Le projet « Proche-Orient ancien » lié à ce portail

Portail:Proche-Orient ancien

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Portail du Proche-Orient ancien
Human-headed winged bull Khorsabad profile - Louvre 01a.jpg


Portail consacré aux civilisations du Proche-Orient ancien, du néolithique à l’Antiquité tardive.

L'espace géographique concerné recouvre la Mésopotamie, le Levant, l'Anatolie, le plateau Iranien et la péninsule Arabique.

2 077 articles sont liés à ce portail
dont Article de qualité certains récompensés Bon article.
Human-headed winged bull Khorsabad profile - Louvre 02a.jpg


Sélections

modifier
  Lumière sur ...
Buste d’Alexandre - IIe – Ier siècles av. J.-C., British Museum.

Alexandre le Grand (en grec ancien : Ἀλέξανδρος ὁ Μέγας / Aléxandros ho Mégas ou Μέγας Ἀλέξανδρος / Mégas Aléxandros) ou Alexandre III de Macédoine (Ἀλέξανδρος Γ' ὁ Μακεδών / Aléxandros III ho Makedốn), né le à Pella et mort le à Babylone, est un roi de Macédoine et l'un des personnages les plus célèbres de l'Antiquité. Fils de Philippe II, élève d'Aristote et roi de Macédoine à partir de 336, il devient l'un des plus grands conquérants de l'histoire en prenant possession de l'immense Empire perse et en s'avançant jusqu'aux rives de l'Indus.

Après l'assassinat de Philippe, Alexandre hérite d'un royaume puissant et d'une armée macédonienne expérimentée. Reprenant le projet panhellénique de son père, il réunit la Macédoine et des cités grecques dans une coalition afin d'envahir l'Empire perse. En 334, il débarque en Asie, démarrant une campagne qui durera dix ans. Il remporte une première victoire contre les satrapes perses au Granique qui lui offre l'Anatolie. Puis en 333, il défait le roi Darius III à Issos. Il entreprend ensuite la conquête de la Phénicie et marche jusqu'en Égypte où il est proclamé pharaon. La victoire à Gaugamèles en 331 lui offre la totalité de l'Empire perse. Il mène ensuite une campagne contre les généraux perses insoumis et s'avance jusqu'au pays des Scythes. Il dirige enfin une dernière campagne au Pendjab et dans la vallée de l'Indus (Pakistan actuel) durant laquelle il remporte la bataille de l'Hydaspe ; mais en 326 ses soldats refusent d'avancer plus loin. Il meurt en 323 à Babylone probablement de maladie, à l'âge de trente-deux ans, avant d'avoir pu mener ses projets de conquête de la péninsule arabique.

Roi-bâtisseur, Alexandre a fondé près d'une vingtaine de cités, la plus importante étant Alexandrie d'Égypte, et implante des colonies jusqu'aux confins de l'Asie, étendant notablement l'influence de l'hellénisme. Il se place dans la continuité des souverains achéménides et cherche à assimiler les élites asiatiques avec pour objectif d'assurer la pérennité de l'empire qu'il a créé, comme en témoigne son mariage avec une princesse de Bactriane, Roxane. Son empire est partagé à sa mort entre ses principaux généraux, les Diadoques, qui forment à la fin du IVe siècle av. J.-C. les différents royaumes de la période hellénistique.

L'immense postérité d'Alexandre à travers l'histoire, les cultures et les religions s'explique par l'ampleur de ses victoires militaires, par sa volonté de conquête de l'ensemble du monde connu et par sa personnalité emprunte de philosophie mais aussi de démesure. Son épopée suscite dès l'Antiquité de nombreuses publications littéraires. Néanmoins les écrits des historiens contemporains des événements ont tous disparu ; seuls subsistent de nos jours leurs abréviateurs, dont certains sont à l'origine des légendes le concernant. Parmi ses récits légendaires, le Roman d'Alexandre occupe une place à part ; issu des écrits du Pseudo-Callisthène, il mêle l'histoire et le fantastique pour devenir l'un des ouvrages non religieux les plus lu au Moyen Âge, en Occident comme en Orient.

Dès le règne d'Alexandre se construit un mythe qui le présente comme un héros divinisé. Cette renommée, malgré des critiques eu égard à ses excès ou à sa cruauté, dépasse ensuite les frontières du monde grec pour prendre place parmi les écrits des religions monothéistes. Dans la Rome antique, il est considéré comme un modèle pour nombre de généraux et d'empereurs. Dans l'Empire byzantin, il bénéficie d'une grande popularité dans tous les milieux sociaux et représente l'idéal du souverain, tout en connaissant une forme de christianisation. Dans l'Europe médiévale, il est vu comme un exemple de vertus chevaleresques au travers du Roman d'Alexandre. À l'époque moderne, il est un temps un modèle pour Louis XIV. Au siècle des Lumières, il apparaît comme celui qui a étendu la civilisation européenne et ouvert le commerce entre l'Europe et l'Asie. À l'époque contemporaine, il inspire la volonté d'indépendance des Grecs et devient le modèle du « conquérant-civilisateur » pour les promoteurs de la colonisation européenne. En Orient, il bénéficie encore de nos jours d'une grande postérité sous le nom d'Iskandar (ou Iskander). Enfin, il est représenté dans de nombreuses œuvres d'art de l'Antiquité jusqu'à nos jours.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Proche-Orient ancien

modifier
  Image
Khorsabad Salle II bas relief 22 attaque d'une cité mède.jpg

Représentation de la prise d'une cité mède par les troupes assyriennes de Sargon II (722-704 av. J.-C.). Copie d'un bas-relief de Khorsabad (Dur-Sharrukin) par Eugène Flandin.


modifier
  Carte
Carte empire achéménide.png

L'empire achéménide à son extension maximale dans la première moitié du Ve siècle av. J.-C.


