Éqron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Voir l’image vierge
Localisation sur la carte d'Israël : Éqron .

Éqron (עקרון) est une des 5 cités philistines mentionné dans le Tanakh. Elle est identifiée au site archéologique de Tel Miqneh en Israël, à proximité du kibboutz Revadim.

Dans le deuxième livre des Rois, le dieu adoré à Éqron est Baal-Zeboub ou Baal-Zeboul (Belzébuth). C'est habituellement un dieu médecin associé aux épidémies, quoique le roi Ahazia le consulte pour une blessure.

Tel Miqne est situé dans la bordure orientale de la plaine côtière, à 35 km à l'ouest de Jérusalem et à 18 km au nord de Gath. Les fouilles ont montré l'existence d'un fort développement vers , suivi d'une destruction au XIIIe siècle à l'époque des invasions des Peuples de la mer, puis d'une reconstruction au XIIe siècle sous les Philistins (les Peleset), l'un de ces Peuples de la mer resté sur place. Les fouilles de 1996 ont mis au jour une inscription royale qui identifie la cité[1]. Dans une strate de l'âge du Bronze tardif, on a dégagé un scarabée commémoratif égyptien au nom d'Amenhotep III. Les strates de l'époque philistine montrent, dans les céramiques bichromes rouges et noir dites philistines, une influence égéenne et une influence chypriote, qui évoluent vers une culture plus locale : il s'agit du même phénomène d'acculturation qu'à Gath. On a également retrouvé une aire de fours à usage industriel, un grand hall, une pièce cultuelle et un nombre important d'objets divers. Les 150 presses à huile retrouvées datent de l'époque de domination assyrienne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Israel Exploration Journal, 47 (1997), pp.9-16.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]