Portail:Mésopotamie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portail de la Mésopotamie
Chaos Monster and Sun God.png
Marduk and pet.jpg

La Mésopotamie est une région historique du Moyen-Orient située entre le Tigre et l'Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l'Irak actuel. Avec une région de plateaux, qui est une zone de cultures pluviales, et au sud, une région de plaines où l'on pratique une agriculture qui repose exclusivement sur l'irrigation. Ce sont les Mésopotamiens qui ont inventé l'écriture, et participé au développement des mathématiques, de l'astronomie, de la médecine et l'urbanisme. Actuellement, le terme « Mésopotamie » est généralement utilisé en référence à l'histoire antique de cette région, pour la civilisation ayant occupé cet espace jusqu'aux derniers siècles avant l'ère chrétienne ou au VIe siècle avant l'ère musulmane.

574 articles sont liés à ce portail.
modifier
  Lumière sur ...
Tablette en écriture cunéiforme.

L’écriture cunéiforme est un système d'écriture mis au point en Basse Mésopotamie entre 3400 et 3200 av. J.-C. et qui s'est par la suite répandu dans tout le Proche-Orient ancien, avant de disparaître durant les premiers siècles de l'ère chrétienne. Au départ pictographique et linéaire, la graphie de cette écriture a progressivement évolué vers un aspect spécifique, celui de signes constitués de traits terminés en forme de « coins » ou « clous » (latin cuneus), auxquels elle doit son nom moderne, « cunéiforme », qui lui a été donné aux XVIIIe et XIXe siècles. Cet aspect résulte de l'incision d'un stylet en roseau (calame) dans de l'argile, qui est la matière sur laquelle cette écriture a été le plus inscrite, généralement sous forme de tablettes d'argile, même si elle a utilisé une grande variété de matériaux au cours de sa longue histoire.

Les conditions d'élaboration de cette forme d'écriture, qui est la plus ancienne connue avec les hiéroglyphes égyptiens, sont encore obscures. Quoi qu'il en soit, elle dispose vite de traits caractéristiques qu'elle ne perd jamais au cours de son histoire. Le système cunéiforme est constitué de plusieurs centaines de signes pouvant avoir plusieurs valeurs. Ils sont en général des signes phonétiques (phonogrammes), transcrivant un son, plus précisément une syllabe. Mais une autre catégorie importante de signes sont les logogrammes (souvent désignés comme des idéogrammes), qui représentent une chose. D'autres types de signes complémentaires existent (signes numériques, compléments phonétiques et déterminatifs).

À partir de son foyer sud-mésopotamien où vivait le peuple qui en est probablement le créateur, les Sumériens, le système d'écriture cunéiforme est adapté dans d'autres langues, à commencer par l'akkadien parlé en Mésopotamie, puis des langues d'autres peuples du Proche-Orient ancien (élamite, hittite, hourrite entre autres), et il est le système dominant dans ces régions pendant tout le IIe millénaire av. J.-C. La graphie cunéiforme est parfois adaptée à des systèmes d'écriture obéissant à des principes différents de l'original : l'alphabet dans le Levant de la seconde moitié du IIe millénaire av. J.-C., et un syllabaire dans la Perse de la seconde moitié du Ier millénaire av. J.-C. L'écriture cunéiforme décline lentement par la suite, avant de se replier sur son foyer de Mésopotamie méridionale où elle disparaît aux débuts de l'ère chrétienne.

Le cunéiforme a été un élément marqueur des cultures du Proche-Orient ancien qui ont développé un rapport à l'écrit et des littératures à partir de ce système. Sa redécouverte à l'époque moderne, son déchiffrement au XIXe siècle et la traduction des textes qu'il notait ont donné naissance aux disciplines spécialisées dans l'étude des civilisations du Proche-Orient ancien, à commencer par l'assyriologie, et ainsi permis de mettre en lumière les accomplissements de ces civilisations jusqu'alors oubliées. L'étude des types de textes et des pratiques d'écriture a également mis en évidence l'existence d'une « culture cunéiforme » commune aux peuples ayant utilisé cette écriture, fortement marquée par l'empreinte mésopotamienne.

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la Mésopotamie

modifier
  Image
Kudurru Melishipak Louvre Sb23.jpg

Le roi Melishipak II de Babylone (1186–1172) présentant sa fille à la déesse Nanaya, détail d'un kudurru retrouvé à Suse.


modifier
  Index thématiques


Histoire[modifier le code]

Lieux[modifier le code]
Meso2mil.JPG

Assur, Lagash, Umma, Mari, Sumer, Ziggurat, Édesse, Nippur, Bibliothèque d'Assurbanipal, Palais assyriens, Temples de Dur-Sharrukin, Eshnunna, Isin, Nuzi, Séleucie du Tigre, Tell Brak, Ur, Uruk, Mésopotamie, Euphrate, Ninive, Erbil, Harran, Adiabène, Mésopotamie (province romaine), Marais de Mésopotamie, Tombeau des Rois, École théologique de Nisibe, Dur-Sharrukin, Kalkhu, Tell Rimah, Urartu, Musasir, Assyrie, Mitanni, Nehardea, Jardins suspendus de Babylone, Babylone, Esagil, Etemenanki, Séleucie du Tigre, Soura, Terqa, Tigre, Ville en Mésopotamie, Géographie de la Mésopotamie, Babylone