Les articles

modifier
  Mésopotamie

Articles généraux : Mésopotamie - Géographie de la Mésopotamie - Sumer - Babylone (civilisation) - Assyrie


Chronologie

Stele Naram Sim Louvre Sb4.jpg

Villes : Ville en Mésopotamie

Ishtar gate Pergamon Museum.JPG


Religion : Religion en Mésopotamie - Mythologie mésopotamienne - Divination en Mésopotamie

Hero lion Dur-Sharrukin Louvre AO19862.jpg

Écriture et lettres


Sciences : Numération mésopotamienne - Mathématiques babyloniennes - Astronomie mésopotamienne - Médecine en Mésopotamie


Société, économie et droit : Calendrier mésopotamien - Agriculture en Mésopotamie - Code d'Ur-Nammu - Code de Hammurabi - Lois assyriennes


Art et architecture : Ziggurat - Palais assyriens - Sceaux-cylindres

Personnalités : Enmebaragesi - Gilgamesh - Enmerkar - Lugalbanda - Eanatum - En-metena - Urukagina - Lugal-zagesi - Sargon d'Akkad - Naram-Sîn d'Akkad - Enheduanna - Gudea - Ur-Nammu - Shulgi - Samsi-Addu - Hammurabi - Samsu-iluna - Kurigalzu - Assur-uballit Ier - Tukulti-Ninurta Ier - Teglath-Phalasar Ier - Nabuchodonosor Ier - Assurnasirpal II - Salmanazar III - Sammuramat - Teglath-Phalasar III - Sargon II - Sennacherib - Zakutu - Assarhaddon - Assurbanipal - Nabopolassar - Nabuchodonosor II - Nabonide - Bérose


modifier
  Plateau iranien et Asie centrale

Sites et cultures néolithiques, chalcolithiques et début de l'âge du bronze : Chogha Golan - Ganj Dareh - Chogha Mish - Aq Köprük - Tepe Sialk - Shahr-i Sokhteh - Tepe Yahya - Civilisation proto-élamite - Civilisation de Jiroft - Namazga-depe - Complexe archéologique bactro-margien


Élam
Choghazanbil2.jpg
Lancer Darius palace Louvre Sb3320.jpg


Mèdes


Perses achéménides


Royaumes de la fin de l'Antiquité : Parthes - Royaume gréco-bactrien (Aï Khanoum) - Sassanides


Art du relief rupestre dans l'antiquité iranienne

modifier
  Anatolie

Préhistoire de l'Anatolie : Néolithique : Göbekli Tepe - Nevalı Çori - Çayönü - Hallan Çemi - Cafer Höyük - Körtik Tepe - Aşıklı Höyük - Çatal Hüyük - Arslantepe


Période pré-hittite : Hissarlik - Hatti - Alişar - Kanesh - Kussara (Pithana - Anitta)


Hittites

Lion Gate, Hattusa 01.jpg


Royaumes de l'Âge du Fer


Antiquité classique : Bithynie - Cappadoce - Carie - Cilicie - Commagène - Galatie - Ionie - Isaurie - Lycaonie - Lycie - Lydie - Mysie (dont Éolide) - Pamphylie - Paphlagonie - Phrygie - Pisidie - Pont - Thrace - Troade (parfois comptée dans la Mysie)


Arméniens : Orontides - Artaxiades - Tigrane II d'Arménie

modifier
  Syrie et Levant

Cultures et sites néolithiques : Préhistoire du Levant - Natoufien - Khiamien - Néolithique précéramique A - Néolithique précéramique B - Hayonim - Mallaha - Mureybet - Abu Hureyra - Jéricho - Ain Ghazal - Tell Aswad - El Kowm - Jerf el Ahmar - Tell Sabi Abyad - Tell Qaramel - Bouqras - Byblos - Culture de Halaf - Yarmoukien


Syrie et Levant de l'Âge du Bronze (IIIe - IIe millénaires av. J.-C.)


Royaumes araméens : États syro-hittites - Alphabet araméen - Aram-Damas - Til Barsip - Arslan Tash - Arpad


Peuples de la Mer : Philistins - Shardanes - Shekelesh


Phéniciens


Israël antique

Tel arad fortress.JPG


Autres royaumes du Sud du Levant : Philistins (Gaza - Ascalon - Ashdod - Gath - Éqron) - Moab - Edom - Ammon - Nabatéens (Pétra - Madâin Sâlih)


Chypre : Alashiya - Cition - Salamine de Chypre - Amathonte

modifier
  Arabie


modifier
  Articles classés par thèmes

Recherche : histoire et archéologie


Peuples :


Langues

Périodes

Événements, personnalités


Vie politique et sociale


Écritures


modifier
  Voir aussi