Limetz-Villez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Limetz-Villez
Limetz-Villez
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Intercommunalité Communauté de communes Les Portes de l'Ile de France
Maire
Mandat
Michel Obry
2020-2026
Code postal 78270
Code commune 78337
Démographie
Gentilé Carcaïens et carcaïennes
Population
municipale
1 936 hab. (2018 en augmentation de 0,1 % par rapport à 2013)
Densité 207 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 42″ nord, 1° 32′ 58″ est
Altitude Min. 9 m
Max. 105 m
Superficie 9,35 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Bonnières-sur-Seine
(banlieue)
Aire d'attraction Paris
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Bonnières-sur-Seine
Législatives Neuvième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Île-de-France
Voir sur la carte administrative d'Île-de-France
City locator 14.svg
Limetz-Villez
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Limetz-Villez
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Limetz-Villez
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Limetz-Villez

Limetz-Villez est une commune du département des Yvelines, dans la région Île-de-France, en France, située à 24 km environ au nord-ouest de Mantes-la-Jolie.

Ses habitants sont appelés Carcaïens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation de Limetz-Villez dans les Yvelines.

Situation[modifier | modifier le code]

Limetz-Villez est une commune riveraine de la Seine située sur la rive droite du fleuve, dans l'extrême nord-ouest des Yvelines, à la limite du département de l'Eure, à l'ouest de Bonnières-sur-Seine et à 18 km environ au nord-ouest de Mantes-la-Jolie, sous-préfecture, et à 60 km environ au nord-ouest de Versailles, préfecture du département. C'est une commune rurale située au confluent de la Seine et de l'Epte, dans la basse plaine alluviale de la Seine.

La commune est limitrophe de Gommecourt à l'est, de Giverny et Sainte-Geneviève-lès-Gasny au nord (ces deux dernières communes appartiennent au département de l'Eure) et de Bennecourt au sud-est. Elle est séparée de Notre-Dame-de-la-Mer par la Seine à l'ouest. L'île de la Flotte, partagée administrativement entre Jeufosse et Bennecourt se trouve en partie entre Limetz-Villez et Jeufosse.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Située à l'écart des grands axes, la commune de Limetz-Villez est reliée aux communes voisines par des routes départementales et communales. La route départementale D 201 relie Bonnières-sur-Seine à Giverny et la D 200 relie Limetz-Villez à la commune voisine de Gommecourt, ces deux routes se croisant dans le centre de Limetz-Villez.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat à Limetz-Villez est un climat tempéré de type océanique dégradé caractéristique de celui de l'Île-de-France. Les températures moyennes s'échelonnent entre 2 et 5 °C en hiver (janvier) et 14 et 25 °C en été (juillet)[1]. La pluviométrie moyenne, relativement basse, s'établit à environ 600 mm par an. Les mois les plus pluvieux vont d'octobre à janvier.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Limetz-Villez est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[2],[3],[4]. Elle appartient à l'unité urbaine de Bonnières-sur-Seine, une agglomération intra-départementale regroupant 7 communes[5] et 14 357 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Paris dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire regroupe 1 929 communes[8],[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Limez en 1249[10], * Limetz en l'an II, Limets en 1801, Limetz-Villez en 1967[11].

Limetz, toponyme en rapport avec des limites (la Seine servant de frontière)[12],[13], peut-être des mots gaulois limo (orme) et ialo (clairière) ou du latin limus, (boue).

Villez est une variante de Viller, Villers, toponyme fréquent désignant un hameau (en latin villare), ensemble de maisons, petite ville[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les traces d'habitants remontent à la préhistoire (site néolithique).

Une villa gallo-romaine du Ier siècle ap. J.-C. a été découverte au début des années 1980 puis explorée pendant une dizaine d'années environ. Le site d'une grande importance archéologique fut « rebouché » par manque de moyens.

Les habitants eurent beaucoup à souffrir des incursions des pirates vikings au IXe siècle commandés par Brinon. Tandis que le Suédois Wieseland remontait la Seine pour partager le butin avec les Normands[réf. nécessaire], il traita avec Charles le Chauve et, moyennant finances, mit en déroute Brinon au hameau de Villez[réf. nécessaire].

