An (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir An et Anu.
An
Graphie archaïque du logogramme cunéiforme servant à désigner le dieu An, et aussi le Ciel (AN) et la divinité (DINGIR) en général. À l'origine il s'agit d'une étoile, symbolisant la voûte céleste.
Graphie archaïque du logogramme cunéiforme servant à désigner le dieu An, et aussi le Ciel (AN) et la divinité (DINGIR) en général. À l'origine il s'agit d'une étoile, symbolisant la voûte céleste.
Caractéristiques
Nom Anu
Fonction principale Dieu du Ciel
Parèdre Antu, Inanna/Ishtar
Culte
Région de culte Mésopotamie
Temple(s) Uruk
Symboles
Attribut(s) Tiare à cornes
Nombre 60
Le signe AN/DINGIR aux périodes tardives.

An (en sumérien), Anu (en akkadien), était considéré dans la mythologie mésopotamienne comme le dieu du ciel, de la végétation ainsi que de la pluie ; il était le père de tous les dieux. Il habitait un royaume dans les cieux ; on disait de lui qu'il avait le pouvoir de juger tous les criminels. Il était notamment le père d'Enlil et d'Enki.

Bien qu'initialement considéré comme le seigneur des dieux, il fut progressivement supplanté par Enlil puis Marduk, jusqu'à être relégué à un simple rôle de métaphore pour désigner les cieux. On attribue souvent cette chute au déclin de la ville d'Uruk, le lieu de son culte principal. Très rarement représenté dans l'art, ses attributs restent obscurs ; la tiare pourrait le représenter de manière symbolique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) J. Black et A. Green, Gods, Demons and Symbols of Ancient Mesopotamia, Londres,‎ 1998 (notamment p. 30)
  • F. Joannès, « Anu », dans F. Joannès (dir.), Dictionnaire de la civilisation mésopotamienne, Paris,‎ 2001, p. 56-58
  • (en) P.-A. Beaulieu, The Pantheon of Uruk during the Neo-Babylonian Period, Leyde et Boston,‎ 2003
  • (en) M. J. H. Linssen, The Cults of Uruk and Babylon : The Temple Rituals Texts as Evidence for Hellenistic Cult Practices, Leyde et Boston,‎ 2004