Mikaël Silvestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Silvestre.
Mikaël Silvestre
Entrainement SRFC Dinan 20150902 - Mikaël Silvestre (3).JPG
Mikaël Silvestre en septembre 2015.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (38 ans)
Lieu Chambray-lès-Tours (France)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1995 - 2015
Poste Défenseur central / gauche
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
- Drapeau : France US St-Pierre-des-Corps
- Drapeau : France Stade rennais
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1995-1998 Drapeau : France Stade rennais 054 0(0)
1998-1999 Drapeau : Italie Inter Milan 031 0(1)
1999-2008 Drapeau : Angleterre Manchester United 361 (10)
2008-2010 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 043 0(3)
2010-2012 Drapeau : Allemagne Werder Brême 031 0(1)
2013-2014 Drapeau : États-Unis Portland Timbers 008 0(0)
2014 Drapeau : Inde Chennaiyin FC 009 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2001-2006 Drapeau : France France 040 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 octobre 2014

Mikaël Silvestre, né le à Chambray-lès-Tours (Indre-et-Loire), est un joueur international et un dirigeant de football français.

Sélectionné en équipe de France à 40 reprises (2 buts) entre 2001 et 2006, il participe notamment à la Coupe du monde de 2006 dont la France atteint la finale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Mikaël Silvestre grandit à Saint-Pierre-des-Corps dans la banlieue de Tours. Son père Franck, originaire de Guadeloupe, a été footballeur amateur en Indre-et-Loire. Mikaël Silvestre est le cousin germain de Franck Silvestre[1], autre international français et homonyme de son père. Il commence son parcours au club de Saint-Pierre-des-Corps (USSP) avant de rejoindre le centre de formation du Stade rennais.

Professionnel avec le Stade rennais et départ pour l'Inter (1995-1999)[modifier | modifier le code]

Il défraie la chronique en quittant très jeune le Stade rennais, son club formateur, pour l'Inter Milan, sans indemnité, en compagnie de son camarade de promotion Ousmane Dabo. Cet épisode crée un précédent, faisant même jurisprudence devant les tribunaux, le club de Rennes obtenant une compensation financière à défaut du retour des deux joueurs. Il ne reste cependant qu'une seule saison à l'Inter Milan, où il joue 18 matchs de Série A.

Durant l'été 1999 il dispute des matchs de préparation de l'Inter et comprend vite que Marcello Lippi veut le faire couvrir tout le couloir gauche, un rôle qu'il ne souhaite pas assumer, de plus que le club milanais de joue pas la Coupe d'Europe tandis qu'il voit l'arrivée de Georgatos comme concurrent. Après 48 matchs en première division française et 18 de Serie A, Silvestre décide de se remettre en question et de viser encore plus haut. Liverpool et Gérard Houllier se manifestent avec la promesse d'une place de titulaire sur le côté gauche. Mais Manchester United, qui le suit depuis 1997 et le championnat du monde des moins de 20 ans, fait une offre qui ne se refuse pas[2].

Neuf ans à Manchester United (1999-2008)[modifier | modifier le code]

De retour d'un déplacement avec l'équipe de France espoirs, Mikael prend un avion pour Manchester à peine revenu à Roissy. Sir Alex Ferguson vient le chercher en personne à l'aéroport le jeudi soir, lendemain de match. Le lendemain, il l'accompagne à la visite médicale puis Silvestre s'engage pour quatre ans et un transfert de 38 MF. Le midi même, il part jouer son premier match contre Liverpool qui se déroule le lendemain. Pour son premier North West derby, il reçoit le numéro 27 de ses débuts au Stade rennais et impressionne dès son premier match (victoire 3-2), pourtant comme arrière gauche[2].

Par la suite, il est utilisé en défense centrale aux côtés de Jaap Stam, qu'il prend comme exemple, et sympathise aussi avec Quinton Fortune. Il fait ses débuts en Ligue des champions contre les Girondins de Bordeaux où il est au marquage de son ami Sylvain Wiltord. Le 30 novembre 1999, Silvestre lève la Coupe intercontinentale, le plus prestigieux des trophées au monde comme premier dans sa vitrine personnelle. À 22 ans, celui qui est alors le plus capé des espoirs de Raymond Domenech n'est pas encore international mais déjà champion du monde des clubs[2].

