Basil Dearden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dearden.
Basil Dearden
Nom de naissance Basil Dear
Naissance
Westcliffe-on-Sea
(Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 60 ans)
Hillingdon, Londres (Royaume-Uni)
Profession Réalisateur
Films notables Au cœur de la nuit
La Victime
Khartoum

Basil Dearden, de son vrai nom Basil Dear, est un réalisateur, producteur et scénariste britannique, né le à Westcliffe-on-Sea (Royaume-Uni) et mort le d'un accident de la route.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir quitté tôt l'école, il travaille dans une compagnie d'assurances et fait du théâtre en amateur. Il entre dans la compagnie de Ben Greet (en) puis travaille au théâtre de Fulham. En 1931 il devient régisseur pour Basil Dean en 1931. Puis, quand ce dernier passe du théâtre au cinéma, il le suit aux Ealing Studios. Il change son propre nom en Dearden pour éviter toute confusion avec son mentor[1],[2].

C'est au sein des studios Ealing qu'il commence sa carrière de cinéaste en coréalisant des comédies avec Will Hay, dont The Goose Steps Out (1942) et My Learned Friend (1943). En 1945, il figure parmi les auteurs du classique du cinéma d'épouvante Au cœur de la nuit (Dead of Night). L'un de ses derniers films de sa période Ealing est La Lampe bleue (The Blue Lamp, 1950), un drame policier dans lequel apparaissait pour la première fois le personnage de "Dixon de Dock Green"[1],[2].

Plus tard dans sa carrière, il s'associe avec l'écrivain et producteur Michael Relph, et ensemble ils dirigent des films aux sujets rarement abordés dans des films des années 1950 et du début des années 1960. Parmi ces thèmes : l'homosexualité, dans La Victime (Victim, 1961) et les relations interraciales dans Les Trafiquants du Dunbar (Pool of London, 1951) et Opération Scotland Yard (Sapphire, 1959). À la fin des années 1960, Dearden met également en scène quelques films à grand spectacle comme Khartoum (1966), avec Charlton Heston, et la comédie noire située dans le cadre de l'époque victorienne : Assassinats en tous genres (The Assassination Bureau, 1969), produit par Relph[1],[2].

Son dernier film est La Seconde Mort d'Harold Pelham (The Man Who Haunted Himself) avec Roger Moore, avec lequel il avait également tourné quelques épisodes de la série télévisée Amicalement vôtre (The Persuaders!), et notamment le "pilote" intitulé Overture (Premier contact), diffusé sur ITV le 17 septembre 1971.

Dearden meurt à l'hôpital de Hillingdon en 1971 de blessures consécutives à un accident de la route. Il avait deux fils, Torquil Dearden et le scénariste et réalisateur James Dearden[1].

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme réalisateur[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Tim O'Sullivan, « Dearden, Basil (1911-1971) », BFI Screenonline (consulté le 10 mars 2019).
  2. a b et c (en) Robert Shail, British Film Directors, Edinburgh University Press, , 256 p. (ISBN 9780748629688, lire en ligne), p. 53 et suiv..

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alan Burton et Tim O'Sullivan, The Cinema of Basil Dearden and Michael Relph, Edinburgh University Press, 2009, 353 pages, (ISBN 9780748632893)

Liens externes[modifier | modifier le code]