
Sélectionneur :
Drapeau de la France Raymond Domenech

Assistants:
Drapeau de l'Italie Cristiano Copelli
Drapeau de l'Italie Alessandro Stagnoli
Quatrième arbitre:
Drapeau de l'Allemagne Markus Merk
Cinquième arbitre:
Drapeau de l'Allemagne Christian Schräer

Homme du Match:
Drapeau de la France Patrick Vieira

Conséquences et réactions[modifier | modifier le code]

Le lendemain du match, on pouvait lire dans les colonnes de Marca à propos de Zidane les mots suivants : « Il a donné le coup de grâce, et on peut presque dire que c'est une belle mort. »[2].

Selon un sondage effectué par France Football en 2016, le match Espagne - France de 2006 est considéré comme le 5e match ayant donné le plus de frissons durant les 30 dernières années[3].

Onze Mondial dit de ce match en 2014 : « Ce succès est depuis resté dans les mémoires. Il symbolise la renaissance d'une équipe, une cohésion retrouvée au sein d'un effectif décrié. »[4].

Après le quart de finale contre le Brésil qui voit Zidane faire l'un des matchs les plus aboutis sous le maillot bleu, le gardien de but et remplaçant Mickaël Landreau déclare : « [Zidane] a été exceptionnel. Le match contre l'Espagne a sans doute été un déclic important. »[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]