Seigneurie de La Roche-Guyon du XIIe siècle à la Révolution.

Limetz-Villez fut érigée en commune indépendante en 1790.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Limetz-Villez Blason
D'argent à la grappe de raisin de pourpre, feuillée de sinople, posée en bande à dextre et à trois pinceaux au naturel passés en faisceau et posés en barre; au chef ondé d'azur chargé d'une pièce de monnaie romaine au naturel accostée de deux fers de moulins d'or; à la champagne ondée d'azur chargée d'un losange d'or, dentée et évidée du champ, chargée d'une croisette potencée et pommetée du même, les extrémités brochant sur les angles de la losange.
Détails
  • La couronne murale qui surmonte l'écu symbolise les châteaux du seigneur de Melleville, des seigneurs de Vaux et le château-fort de la Bosse-Marnière.
  • Les deux ondes représentent la Seine et l'Epte, ainsi que la frontière entre le Vexin et l'Ile-de-France
  • Les deux anilles symbolisent les deux moulins
  • La grappe de raisin signifie la présence de la vigne jusqu'à la fin du XIXe siècle
  • Les pinceaux rappellent la présence des deux peintres, Claude Monet et Gabriel Girodon
  • La pièce de monnaie évoque les vestiges de la villa gallo-romaine
  • Les épis de blé, comme l'anille, rappellent les moulins et l'activité rurale de la commune
    officiel utiliser sur le site de la commune[15]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.

Les maires de Limetz-Villez[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1793 1794 Jean Cauchoix N/A N/A
1794 1795 Louis Bassere N/A N/A
1795 1800 Charles Charpentier N/A N/A
1800 1804 Pierre Eustache Foubert N/A N/A
1804 1837 Laurent Eustache Foubert N/A N/A
1837 1840 Joseph Suplice Cauchoix N/A N/A
1840 1848 Jacques Charles Laine N/A N/A
1848 1860 Joseph Denis Cauchoix N/A N/A
1860 1865 Edmé Eugène Noël N/A N/A
1865 1881 Jean Baptiste Hippolyte Pernelle N/A N/A
1881 1892 Jean Jacques Morsent N/A N/A
1892 1896 Louis François Duchemin N/A N/A
1896 1896 Louis Jean-Baptiste Laine N/A N/A
1896 1908 Louis Léon Morsent N/A N/A
1908 1919 Louis Auguste Stanislas N/A N/A
1919 1925 Achille Adrien Bourgeois N/A N/A
1925 1932 Arsène Isard N/A N/A
1932 1934 Henri Boitte N/A N/A
1934 1935 Albert Peiniau N/A N/A
1935 1945 Edouard Sorieul N/A N/A
1945 1947 Victor Poidevin N/A N/A
1947 1949 Henri Boitte N/A N/A
1949 1959 Georges Hauchecorne N/A N/A
1959 1977 Évangéline Lantz DVD Candidate suppléante de Gérard Prioux (UNR)
aux Élections législatives françaises de 1967.[16]
1977 1995 Michel Botte N/A N/A
juin 1995 En cours Michel Obry[17] DVD Retraité
Président de la CC des Portes de l’Île-de-France (2004 → 2017)
Député suppléant (9e circ.) (2012 → 2017)

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune de Limetz-Villez appartient au canton de Bonnières-sur-Seine ainsi qu'à la communauté de communes des Portes de l’Île-de-France dont la ville centre est également Bonnières.

Le territoire communal est également inclus dans celui de l'opération d'intérêt national Seine-Aval[18].

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Bruno Millienne (MoDem).

Sur le plan judiciaire, Limetz-Villez fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[19],[20].

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[22].

