Mallaha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mallaha (ou Eynan) est un site archéologique de la période épipaléolithique (Natoufien) peuplé aux environs de 12000-10000 av. J.-C., localisé actuellement dans le Nord d'Israël à 25 kilomètres de la Mer de Galilée. Il a été fouillé dans les années 1955-1975 sous la direction de J. Perrot, puis jusqu'en 1981 et après 1995 sous celle de F. Valla.

Le site de Mallaha est caractéristique de la période natoufienne (c. 12000-10000 av. J.-C.), qui voit la transition entre la fin du paléolithique et le début du néolithique (les Natoufiens, ne pratiquant pas encore l'agriculture, vivent de chasse, de pêche et de cueillette), en particulier le début de la sédentarisation : les trois niveaux dégagés comprennent ainsi des constructions circulaires et semi-circulaires à demi-enterrées, qui font partie des plus anciens bâtiments permanents connus. Elles sont construites en terre avec un parement en pierre et avaient sans doute une toiture en peaux d'animaux ou en petit bois soutenue par des poteaux dont il reste des traces. Leur fonction n'est pas toujours claire, et elles n'étaient probablement pas toutes destinées à être des espaces résidentiels. Elles disposaient souvent d'un foyer central.

De nombreuses sépultures ont été dégagées, dont une qui a la particularité de voir un chien inhumé auprès d'un homme, ce qui est tenu pour être une des plus anciennes traces de la domestication de cet animal. Les habitants de Mallaha vivaient de la chasse (gazelle, cervidés, sanglier, bouquetin, etc.), de la pêche et de la cueillette (amandes, noix, céréales sauvages), les ressources locales semblant suffire à leur subsistance pour un établissement permanent. Ils disposaient d'un matériel microlithique caractéristique de la période (objets en silex débité formant des lamelles) ainsi que divers autres objets et du matériel plus lourd servant pour le broyage (meules, pilons, mortiers).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]