Najran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Najran (homonymie).
Najran
(ar) نجران
Administration
Pays Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite
Province Najran
Démographie
Population 246 880 hab. (2004)
Géographie
Coordonnées 17° 29′ 30″ N 44° 07′ 56″ E / 17.491667, 44.132222 ()17° 29′ 30″ Nord 44° 07′ 56″ Est / 17.491667, 44.132222 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

Voir la carte administrative d'Arabie saoudite
City locator 14.svg
Najran

Géolocalisation sur la carte : Arabie saoudite

Voir la carte topographique d'Arabie saoudite
City locator 14.svg
Najran

Najran (arabe : نجران) est une ville d'Arabie saoudite, située à l'extrême sud-ouest du pays, à la frontière avec le Yémen, dans la province de Najran dont elle est la capitale. La ville nouvelle, en croissance très rapide, compte actuellement plus 246 880 habitants, soit la moitié des habitants de la province.

Histoire ancienne[modifier | modifier le code]

Najran comme débouché des pistes caravanières d'Arabie du sud au premier siècle après JC.

Dans les temps anciens, le nom de Najran vaut pour l'ensemble de l'oasis. La ville même, aujourd'hui les ruines d'Al-Ukhdood, s'appelait probablement RagMat.

L'oasis de Najran est située dans la zone d'implantation de Muh'amir, et au début de la route commerciale de l'encens, la route de l'encens, donc de grande importance stratégique.

Vers -685, le roi sabéen Mukarrib Karib'il Watar I s'empare de l'oasis de Najran. Vers -510, son successeur Yithi'amar Bayin détruit la ville.

Elle semble être ensuite tombée sous domination minéenne, puis sabéenne.

Dans sa tentative de conquête de l'Arabia félix, le général romain Gallus Aelius, en -25, défait les Najraniens, dans une grande bataille, selon Strabon : c'est alors la ville frontière nord du royaume de Saba.

Vers 250, les Najraniens s'allient aux Abyssins, qui leur envoient un gouverneur nommé SBQLM dans les inscriptions. Le roi sabéo-himyarite Ilscharah Yahdib soumet cette rébellion.

Vers 328, Najran est une cible lors d'une campagne de l'Arabie du Nord, sous le roi Imru'l-Qays bin Amqu.

L'influence des Abyssins permet de développer une importante communauté chrétienne à Najran, qui, au début du VIe siècle, s'allie de nouveau avec les Aksumites. Le roi Yusuf Asar Yathar, converti au judaïsme, s'empare de Najran en 517, et organise un massacre des chrétiens, désormais connu comme les Martyrs de Najran.

Plus tard, Najran perd de son importance. Selon la relation d'Ibn Al-Mujawir, juifs et chrétiens forment encore au XIIIe siècle les deux tiers de la population de Najran.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Najran appartient au Yémen jusqu'en 1934, quand l'Arabie saoudite l'annexe, suite à des troubles et à des mouvements de troupes yéménites.

La population juive restante s'estime persécutée, et près de 200 juifs s'enfuient au Yémen, à Aden, en septembre et octobre 1949. Le roi saoudien Abdulaziz exige leur retour, mais le roi yéménite Ahmad bin Yahya refuse, parce que ces réfugiés juifs sont yéménites d'origine. Après une installation au camp de Hashid, ou Mahane Geula, ils sont transportés par avion en Israël, dans le cadre de l'Opération Tapis Volant.

La ville ancienne, Aba Sa'ud, ou Abul Saud, laisse la place à la nouvelle ville de Najran.

Sociologie[modifier | modifier le code]

La population de Najran est d'origine variée et mêlée.

L'islam est la religion de tous les Najranis : zaydites, chiites, ismaéliens, mais aussi hanbalites, chaféites, malikites.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Entrée du musée de Najran
  • à visiter :
    • Najran Fort, complexe militaire construit à partir de 1942, déclassé en 1967, et la mosquée antérieure intégrée,
    • Al-Ukhdud Archaelogical Site & Museum, accès libre,
    • Al-Aan Palace,
    • les marchés traditionnels,
  • Hôtels : Najran Hotel, Holiday Inn Najran,
  • Restaurants : Lahore Pakistani, Hori,
  • Aéroport : de/vers Jeddah, Riyadh, Dammam, Jizan, Sharurah...
  • Bus : de/vers Jizan, Riyadh, Jeddah, Abha, Sharurah...

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]