En 2018, la commune comptait 1 936 habitants[Note 3], en augmentation de 0,1 % par rapport à 2013 (Yvelines : +1,62 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
819811823820864868795776742
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
700692651701594512544643534
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
510509504525518540491557655
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
7457338281 1581 4001 7531 8941 9191 918
2017 2018 - - - - - - -
1 9421 936-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,9 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,1 % d’hommes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 18,2 %, 30 à 44 ans = 24,9 %, 45 à 59 ans = 23,1 %, plus de 60 ans = 13,5 %) ;
  • 50,9 % de femmes (0 à 14 ans = 20,8 %, 15 à 29 ans = 17,8 %, 30 à 44 ans = 22,7 %, 45 à 59 ans = 22,3 %, plus de 60 ans = 16,3 %).
Pyramide des âges à Limetz-Villez en 2007 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,1 
90  ans ou +
0,7 
4,2 
75 à 89 ans
5,1 
9,2 
60 à 74 ans
10,5 
23,1 
45 à 59 ans
22,3 
24,9 
30 à 44 ans
22,7 
18,2 
15 à 29 ans
17,8 
20,2 
0 à 14 ans
20,8 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[25]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Exploitations agricoles.
  • Chambres d'hôtes.
  • Supérette.
  • Boulangerie.
  • Salon de coiffure.
  • Salon esthétique.
  • Usine Isobox (emballages en polystyrène) jusqu'en 2015.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Vie associative et sportive[modifier | modifier le code]

  • Association Boule de Neige
  • Association Foyer Rurale de Limetz-Villez (activités sportives et culturelles)
  • Gym/randonnée
  • Tennis Club
  • Club Carcaïen de Jeux d'Histoire
  • Union nationale des combattants de Limetz-Villez
  • Bibliothèque
    L'église Saint-Sulpice.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Un prédicateur ordinaire du roi Louis XIV est décédé dans la commune, ses entrailles sont enterrées dans l'église.
  • Le peintre Gabriel Girodon, grand prix de Rome en 1912, a résidé dans la commune. Il a fait don d'une piéta (peinture sur toile) à l'église du village.
  • Claude Monet (1840-1926), peintre impressionniste, y a séjourné.
  • Patrick et Isabelle Balkany possèdent une propriété de 4 ha à cheval sur Giverny et Limetz-Villez . En ce lieu, le couple utilisa du personnel municipal de Levallois-Perret en qualité de domestiques. Pour ce fait de prise illégale d'intérêts, Patrick Balkany fut condamné en par le tribunal correctionnel de Nanterre à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d'amende et deux ans d'inéligibilité.
  • Lieu de création du groupe Las Torres.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Marsaux (l'abbé), « Un coin inconnu de Seine-et-Oise : (Limetz) », Mémoires de la Société historique et archéologique de l'arrondissement de Pontoise et du Vexin, Pontoise, Imprimerie Lucien Pâris, vol. 17,‎ , p. 27-38 (ISSN 1148-8107, lire en ligne)
  • Louis Régnier, Excursions archéologiques dans le Vexin français – ouvrage posthume – deuxième série : Limetz, Gisors, Imprimerie Benard-Bardel et fils, , 170 p., p. 127-133

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

https://www.limetz-villez.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Climat des Yvelines sur le site de Météo-France.
  2. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Unité urbaine 2020 de Bonnières-sur-Seine », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  8. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Paris », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  10. Hippolyte Cocheris, Anciens noms des communes de Seine-et-Oise, 1874, ouvrage mis en ligne par le Corpus Etampois.
  11. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Pierre Bauduin - La première Normandie (Xe – XIe siècles): sur les frontières de la haute Normandie : identité et construction d'une principauté,Pôle universitaire normand, 2004, page 50.
  13. Actes du colloque "Frontières en Gaule." - 1981 - Page 101.
  14. Revue de linguistique romane, Volume 65,Numéros 257 à 260
  15. https://www.limetz-villez.fr/accueil/
  16. « Full text of "Législatives 1967 (Yvelines, 7e circonscription) : bulletins de vote du 1er tour" », Archives.org (consulté le ).
  17. « Résultats municipales 2020 de la ville de Limetz-Villez », Ouest-France (consulté le ).
  18. « OIN Seine-Aval », EPAMSA (consulté le ).
  19. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  20. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le ).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  24. « Évolution et structure de la population à Limetz-Villez en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  25. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le ).
  26. « L'église Saint-Sulpice », notice no PA00087473, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  27. « Objets mobiliers classés de l'église », base Palissy, ministère français de la Culture.
  28. « Croix de cimetière », notice no PA00087472, base Mérimée, ministère français de la Culture.