Rosay (Yvelines)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosay.
Rosay
Chateau du Haut-Rosay.
Chateau du Haut-Rosay.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Arrondissement Mantes-la-Jolie
Canton Bonnières-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays houdanais
Maire
Mandat
Bruno Marmin
2014-2020
Code postal 78790
Code commune 78530
Démographie
Population
municipale
366 hab. (2014 en diminution de 3,17 % par rapport à 2009)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 03″ nord, 1° 40′ 41″ est
Altitude Min. 47 m
Max. 168 m
Superficie 4,54 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte administrative des Yvelines
City locator 14.svg
Rosay

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

Voir sur la carte topographique des Yvelines
City locator 14.svg
Rosay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rosay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rosay

Rosay est une commune française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Roséens[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Rosay se trouve à 11 km environ au sud de Mantes-la-Jolie dans la vallée de la Vaucouleurs.

Elle est limitrophe de Villette au nord, de Septeuil au sud, de Boinvilliers à l'ouest et d'Arnouville-lès-Mantes à l'est.

Le territoire communal englobe le fond de la vallée de la Vaucouleurs à environ 50 m d'altitude, et les deux versants, débordant seulement à l'est sur le plateau du Mantois à plus de 150 m d'altitude.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom de « Rosay » est issu de l'ancien français Ros provenant du francisque raus signifiant roseau[2] et serait liée à l'existence de roselières dans le fond humide de la vallée, terrain marécageux où poussent les roseaux[3].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Rosay se blasonnent ainsi :

D'or à la fasce d'azur chargée d'un croissant du champ, accompagnée de trois roses de gueules pointées de sinople.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mentionné en 1036, le village de Rosay possédait autrefois une maladrerie. L'abbaye de Saint-Denis en fut le seigneur dominant puis ce fut la maison de Saint-Cyr jusqu'à la Révolution française.

Au XIVe siècle, la seigneurie du Bas-Rosay qui appartenait aux Courtin, et celle du Haut-Rosay aux Fredet furent réunies en 1513 par le mariage d'une demoiselle de Fredet avec Jean Guillaume Courtin. La seigneurie fut érigée en marquisat de Rosay-Villette en 1671 au profit de François Briçonnet, époux de Geneviève Courtin, et vendue en 1748 à Charles Savalette de Magnanville. Elle passa en 1760 à Jacques Louis de Bretignières, dernier marquis de Rosay-Villette.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[5].

En 2014, la commune comptait 366 habitants[Note 1], en diminution de 3,17 % par rapport à 2009 (Yvelines : +1 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
460 528 464 482 480 450 391 416 421
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
401 362 333 304 270 267 294 265 237
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
293 313 276 231 233 288 292 338 326
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
302 255 367 346 348 364 358 385 366
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (18,7 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois inférieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (51,1 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 48,9 % d’hommes (0 à 14 ans = 22,3 %, 15 à 29 ans = 9,7 %, 30 à 44 ans = 29,1 %, 45 à 59 ans = 21,7 %, plus de 60 ans = 17,2 %) ;
  • 51,1 % de femmes (0 à 14 ans = 17,5 %, 15 à 29 ans = 12 %, 30 à 44 ans = 25,1 %, 45 à 59 ans = 25,1 %, plus de 60 ans = 20,3 %).
Pyramide des âges à Rosay en 2007 en pourcentage[8]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90  ans ou +
1,1 
1,7 
75 à 89 ans
5,5 
14,9 
60 à 74 ans
13,7 
21,7 
45 à 59 ans
25,1 
29,1 
30 à 44 ans
25,1 
9,7 
15 à 29 ans
12,0 
22,3 
0 à 14 ans
17,5 
Pyramide des âges du département des Yvelines en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90  ans ou +
0,9 
4,3 
75 à 89 ans
6,6 
11,2 
60 à 74 ans
11,6 
20,3 
45 à 59 ans
20,7 
22,1 
30 à 44 ans
21,5 
19,9 
15 à 29 ans
18,9 
21,9 
0 à 14 ans
19,8 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Les maires de Rosay[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 2001 Jean Le Roy    
mars 2001 2008 Jean Le Roy[10]    
mars 2008 2014 Bruno Marmin[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Jean Le Roy est mort le 28/01/14.

Instances administratives et judiciaires[modifier | modifier le code]

La commune de Rosay appartient au canton de Guerville et est rattachée une communauté de communes Villette/Rosay/Boinvilliers.

Sur le plan électoral, la commune est rattachée à la neuvième circonscription des Yvelines, circonscription à dominante rurale du nord-ouest des Yvelines, dont le député est Jean-Marie Tétart (UMP).

Au plan judiciaire, Rosay fait partie de la juridiction d’instance de Mantes-la-Jolie et, comme toutes les communes des Yvelines, dépend du tribunal de grande instance ainsi que de tribunal de commerce sis à Versailles[11],[12].

Économie[modifier | modifier le code]

  • Agriculture, élevage ;
  • Village résidentiel.

Transports et voies de communications[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la route départementale D 983 qui relie Mantes-la-Jolie à Houdan.

Desserte ferroviaire[modifier | modifier le code]

Bus[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 60 et SMTS de la société de transport Transdev Houdan.

Culture[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Anne : petite église de pierre bâtie en 1910 sur souscription privée.
  • Château du Haut-Rosay : château en brique rouge à chaînages de pierre blanche datant du règne de Louis XIII, construit pour Jean Courtin. François Courtin fit rajouter vers 1660 des tourelles et tracer un parc. Les communs, tout comme la chapelle, ont été construits sous Louis XV, peut-être par l'architecte François II Franque pour Charles Savalette. L'architecte Jacques Denis Antoine y a réalisé des aménagements intérieurs, pour Jacques Louis de Brétignières. Il a certainement donné certaines des fabriques du parc, dont la construction s'est échelonnée jusqu'au début du XIXe siècle sur une quarantaine d'années (temple de l'Amitié, souterrain, chaîne d'eau...).
  • Chapelle Sainte-Anne : chapelle privée du château (XIIIe siècle).
  • Lavoir couvert (XXe siècle).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Rosay », Union des maires des Yvelines (consulté le 18 avril 2011).
  2. Stéphane Gendron, L'origines des noms de lieux en France, éd. Errance, 2008, 2e éd. p 217.
  3. Claude Guizard, Lexique toponymique de l’arrondissement de Mantes-la-Jolie, page 13
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  8. « Évolution et structure de la population à Rosay en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  9. « Résultats du recensement de la population des Yvelines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 21 avril 2011)
  10. « La liste des maires - "Troisième tour" des municipales », Le Courrier de Mantes,‎ .
  11. « Tribunal d'instance de Mantes la Jolie - Liste des communes et cantons », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).
  12. « Tribunal de grande instance de Versailles - », Cour d'appel de Versailles (consulté le 18 avril 2011).