Silvestre est titulaire, le plus souvent en tant qu'arrière gauche pendant 7 saisons. Souvent blessé lors des deux dernières saisons, il est barré au poste d'arrière gauche par Patrice Évra et au poste de défenseur central par Rio Ferdinand et Nemanja Vidić. Il ne joue plus qu'épisodiquement.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Arsenal, Brême, Portland puis l'Inde pour finir (2008-2015)[modifier | modifier le code]

Mikaël Silvestre avec Arsenal en 2009.

Après neuf saisons à Manchester United, Silvestre quitte les Red Devils pour rejoindre les Gunners d'Arsenal FC. Laissé libre par Alex Ferguson, il est vendu le pour seulement 1,1 million d'euros[3]. En juin 2010, après deux saisons sans s'être imposé avec Arsenal, Silvestre est laissé libre.

Le 30 août 2010, Mikaël Silvestre signe un contrat de deux ans en faveur du Werder Brême. Opéré du genou au début juillet de 2011[4], Silvestre ne fait son retour sur les terrains que le 21 janvier 2012 à l'occasion du match comptant pour la 18e journée de Bundesliga face à Kaiserslautern[5]. Non prolongé par le Werder, Silvestre se retrouve libre de tout contrat le . Au début de septembre, il s'entraine avec son ancien club de Manchester United.

En février 2013, il réalise un essai avec les Timbers de Portland en MLS[6] et s'y engage officiellement le 18 février 2013[7]. Le , Mikaël Silvestre résilie son contrat avec les Timbers de Portland [8].

Peu après, il signe au Chennaiyin FC en Indian Super League.

Reconversion (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

Le 19 juin 2015, il entame sa reconversion en devenant chargé de mission auprès du président du Stade rennais, René Ruello[9].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Souvent utilisé sur le côté gauche de la défense, le poste de prédilection de Mikael Silvestre est défenseur central[2].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Mikaël Silvestre dispute 542 matchs professionnels en club, dont 275 en Premier League et 87 en Ligue des champions[10].

Buts en sélection de Mikaël Silvestre Drapeau : France
# Date Lieu Adversaire Score Résultats Compétitions
1. Stade de France, Saint-Denis Drapeau : Portugal Portugal 2-0 4-0 Match amical
2. Stade du 7 novembre, Radès Drapeau : Tunisie Tunisie 1-1 1-1 Match amical

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe de France[modifier | modifier le code]

Action humanitaire[modifier | modifier le code]

En partenariat avec l'UNESCO, il inaugure en 2006, juste après la finale de la Coupe du monde, un centre qui porte son nom dans la ville de Kankan en Guinée. Ce centre socio-éducatif, financé par le joueur, offre aux enfants des rues une formation professionnelle[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Franck Silvestre à l'entrainement
  2. a, b, c et d Laurent Maltret & Eric Renard, « Visa : Mikaël Silvestre à Manchester United », Onze Mondial, no 135,‎ , p. 40 à 43 (ISSN 0995-6921)
  3. Silvestre : « Inattendu »
  4. Silvestre out plusieurs mois, francefootball.fr, 1er juillet 2011.
  5. Fiche match Kaiserslautern-Werder Brême, francefootball.fr, 21 janvier 2012.
  6. MLS : Silvestre se fait remarquer, francefootball.fr, 6 février 2013.
  7. Piquionne à l'essai à Portland, Silvestre a signé, francefootball.fr 19 février 2013
  8. «Contrat résilié pour Mikaël Silvestre»
  9. Mikaël Silvestre nouvelle recrue !
  10. Fiche de Mikaël Silvestre sur footballdatabase.eu
  11. « Mikaël Silvestre - Fiche Joueur - Football », sur Eurosport (consulté le 7 janvier 2016)