Monarchie unifiée d'Israël et Juda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monarchie unifiée d'Israël et Juda
מַמְלֶכֶת יִשְׂרָאֵל (he)

1020 av. J.-C.-930 av. J.-C.

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Jérusalem
Langue Hébreu
Religion Culte de YHWH
Histoire et événements
930 av. J.-C. Division du Royaume uni d'Israël et de Juda

Entités suivantes :

Le Royaume d'Israël, ou Monarchie unifiée d'Israël et Juda (pour le distinguer du Royaume d'Israël, ou Royaume du Nord) est le royaume proclamé par les Israélites vers 1050 av. J.-C.. Il fait suite à l'époque des Juges d'Israël. Selon la Bible, le peuple souhaite avoir un roi « comme les autres peuples » et Dieu (par l'intermédiaire du prophète Samuel) accepte le principe de roi choisi par lui. (Premier livre de Samuel, chap. 8).

Cet article évoque la Monarchie unifiée telle qu'elle est décrite dans la Bible. Les données archéologiques sur cette période sont exposées dans l'article Données archéologiques sur David et Salomon.

Le royaume d'Israël selon la Bible[modifier | modifier le code]

À partir des livres de la Bible hébraïque, il est possible d'écrire l'histoire que les rédacteurs de la Bible ont voulu donner du royaume d'Israël. Les livres le concernant sont principalement ceux de l'histoire deutéronomiste :

Bien que ces documents aient une nature essentiellement religieuse, ils fournissent à la recherche un matériau historique à partir de leur date de rédaction, bien que pour la période antérieure à la pratique de l'écriture, ils n'aient pas de rapport direct avec la réalité historique.

Règne de Saül[modifier | modifier le code]

De 1020 à 1010 av. J.-C., Saül, issu de la tribu de Benjamin, est désigné "roi d'Israël" par Dieu lui-même qui mandate le prophète Samuel à cet effet. Saül réunifie les 12 tribus et règne sur le peuple d'Israël. Son action est essentiellement militaire. Il lutte contre les Philistins. Ayant reçu ordre de la bouche du prophète Samuel de détruire le peuple d'Amalek, il épargne leur roi et sera destitué pour cette énorme faute d'avoir désobéi aux ordres de Dieu. Il entre en conflit avec David qui a été secrètement oint par Samuel sur l'ordre de Dieu. David ne lui succède officiellement qu'à sa mort.

Règne de David[modifier | modifier le code]

De 1010 à 970 av. J.-C., David est roi des 12 tribus d'Israël après la mort de Saül. Il est lui-même issu de la tribu de Juda. Son long règne permet, au prix de nombreuses guerres, d'agrandir le royaume, de le pacifier et de conquérir la ville dont il fait sa capitale: Jérusalem (plus exactement la "cité de David"). L'arche d'alliance y est transportée, mais il n'est pas autorisé à construire le Temple de Jérusalem qu'il souhaite dédier à Dieu.

Règne de Salomon[modifier | modifier le code]

De 970 à 931 av. J.-C., Salomon, fils de David, est roi d'Israël après une période de luttes entre les nombreux descendants de David. La cérémonie d'investiture de Salomon est préparée par son père qui l'a choisi parmi ses fils.

Salomon amène le royaume à son apogée dans tous les domaines. Le pays s'enrichit par les échanges régionaux. Sur le plan religieux, Salomon construit le premier Temple juif de Jérusalem (dit Temple de Salomon): sa construction dure sept ans, sous la forme rectangulaire de 50 m sur 30 m environ. Hiram Ier, Roi de Tyr (dans l'actuel Liban) et ami de Salomon, fournit les ouvriers[2] et le cèdre.

Vers la fin de son règne, le peuple reproche à Salomon de percevoir des impôts trop lourds. Cette animosité, utilisée par Jéroboam, provoquera, après la mort de Salomon, le schisme entre Juda et Israël.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]