Le projet « Proche-Orient ancien » lié à ce portail

Portail:Proche-Orient ancien

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Portail du Proche-Orient ancien
Human-headed winged bull Khorsabad profile - Louvre 01a.jpg


Portail consacré aux civilisations du Proche-Orient ancien, du néolithique à l’Antiquité tardive.

L'espace géographique concerné recouvre la Mésopotamie, le Levant, l'Anatolie, le plateau Iranien et la péninsule Arabique.

1 898 articles sont liés à ce portail
dont Article de qualité certains récompensés Bon article.
Human-headed winged bull Khorsabad profile - Louvre 02a.jpg
Modifier


Sélections

modifier
  Lumière sur ...
Tablette en écriture cunéiforme.

L’écriture cunéiforme est un système d'écriture mis au point en Basse Mésopotamie entre 3400 et 3200 av. J.-C. et qui s'est par la suite répandu dans tout le Proche-Orient ancien, avant de disparaître durant les premiers siècles de l'ère chrétienne. Au départ pictographique et linéaire, la graphie de cette écriture a progressivement évolué vers un aspect spécifique, celui de signes constitués de traits terminés en forme de « coins » ou « clous » (latin cuneus), auxquels elle doit son nom moderne, « cunéiforme », qui lui a été donné aux XVIIIe et XIXe siècles. Cet aspect résulte de l'incision d'un stylet en roseau (calame) dans de l'argile, qui est la matière sur laquelle cette écriture a été le plus inscrite, généralement sous forme de tablettes d'argile, même si elle a utilisé une grande variété de matériaux au cours de sa longue histoire.

Les conditions d'élaboration de cette forme d'écriture, qui est la plus ancienne connue avec les hiéroglyphes égyptiens, sont encore obscures. Quoi qu'il en soit, elle dispose vite de traits caractéristiques qu'elle ne perd jamais au cours de son histoire. Le système cunéiforme est constitué de plusieurs centaines de signes pouvant avoir plusieurs valeurs. Ils sont en général des signes phonétiques (phonogrammes), transcrivant un son, plus précisément une syllabe. Mais une autre catégorie importante de signes sont les logogrammes (souvent désignés comme des idéogrammes), qui représentent une chose. D'autres types de signes complémentaires existent (signes numériques, compléments phonétiques et déterminatifs).

À partir de son foyer sud-mésopotamien où vivait le peuple qui en est probablement le créateur, les Sumériens, le système d'écriture cunéiforme est adapté dans d'autres langues, à commencer par l'akkadien parlé en Mésopotamie, puis des langues d'autres peuples du Proche-Orient ancien (élamite, hittite, hourrite entre autres), et il est le système dominant dans ces régions pendant tout le IIe millénaire av. J.-C. La graphie cunéiforme est parfois adaptée à des systèmes d'écriture obéissant à des principes différents de l'original : l'alphabet dans le Levant de la seconde moitié du IIe millénaire av. J.-C., et un syllabaire dans la Perse de la seconde moitié du Ier millénaire av. J.-C. L'écriture cunéiforme décline lentement par la suite, avant de se replier sur son foyer de Mésopotamie méridionale où elle disparaît aux débuts de l'ère chrétienne.

Le cunéiforme a été un élément marqueur des cultures du Proche-Orient ancien qui ont développé un rapport à l'écrit et des littératures à partir de ce système. Sa redécouverte à l'époque moderne, son déchiffrement au XIXe siècle et la traduction des textes qu'il notait ont donné naissance aux disciplines spécialisées dans l'étude des civilisations du Proche-Orient ancien, à commencer par l'assyriologie, et ainsi permis de mettre en lumière les accomplissements de ces civilisations jusqu'alors oubliées. L'étude des types de textes et des pratiques d'écriture a également mis en évidence l'existence d'une « culture cunéiforme » commune aux peuples ayant utilisé cette écriture, fortement marquée par l'empreinte mésopotamienne.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Proche-Orient ancien

modifier
  Image
ByblosObeliskTemple.jpg

Le Temple aux Obélisques de Byblos (Liban), IIIe millénaire av. J.‑C.


modifier
  Carte
Carte empire achéménide.png

L'empire achéménide à son extension maximale dans la première moitié du Ve siècle av. J.-C.