Dynasties[modifier le code]

Conflits[modifier le code]
Chronologie Mesopotamie 2.png

Guerre entre l'Assyrie et l'Urartu de 743 av. J-C, Guerre entre Babylone, Eshnunna et Mari, Traité de Rhandeia, Bataille de Gaugamèles, Guerre de Kitos, Bataille de Rhandeia, Babylonie sous domination assyrienne, Huitième campagne de Sargon II, Guerres entre Babylone et Larsa, Phalange

Périodes[modifier le code]

Histoire de la Mésopotamie, Protohistoire de la Mésopotamie, Période paléo-babylonienne, Période des dynasties archaïques, Première dynastie de Babylone, Troisième dynastie d'Ur, Dynastie Monobaze, Seconde dynastie d'Isin, Dynastie kassite de Babylone, Empire d'Akkad, Empire néo-babylonien, Période d'Isin-Larsa, Période d'Uruk, Babylonie tardive, Babylonie post-kassite, Royaume de Haute-Mésopotamie, Période d'Obeïd

Savoir[modifier le code]

Culture[modifier le code]
Tableta con trillo.png

Akkadien, Sumérien, Vieux-perse, Assyrien, Babylonien, Garshouni, Épopée de Gilgamesh, Code d'Ur-Nammu, Évangile selon Thomas, Droit talmudique, Mishna, Talmud, Talmud de Babylone, Kudurru, Code de Hammurabi, Cylindre de Cyrus, Peshitta, Enmerkar et le seigneur d'Aratta, Chronique d'Arbèles, Doctrine d'Addaï, Art du relief rupestre dans l'antiquité iranienne, Artisanat en Mésopotamie, Débuts de l'écriture en Mésopotamie, Écuelle à bords biseautés, Peinture de l'Investiture, Inscription de Behistun, Lettres d'Amarna, Scribe dans le Proche-Orient ancien, Seder Olam Zoutta, Académies talmudiques en Babylonie, Littérature sapientiale dans le Proche-Orient ancien, Caverne des trésors, Littérature mésopotamienne, Dialogue du pessimisme, Babylone (symbole), Divination en Mésopotamie

Sciences[modifier le code]

Sciences mésopotamiennes et babyloniennes, Agriculture en Mésopotamie, Médecine en Mésopotamie, Astronomie babylonienne, Mathématiques babyloniennes, BM 13901, YBC 7289, Plimpton 322, Numération mésopotamienne, Algèbre babylonienne, Listes lexicales, Sémagramme, Cunéiforme, Tablette de cire, Tablette d'argile, Calendrier mésopotamien, Calendrier babylonien

Constitution[modifier le code]

Personnalités[modifier le code]
Icone shamash glaive.png

(Liste des souverains d'Assyrie, Liste royale sumérienne, Liste royale assyrienne, Liste des rois d'Akkad, Dynastie kassite de Babylone, Première dynastie de Babylone), Amorrites, Hammurabi, Kurigalzu Ier, Kurigalzu II, Nabonide, Nabuchodonosor II, Sémiramis, Teglath-Phalasar III, Assarhaddon, Assur-uballit Ier, Assurbanipal, Bardesane d'Édesse, Éphrem le Syrien, Jacques d'Édesse, Sévère Sebôkht, Ur-Nammu, Bahdî-Lîm, Ebih-Il, Pietro Della Valle, Symacho, Hélène d'Adiabène, Izatès II, Monobaze II, Enheduanna, Gutis, Sargon d'Akkad, Haï Gaon, Samuel ben Hofni, Saadia Gaon, Yehoudaï Gaon, Gueonim, Balthazar, Exil à Babylone, Exilarque, Kahana ben Yosseph, Kidinnu, Aaron ben Meïr, Moïse de Mardin, Hammurabi

Divinités[modifier le code]

Ea, Anunnaki, Ishtar, Enuma Elish, Enlil, Baal, Gilgamesh, Atrahasis, Enkidu, Enkimdu, Mandylion, Sîn, Shamash, Astarté, Sept Sages, Noé, Nimrod, Kish, Enki et Ninhursag, Nergal et Ereshkigal, Descente d'Inanna aux Enfers, Dumuzi

Index par catégories[modifier le code]

Mésopotamie[modifier le code]

Babylone ; Babylonie, Histoires juives, Personnalités, Souverains

Empire assyrien ; Arts, Assyriologie, Assyriologue, Personnalités, Villes

Culture ; Langue akkadienne, Langue sumérienne, Tablette d'argile, Cunéiforme, Religion, Littératures, Mathématiques

Histoire ; Archéologie en Irak, Archéologie en Syrie, Édesse, Adiabène, Urartu, Mari, Sumer, Ur III, Villes, Empire akkadien

modifier
  Voir aussi