Les articles

modifier
  Mésopotamie

Articles généraux : Mésopotamie - Géographie de la Mésopotamie - Sumer - Babylone (civilisation) - Assyrie


Chronologie

Stele Naram Sim Louvre Sb4.jpg

Villes : Ville en Mésopotamie

Ishtar gate Pergamon Museum.JPG


Religion : Religion en Mésopotamie - Mythologie mésopotamienne - Divination en Mésopotamie

Hero lion Dur-Sharrukin Louvre AO19862.jpg

Écriture et lettres


Sciences : Numération mésopotamienne - Mathématiques babyloniennes - Astronomie mésopotamienne - Médecine en Mésopotamie


Société, économie et droit : Calendrier mésopotamien - Agriculture en Mésopotamie - Code d'Ur-Nammu - Code de Hammurabi - Lois assyriennes


Art et architecture : Ziggurat - Palais assyriens - Sceaux-cylindres

Personnalités : Enmebaragesi - Gilgamesh - Enmerkar - Lugalbanda - Eanatum - En-metena - Urukagina - Lugal-zagesi - Sargon d'Akkad - Naram-Sîn d'Akkad - Enheduanna - Gudea - Ur-Nammu - Shulgi - Samsi-Addu - Hammurabi - Samsu-iluna - Kurigalzu - Assur-uballit Ier - Tukulti-Ninurta Ier - Teglath-Phalasar Ier - Nabuchodonosor Ier - Assurnasirpal II - Salmanazar III - Sammuramat - Teglath-Phalasar III - Sargon II - Sennacherib - Zakutu - Assarhaddon - Assurbanipal - Nabopolassar - Nabuchodonosor II - Nabonide - Bérose


modifier
  Plateau iranien et Asie centrale

Sites et cultures néolithiques et protohistoriques : Ganj-i Dareh - Aq Köprük - Tepe Sialk - Shahr-i Sokhteh - Tepe Yahya - Civilisation proto-élamite - Civilisation de Jiroft - Namazga-depe - Complexe archéologique bactro-margien


Élam
Choghazanbil2.jpg
Lancer Darius palace Louvre Sb3320.jpg


Mèdes


Perses achéménides


Royaumes de la fin de l'Antiquité : Parthes - Royaume gréco-bactrien (Aï Khanoum) - Sassanides


Art du relief rupestre dans l'antiquité iranienne

modifier
  Anatolie

Sites néolithiques et protohistoriques : Göbekli Tepe - Nevalı Çori - Çayönü - Hallan Çemi - Cafer Höyük - Çatal Hüyük - Arslantepe


Période pré-hittite : Hissarlik - Hatti - Alişar - Kanesh - Kussara (Pithana - Anitta)


Hittites

Lion Gate, Hattusa 01.jpg


Royaumes de l'Âge du Fer


Antiquité classique : Bithynie - Cappadoce - Carie - Cilicie - Commagène - Galatie - Ionie - Isaurie - Lycaonie - Lycie - Lydie - Mysie (dont Éolide) - Pamphylie - Paphlagonie - Phrygie - Pisidie - Pont - Thrace - Troade (parfois comptée dans la Mysie)


Arméniens : Orontides - Artaxiades - Tigrane II d'Arménie

modifier
  Syrie et Levant

Cultures et sites néolithiques : Natoufien - Khiamien - Néolithique précéramique A - Néolithique précéramique B - Hayonim - Mallaha - Mureybet - Abu Hureya - Jéricho - Tell Sabi Abyad - Tell Qaramel


Syrie et Levant de l'Âge du Bronze (IIIe - IIe millénaires av. J.-C.)


Royaumes araméens : États syro-hittites - Alphabet araméen - Aram-Damas - Til Barsip - Arslan Tash - Arpad


Peuples de la Mer : Philistins - Shardanes - Shekelesh


Phéniciens


Israël antique

Tel arad fortress.JPG


Autres royaumes du Sud du Levant : Philistins (Gaza - Ascalon - Ashdod - Gath - Éqron) - Moab - Edom - Ammon - Nabatéens (Pétra - Madâin Sâlih)


Chypre : Alashiya - Cition - Salamine de Chypre - Amathonte

modifier
  Arabie


modifier
  Articles classés par thèmes

Recherche : histoire et archéologie


Peuples :


Langues

Périodes

Événements, personnalités


Vie politique et sociale


Écritures


modifier
  Voir aussi